Turnover d’une entreprise IT : un indicateur à considérer avec précaution

5 min
373
0
0
Publié le

On dit qu’un turnover élevé est le signe d’un mauvais climat social. En réalité, il ne faut pas se fier à ce seul critère pour mesurer la qualité de travail dans une entreprise, surtout s’il s’agit d’une ESN (Entreprise de Services du Numérique). Le turn-over dépend en effet de nombreux autres facteurs.

Quelle est la définition du turnover ?

Le calcul du turnover

Le turn-over ou turnover est un terme anglais utilisé en France pour désigner le taux de rotation du personnel dans une entreprise.

Le turnover est un taux exprimé en pourcentage qui calcule le flux des arrivées et des départs des employés dans une entreprise, qu’ils soient le fait d’une démission, d’un licenciement, d’un départ à la retraite ou d’une rupture à l’amiable.

Calcul du turnover annuel du personnel en 3 étapes :

  • Etape 1 : (nombre de départs sur une année + nombre d’arrivées sur une année) / 2

  • Etape 2 : Etape 1 / effectif au 1er janvier de l'année n

  • Etape 3 : Etape 2 x 100 

Le turnover moyen en France

Le taux de rotation moyen du personnel est de 15 % en France en 2021 selon une étude de l’INSEE (Institut National des Statistiques et des Etudes Economiques). L’INSEE considère qu’en-dessous de 5 %, le turnover est faible et au-dessus de 15 %, le turnover est élevé.

Un indicateur de climat social ?

C’est un indicateur qui permet donc de traduire la santé sociale d’une l’organisation. En effet, on associe généralement un faible taux de turnover comme un signe de stabilité et de bien-être des employés dans leur emploi.

À l’inverse, un taux de renouvellement élevé serait le résultat de mauvaises conditions de travail, d’un manque d’opportunités d’évolution, ou encore d’une rémunération en dessous de la moyenne du marché du travail.

Mais qu’en est-il vraiment ? Un turnover élevé se traduit-il forcément par un mauvais climat social ?

Comment interpréter le turnover d’une entreprise ?

 En réalité, le turn-over d’une entreprise ne doit pas être interprété trop vite, car il dépend de nombreux facteurs.

Le turnover dépend du secteur d’activité

Il existe de nombreux secteurs d’emploi sous tension. Ce qui inévitablement fait grimper le taux de turnover. Dans ce cas, un turnover élevé traduit plutôt un dynamisme du secteur. Il y a aussi les secteurs, comme le tourisme, avec de nombreux emplois saisonniers qui, structurellement, ont des taux de rotation élevés.

Il est donc nécessaire de comparer le turnover de l’entreprise avec la moyenne du secteur d’activité.

Ainsi le turnover en ESN (Entreprises de Services du Numérique) a toujours été élevé en raison de compétences très recherchées, avec un taux de 20 à 30 % en moyenne. Aujourd’hui, face à un marché de l’emploi de plus en plus tendu, les ESN s’efforcent d’améliorer la qualité de vie au travail.

Donc y compris, dans une ESN, un turnover élevé ne rime pas obligatoirement avec mauvaises conditions de travail.

Le turnover dépend de la croissance de l’entreprise

En période de forte croissance, le turnover est fort puisque le nombre de recrutements est très important. Donc dans ce cas précis, c’est bon signe ! 

Le turnover dépend du contexte économique

Une crise économique globale entraîne inévitablement un turnover élevé, mais qui n’est pas lié proprement dit au contexte interne de l’entreprise.

Le turnover dépend des départs involontaires

Si l’entreprise a une pyramide des âges en forme de champignon, c’est-à-dire que l’âge moyen est élevé, les départs en retraite sont nombreux et donc le turnover est élevé.

Le turnover d’une entreprise dépend donc de plusieurs métriques et pas seulement du climat social. C’est pourquoi il peut être intéressant de s'intéresser à cet indicateur avant de rejoindre une entreprise, mais pas seulement !

Comment savoir s’il fait bon vivre dans une entreprise ? 

Il convient d’analyser aussi quelques critères qualitatifs.

Regarder les avis de salariés 

Afin d’estimer la bonne santé de l’entreprise que vous visez, vous pouvez commencer par vous renseigner sur l’entreprise en réalisant des recherches sur Internet, consulter les articles de presse ou les appréciations de ses employés à son propos. 

Des sites comme Glassdoor.com ou Indeed, peuvent vous éclairer sur votre futur employeur. Vous y trouverez des témoignages anonymes d’employés. Cependant, gardez en tête que ces avis sont souvent rédigés par des ex-employés qui ont quitté l’entreprise ou perdu leur emploi. Restez donc objectifs, mais si un même reproche revient souvent dans les commentaires, il s’agit probablement d’un réel problème. 

Poser des questions subtiles lors de l’entretien d’embauche

Lors de l’entretien d’embauche, des questions subtilement posées peuvent également vous aider à jauger les raisons sous-jacentes d’un turnover élevé. Ainsi, vous pouvez demander plus d’information sur la raison du besoin en recrutement, ce qui vous permettra de découvrir s’il s’agit d’un départ ou d’une évolution interne. Vous pouvez également poser des questions sur la taille de l’équipe. Si la réponse est vague, vous pouvez alors supposer que le nombre de personnes qui la compose n’est probablement pas stable.

Contacter les ex-employés par LinkedIn

Vous pouvez aussi tenter de contacter les ex-employés via LinkedIn. Invitez-les à discuter afin d'obtenir leur avis sur l’ambiance de travail, la rémunération, les opportunités d’évolution de carrière, la formation et leur demander tout simplement la raison de leur départ.

Gardez tout de même en tête que via ce réseau professionnel, et surtout si l’échange se fait à l’écrit, il est fort à parier que les réponses seront polies et modérées. Ce sera alors à vous de savoir lire entre les lignes afin de comprendre si c’est une entreprise où il fait bon vivre ou non.

Dans la même lancée, vous pouvez consulter les profils LinkedIn des employés actuels ou passés et d’observer le nombre d’années moyennes que passent les salariés du service que vous visez dans l’entreprise. Cela vous renseignera sur la qualité de l’entreprise : est-ce une entreprise de passage ou une entreprise où ils font carrière et évoluent ?

 

➡️ Consulter nos offres d’emploi ⬅️

 

 

Autres articles à lire sur les conditions de travail dans la IT :

Boostez vos projets IT

Les meilleures missions et offres d’emploi sont chez Free-Work

Continuez votre lecture autour des sujets :
# RH
# Recrutement

Commentaire

Dans la même catégorie