Opportunité d’emploi : nos conseils avant d’accepter un nouveau job dans l'IT

7 min
110
1
0
Publié le

La nouvelle vient de tomber dans votre boîte mail ou par téléphone : l’entreprise auprès de laquelle vous avez passé un entretien confirme sa volonté de travailler avec vous et de vous recruter au poste que vous convoitez. Félicitations !

Le courant est plutôt bien passé. Vous vous apprêtez donc à accepter la proposition. Quand soudain, une petite voix vous souffle : et si ce job ne me ressemblait pas vraiment ? 

Dans cet article, nous proposons de prendre un peu de hauteur sur la situation et de vous poser quelques questions essentielles avant d’accepter un nouvel emploi IT.

Ce nouveau job correspond-il réellement à mes compétences ?

Un temps d'adaptation sera naturellement nécessaire au moment de la prise de vos fonctions. Cela n'a rien d'anormal. Il convient toutefois de bien s'auto-évaluer et de ne pas se surestimer afin d'aborder sereinement son nouvel emploi.

Certes, il n'est jamais trop tard pour acquérir de nouvelles compétences, mais entamer une nouvelle mission sans vous être préalablement assuré(e) d'être à la hauteur de ses enjeux risquerait de vous être très préjudiciable.

👉 Notre conseil

Avant de vous lancer tête baissée et de vous engager auprès d'une nouvelle entreprise, relisez avec attention la fiche de poste ainsi que les éventuelles notes que vous avez prises pendant l'entretien :

  • Quelle expérience avez-vous autour des différentes tâches qui vous seront attribuées ?

  • Connaissez-vous les outils qui seront à votre disposition pour mener à bien la mission ?

  • Avez-vous clairement exprimé au recruteur vos compétences acquises et celles à développer ?

  • Bénéficierez-vous d'une période de formation (ou de passation) à votre arrivée dans l'entreprise ?

Ne négligez pas non plus le risque d'être surqualifié(e) pour le poste et, par là même, de ne pas vous sentir assez stimulé(e). L’ennui professionnel est un risque psychosocial bel et bien réel susceptible de conduire au bore-out. Si vous avez un doute, n'hésitez pas à en parler avec le recruteur. Vous pourrez par exemple envisager la possibilité d'élargir le spectre de vos missions.

Quelles perspectives d'évolution professionnelle m'offre ce poste ?

Maintenant que vous avez bien pris la mesure des compétences qu'il faudra mobiliser pour assurer vos fonctions, penchez-vous sur celles que le poste pourrait votre apporter. Correspondent-elles à celles que vous aimeriez développer ?

Pour vous épanouir au sein d'un nouvel environnement de travail, il est essentiel que vous puissiez vous projeter dans le temps. La question vous a peut-être été déjà posée en entretien : où vous voyez-vous dans 5 ans ? Qu'importe ce que vous ayez répondu au recrutement, c'est avant tout pour vous-même qu'il est important de répondre à cette question avec réalisme, honnêteté voire ambition !

👉 Notre conseil

La proposition d'emploi que vous avez reçue doit être en phase avec vos aspirations professionnelles à moyen et long termes. Alors, demandez-vous :

  • Le niveau de responsabilités confié vous convient-il ? Qui seront vos interlocuteurs privilégiés et quelle sera la nature de vos interactions ?

  • À quelle fréquence sont évaluées les performances de salariés ? Suivant quels critères ?

  • Quelle est la politique de l'entreprise en matière de formation ?

  • Savez-vous si l'entreprise favorise la mobilité interne ? Est-ce que les employés que vous avez pu identifier sur LinkedIn ont évolué au sein de l'organisation ?

"La fin justifie les moyens", dit-on. Si vous n'envisagez pas forcément de vous éterniser dans l'entreprise, mais que vous pensez que cette expérience peut constituer un tremplin vers d'autres opportunités : foncez !

La rémunération proposée par le recruteur me convient-elle ?

Pour beaucoup de candidats, l'argent est un sujet délicat à aborder. En l'absence d'information ce concernant, certains préférent ne carrément pas poser la question, au risque de nourrir plus tard un sentiment de frustration ou de regret. Avant de signer un contrat de travail avec son futur employeur, il est pourtant tout à fait normal de vouloir en connaître les termes.

👉 Notre conseil

Si l'offre d'emploi ne mentionne pas le salaire, et que le recruteur ne prend pas l'initiative d'en parler à l'entretien, sentez-vous légitime à demander quelle fourchette de rémunération a été envisagée pour le poste. Ensuite :

  • Pour éviter les mauvaises surprises : assurez-vous de parler le même langage ! Les recruteurs ont tendance à parler de salaire brut, tandis que les candidats raissonnent plutôt en net.

  • Si le salaire proposé ne correspond pas exactement à ce que vous espériez : n'ayez pas honte de le dire. Appuyez votre propos d'arguments en faveur de son augmentation, mais surtout, gardez une attitude ouverte vis-à-vis de votre interlocuteur.

  • Si le recruteur vous semble trop réticent à l'idée d'augmenter le salaire du poste en question : suggérez-lui une partie variable : prime sur objectifs, prime d'intéressement...

  • Vous pouvez aussi lui proposer de convenir d'une période à l'issue de laquelle votre salaire serait renégocié suivant vos performances.

  • Si vous avez du mal à vous situer par rapport au marché, prenez le temps de consulter le baromètre des rémunérations IT Free Work ainsi que des sites répertoriant les salaires moyens par métier tels que l'APEC ou le JDN

Exit le syndrome de l'imposteur ! N'ayez pas peur de parler d'argent avant de vous engager au sein d'une entreprise. De toute façon, vous ne perdez rien à demander...

Les valeurs de l’entreprise sont-elles en adéquation avec les miennes ?

La recherche de sens au travail n’a jamais été aussi importante pour les salariés que ces dernières années. S'il est important pour vous que votre future entreprise partage vos valeurs, alors méfiez-vous des apparences et creusez ! Avant d’accepter ce nouvel emploi IT, demandez-vous quelles sont les valeurs de l’entreprise que vous vous apprêtez à rejoindre.

👉 Notre conseil

Afin de mieux cerner la culture de l'organisation que vous allez intégrer, vous pouvez effectuer quelques recherches :

  • Consultez le site web institutionnel de l'entreprise et/ou ses pages "Carrières" ou encore "Nos valeurs",

  • Allez voir les avis de clients* : y a-t-il beaucoup de plaintes ? À quoi sont-elles liées ? Comment l'entreprise y répond-elle ? Comment le recruteur les justifie-t-il ?

  • Quels sont les prestataires et fournisseurs de la société ? Vous semblent-ils correspondre aux valeurs que vous prônez ?

  • Sondez votre réseau ! Connaissez-vous de personnes ayant déjà travaillé avec ou pour cette entreprise ? (Pensez à regarder les contacts LinkedIn qui vous lient avec les dirigeants et salariés) Ce seront certainement les mieux placées pour vous renseigner, dissiper vos doutes ou à l'inverse vous mettre en garde.

Partager les mêmes valeurs professionnelles que son employeur est une des clés de réussite de votre intégration. Cela vaut donc le coup de consacrer quelques minutes pour y songer.

*Veillez toutefois à interpréter avec précaution vos trouvailles, puisque ce sont essentiellement les clients mécontents qui laissent spontanément leur avis en ligne. Cette remarque vaut également pour les sites proposant des évaluations des employeurs par les salariés.

Quelles sont les conséquences de cette embauche sur ma vie privée?

Comme une majorité de salariés, vous aspirez à un certain équilibre entre votre vie professionnelle et votre vie privée. Une nouvelle embauche bouscule forcément votre organisation personnelle et celle de vos proches. Avant d'accepter cet emploi IT, il est essentiel d'identifier ses possibles conséquences sur votre vie personnelle et de vous demander si vous êtes prêt(e) à les accepter.

👉 Notre conseil

Indépendamment de la nature du poste, un nouvel emploi est synonyme d'une charge de travail possiblement irrégulière pendant les premiers mois. Avez-vous connaissance de l'organisation de travail en place dans la future entreprise et des ses possibles aménagements ? Avant d'accepter la proposition, identifiez bien votre profil de travailleur et demandez-vous notamment :

  • Êtes-vous plutôt adepte du télétravail, travailleur hybride ou 100% présentiel ? Votre préférence est-elle compatible avec l'organisation en place dans l'entreprise ?

  • À quelle distance se trouve l'entreprise de votre domicile ? Quel temps de trajet devez-vous prévoir ? Est-ce que cela correspond à vos impératifs personnels ?

  • Préférez-vous un mode de fonctionnement variable et flexible, ou au contraire une charge de travail pré-établie sans trop d'imprévus ?

  • Quel temps hebdomadaire souhaitez-vous pouvoir accorder à vos loisirs et activités extra-professionnelles ?

En éclaircissant ces différents points, vous serez à même de savoir si cette prise de fonction s'accordera bien avec vos contraintes personnelles. Votre santé et votre épanouissement reposent sur un équilibre vie professionnelle - vie privée qui vous est propre. Vous n'avez pas à rougir d'aspirer à avoir une vie en dehors de votre travail.

Si certaines de ces questions peuvent vous paraitre accessoires, il est vraisemblable qu'y répondre avant d'accepter une proposition d'emploi vous épargnera bien des déconvenues et des déceptions une fois en poste.


La liste de questions à se poser avant d'accepter un nouvel emploi peut être très longue, en particulier si vous vous lancez sur le marché du travail. À mesure que vous avancerez dans votre carrière, vous apprendrez à mieux vous connaître et identifierez de plus en plus rapidement les questions à soulever avant de dire "oui". 

Et vous, quelles questions vous posez-vous avant d'accepter une proposition d'emploi ? Partagez vos expériences, vos conseils ou vos questions sur notre forum dédié aux professionnels de l'informatique et du numérique.

Boostez votre carrière

Les meilleures offres d’emploi sont chez Free-Work

Notre CVthèque est la première source de recherche de talents pour + 1 000 entreprises. Déposez votre CV et postulez en un clic !

Continuez votre lecture autour des sujets :
# Recrutement
# Carrière
# Conseils

Commentaire

Dans la même catégorie