Mental tech : quelles sont les start-up qui recrutent en France ?

6 min
55
1
0
Publié le

Les maladies mentales ont explosé ces deux dernières années. Ce nouveau besoin de santé mentale a créé un nouveau marché : la mental tech. En quoi consiste ce secteur en plein développement ? Quelles sont les start-up de la mental tech ? Quels services numériques proposent-elles ? Est-ce qu’elles recrutent en France ?

Qu’est-ce que la mental tech ?

Pandémie du covid, dérèglement climatique, guerre en Ukraine, inflation, etc. Les raisons d’angoisser se multiplient.... Pourtant, le mal-être mental est un sujet tabou, particulièrement en France. Selon l’institut Sapiens, 12 millions de Français seraient atteints de problèmes psychologiques (troubles bipolaires, anxiété, etc.). Or, selon une étude de l’OMS (Organisation Mondiale de la Santé), seul un quart des personnes atteintes de troubles mentaux se ferait soigner.

Un réel besoin en e-santé mentale

Aujourd’hui la santé mentale constitue un nouveau marché innovant, celui de la mental tech. La mental tech pourrait aider à remédier le manque de psychiatres en proposant des outils numériques, notamment des applications mobiles ou des plateformes en ligne, à utiliser chez soi ou en entreprise.

Selon le cabinet McKinsey, la moitié des actes de psychiatrie ont été réalisés à distance en 2020-2021, à l’aide d’un outil de téléconsultation. Cela fait de la santé mentale la spécialité médicale la plus consommatrice de consultations à distance. La part des patients satisfaits d’une téléconsultation dans ce domaine est passée de 11 % en 2019 à 77 % en 2021.

MentalTech, un collectif d’entreprises françaises numériques 

En mars 2022, 7 acteurs français de la e-santé mentale ont fondé le collectif MentalTech avec une ambition forte : répondre à l’urgence de déployer des solutions numériques éthiques pour la prévention et la prise en charge de la santé psychique.

Le collectif s’est donné plusieurs objectifs :

  • Faire de la santé mentale une grande cause de santé publique

  • Faciliter l’utilisation, l’acceptation, la prescription et le remboursement des solutions technologiques en santé mentale

  • Faire de la France un futur champion de la e-santé mentale.

Que font les start-up de la mental tech ?

Les applications de mental tech dédiées à l’entreprise

L’écosystème de la mental tech compte essentiellement des start-ups proposant des produits destinés à la santé mentale en entreprise : 

  • Upfeel.io propose du coaching collectif innovant et du team building hybride, mêlant humain et technologie, afin d’augmenter l’engagement et le bien-être des collaborateurs.

  • MindDay présente une solution globale d’éducation, de prévention et de traitement des problèmes liés au bien-être des collaborateurs, via une application qui propose des tests, articles, podcasts, exercices interactifs, yoga, méditations, etc.

  • Teale, fondée en janvier 2021, est une application mobile de santé mentale destinée à mesurer et améliorer son état de santé mentale au travail, via des thérapies digitales.

  • Moka.care accompagne les salariés d’entreprise vers des psychologues, thérapeutes ou coach, en sessions individuelles ou collectives, dans une approche préventive.

  • Supermood est une solution d’enquêtes en ligne et d’analyse de données pour mesurer l’engagement des salariés et éclairer la prise de décision.

  • Ipesland une application de réalité virtuelle supervisée par un coach certifié et une plate-forme digitale, permettant de mieux se connaître et d’améliorer la qualité de vie au travail.

Les applications de téléconsultation psychiatrique

Il existe plusieurs sociétés qui proposent des téléconsultations avec des psychologues par téléphone, e-mail, SMS ou vidéo. Aux Etats-Unis, TalkSpace et BetterHelp en font partie.

En France, Qare (membre du collectif MentalTech) est la première application française de télémédecine en B2C (Business to Business), créée en 2017. Elle propose des téléconsultations en ligne 7 jours sur 7 et de 6 h à minuit. Il suffit de choisir un médecin sur la plateforme et l’horaire de la consultation. Plus particulièrement, la solution Qare Psy offre des téléconsultations en santé mentale avec des psychiatres, des addictologues, des psychologues, des sexologues ou des nutritionnistes. 

Les applications de méditation et de bien-être

Calm (Etats-Unis), Headspace et Petit Bambou (France), qui fait partie du collectif MentalTech, sont des applications mobiles de méditation guidée et d’aide à l’endormissement.

Les applications de jeux et de réalité virtuelle

Tricky a ouvert deux escape rooms à Paris et à Bordeaux. La jeune start-up développe des programmes permettant aux utilisateurs (étudiants, salariés, seniors, etc.) de changer leurs comportements par la mise en situation et le retour en direct avec un professionnel. Plusieurs thèmes sont abordés comme la santé mentale au travail, la prévention du burn-out, la vaccination, la prévention de l’obésité ou la gestion du stress au travail.

Open Mind Neurotechnologies propose des expériences immersives sous forme de jeux ou de réalité virtuelle, qui s’appuient sur les neurosciences. L’objectif est de coacher les salariés d’entreprise pour les aider à mieux gérer leur stress, leur charge mentale, développer l’agilité cognitive et améliorer leurs interactions sociales. L’outil collecte des données qui permettent de prévoir au mieux les risques de burn-out et de dépression et donc de pouvoir y répondre en amont.

Y a-t-il des jobs en France dans le secteur de la mental health tech ?

Les licornes de la e-santé se multiplient aux Etats-Unis avec une vague de levée de fonds importante depuis la pandémie de covid. Le Royaume-Uni et les pays du Nord de l’Europe ne sont pas en reste. La France est un peu à la traîne, mais elle se rattrape.

En 2019, les sociétés du secteur de la health tech, plus globalement, ont levé 1,8 milliard d'euros en France, soit une augmentation spectaculaire de 79 % en capital-risque par rapport à 2018.

Dans la mental tech, plusieurs levées de fonds ont eu lieu en France en 2021-2022 :

  • Teale a levé 2 millions d’euros en 2021 et devait recruter une dizaine de personnes, notamment sur la partie vente et technologie.

  • MindDay a levé 2 millions d’euros en juillet 2021.

  • Moka.care a levé 15 millions d’euros en mai 2022, notamment auprès de sportifs connus. Elle va ainsi poursuivre le développement de ses solutions.

  • Holivia, créée en 2021 à Montpellier et Marseille, a levé 2 millions d’euros en 2022 pour poursuivre son développement en France et à l’international. Les fonds levés vont lui permettre de recruter, notamment pour étoffer ses équipes commerciales et marketing, ainsi que l’équipe R&D (Recherche et Développement). La start-up prévoit de recruter une vingtaine de personnes d’ici à fin 2022.

Les levées de fonds servent à se développer et pour se développer, il faut des cerveaux. Donc les levées de fonds s’accompagnent toujours de recrutements. A vous de rester en veille !

  

➡️ Consulter nos offres d’emploi et de mission freelance ⬅️

  

Autres articles à lire sur des sujets similaires :

Boostez votre carrière

Les meilleures offres d’emploi sont chez Free-Work

Notre CVthèque est la première source de recherche de talents pour + 1 000 entreprises. Déposez votre CV et postulez en un clic !

Continuez votre lecture autour des sujets :
# Actualités
# Trend
# Recrutement

Commentaire

Dans la même catégorie