Le concept ACID est-il dépassé ?

3 min
112
0
0
Publié le


Dans le monde des bases de données, l'ACID (Atomicité, Cohérence, Isolation, Durabilité) a longtemps été la pierre angulaire des transactions fiables. Ces principes, nés à une époque où les BDD relationnelles étaient la norme, ont joué un rôle essentiel dans la garantie de la précision et de l'intégrité des données. Mais dans le paysage informatique actuel, marqué par la montée en puissance des systèmes distribués et l'émergence des BDD NoSQL, l'ACID est-il toujours pertinent ?

Les principes fondamentaux de l'ACID

Les principes de l'ACID sont des règles fondamentales qui régissent la façon dont les transactions sont traitées dans une base de données pour garantir l'intégrité et la fiabilité des données. Pour rappel, voici chaque principe : 

Atomicité

L'atomicité, du mot « atome », implique que les transactions sont « indivisibles ». Cela signifie que chaque transaction est traitée comme une seule unité, qui réussit ou échoue dans son ensemble. 

Cohérence

La cohérence garantit que chaque transaction amène la BDD d'un état valide à un autre. Autrement dit, toutes les règles d'intégrité de la base de données doivent être respectées avant et après la transaction. 

Isolation

L'isolation assure qu'une transaction en cours n'est pas affectée par d'autres transactions qui se déroulent simultanément. En clair, l'isolation fait en sorte de garantir que chaque transaction voit un « instantané » cohérent de la base de données.

Durabilité

Enfin, la durabilité garantit que le résultat d'une transaction qui a été confirmée comme réussie est permanent et résiste aux pannes du système. Ainsi, si le système tombe en panne après une transaction, par exemple une vente, les données ne sont pas perdues : lorsque le système redémarre, il est garanti que la vente est toujours enregistrée.

Ensemble, ces quatre principes forment la base de la gestion fiable des transactions dans les bases de données traditionnelles.


Les limitations de l'ACID

Bien que l'ACID soit un pilier fondamental des transactions dans les bases de données relationnelles, il a ses limites, en particulier dans le contexte des systèmes modernes distribués et du traitement de grands volumes de données.

Efficacité et échelonnabilité dans les grands systèmes distribués

  • Difficultés à maintenir l'atomicité et l'isolation avec de nombreuses transactions simultanées.

  • Les coûts de performance associés aux verrouillages, synchronisations et écritures disque fréquentes sont tels qu’ils ne sont plus en mesure de garantir la durabilité.


Conflit avec l'architecture microservices

  • Difficulté à garantir un état global cohérent dans une architecture décentralisée.

  • Problèmes avec l'atomicité et l'isolation dans les transactions multiservices.


Rigidité des contraintes ACID dans un environnement de données non structurées

  • Les contraintes ACID peuvent être trop rigides pour les bases de données NoSQL et le Big Data.

  • Dans certains cas, une cohérence temporaire ou un échec partiel de la transaction peuvent être acceptables.

Ces limitations indiquent que d'autres approches comme la BASE peuvent être plus appropriées dans certains contextes.

Inscription à la newsletter

Si vous êtes passioné.e d'IT, vous allez adorer notre newsletter

Politique de confidentialité

Boostez vos projets IT

Les meilleures missions et offres d’emploi sont chez Free-Work

Continuez votre lecture autour des sujets :

Commentaire

Dans la même catégorie

Au service des talents IT

Free-Work est une plateforme qui s'adresse à tous les professionnels des métiers de l'informatique.

Ses contenus et son jobboard IT sont mis à disposition 100% gratuitement pour les indépendants et les salariés du secteur.

Free-workers
Ressources
A propos
Espace recruteurs
2024 © Free-Work / AGSI SAS
Suivez-nous

Nouveauté ! Avec Free-Work MyBusiness, vous pouvez désormais gérer votre facturation, vos clients et votre activité facilement. C'est gratuit et sans engagement !