← Retour

ubik_2008

Nombre de posts : 397

Inscrit depuis le : 16 novembre 2008

Réponse postée 5 août 07:45

En même temps, en France à partir de mi juillet jusqu'à mi août, tout le monde est en vacances. Sauf urgence sur un projet vous trouverez pas de mission à cette période ou alors avec démarrage en Septembre. Prenez des vacances et relancez vos recherches mi-août.

Après pour revenir au sujet, la récession personne ne sait quand elle va commencé. Sur ce forum, certains prédisaient la fin du monde avec le COVID, ça a été que temporaire comme toutes les crises précédentes (11/09/2001, subprime en 2008). Le risque principal aujourd'hui est que les banques centrales ne maitrisent pas l'inflation (qu'elles ont elles même provoqués). Bref, ça dépend pas de nous et bien malin qui sait ce qui va se passer.

Bon, après 3 semaines supplémentaires de recherche, on ne peut pas dire que le standard ait été saturé d'appels🙄. A peine deux/trois touches sans grand intérêt.

J'espère qu'on aura un petit réveil à la rentrée. Mais quand j'entends ce matin que le secteur de la tech réduit fortement la voilure, même si on ne travaille pas forcément pour ce type de client final, je me dis que ça risque forcément de nous impacter indirectement.

La pénurie, l'inflation des tarifs, pas sûr que notre secteur soit concerné.

Forum : Vos projets
Réponses  : 24
Like  : 0
Vues : 1393

Réponse postée 16 juin 08:21

Freelance91 a écrit : Les ESN créent artificiellement une pénurie en étant trop groumandes en marge, leur but ultime est de convaincre les clients qu'il y a une pénurie de profils et qu'il faut aller vers l'offshore, l'onshore, voire l'introduction massive de travailleurs étrangers.

C'est une spécificité du marché Français, dans d'autres pays l'intermédiaire prend une marge assez faible et limitée dans le temps ou bien c'est le client qui paye directement une somme fixe au chasseur de tête.
C'est pour cela que chez de plus en plus de clients, en plus d'une ou plusieurs grosses ESN, ils prennent une ou plusieurs agences pour ajouter des profils experimentés freelance. Pour éviter de se faire forcer la main par les grosses ESN sur les profils.
Ces agences ou petits ESN sont en direct avec le client et pas en niveau 3 ou plus de sous-traitance, du coup le taux devient plus intéressant.
Forum : Vos projets
Réponses  : 24
Like  : 0
Vues : 1393

Réponse postée 16 juin 06:07

C'est étrange, dans mon domaine SAP, je n'ai jamais eu autant de demande avec des tarifs supérieurs à avant la crise COVID.

Après attention avec qui vous travaillez, comme le dit Steph12, certains sont là sont juste pour ramasser du CV et jouer les prix bas parcequ'ils sont en sous-traitance de 4ième niveau. C'est même pas sur qu'il y ait une mission derrière.

Quand à dire que les clients préfèrent des juniors, j'ai jamais eu le cas. Au contraire les demandes de compétence des clients sont de plus en plus importantes et incompatibles avec un profil junior. Et ça s'accentue au fil des années.
Réponses  : 17
Like  : 0
Vues : 103

Réponse postée 4 mai 08:17

Droopyann a écrit :
ubik_2008 a écrit : C'est ça qui compte. Si votre prestation est correcte et que le client final n'a rien à vous reprocher, ce n'est pas à vous d'aller chercher l'argent mais à l'intermédiaire et c'est sa responsabilité quoi qu'en dise le contrat. Sinon c'est trop facile.

Maintenant si votre client final est en mauvaise posture financière, là c'est le mauvais scénario.
En fait, non.
Peu importe les problèmes du client final, c'est normalement à l'intermédiaire de les gérer. C'est presque le seul avantage d'avoir un intermédiaire.
Sauf que si votre intermédiaire n'a pas les reins solides, il coule et en tant que créancier vous passerez après les salariés et l'état et les organismes sociaux.
Sur les contrats où il y a plusieurs consultants, quand le client final arrête de payer, c'est toute la prestation qui n'est pas payé et pour une petite ESN ou agence, cela peut représenter plusieurs centaines de milliers d'euros. Les gros poissons en général, ils s'en remettront, ils emprunteront à la banque, ils se feront rachetés, mais pour une petite structure qui travaille avec très peu de clients, cela peut être fatal.

Je sais qu'on est à l'époque du quoi qu'il en côute et que l'argent tombe du ciel par magie et que donc cela a permis à beaucoup de société de pas couler mais cela aura une fin.
Réponses  : 17
Like  : 0
Vues : 103

Réponse postée 3 mai 14:00

L'excuse du client final qui paye pas pour justifier le fait de pas vous payer, c'est pas nouveau. Mais est-ce que le client final ne paye pas à cause de vous (mauvaise prestation) ou parcequ'il ne veut pas payer (par difficulté financière ou par habitude de ne pas payer ces fournisseurs) ?

C'est ça qui compte. Si votre prestation est correcte et que le client final n'a rien à vous reprocher, ce n'est pas à vous d'aller chercher l'argent mais à l'intermédiaire et c'est sa responsabilité quoi qu'en dise le contrat. Sinon c'est trop facile.

Maintenant si votre client final est en mauvaise posture financière, là c'est le mauvais scénario.

En tout cas, n'hésiter pas à relancer régulièrement par mail votre intermédiaire (cela permet de garder des traces) et par tél. Et si rien ne bouge, vous faites un dernier message en précisant que sans nouvelle de leur part, vous enverrez un courrier en mise en demeure. Personnellemnent, j'ai vécu cette situation et quand vous commencez à parler mise en demeure, ça commence à bouger. Il faut savoir que vous ne pouvez pas directement envoyer une mise en demeure sans avoir fait des relances à l'amiable.
Réponses  : 20
Like  : 0
Vues : 87

Réponse postée 29 mars 14:10

Moi c'est toujours full télétravail avec 2/3 jours sur site par mois.
Réponses  : 44
Like  : 0
Vues : 112

Réponse postée 1 février 08:34

La semaine de 4 jours généralisée ? A mon avis, c'est pas pour demain. Je sais pas qui t'as dit ça mais à part certains partis politiques qui sont dans la démagagie pour récupérer des voix. Mais ce n'est que mon avis.

Après je connais des Freelance qui font du 4 jours par semaine, soit pour des raisons familiales, soit parcequ'ils ont une autre activité à côté, soit parce qu'ils souhaitent moins travailler. Chez certains clients, ça passe. Evidemment ils sont payés 4 jours. Vaut mieux avoir un bon TJM et être un profil demandé.
Réponses  : 13
Like  : 0
Vues : 45

Réponse postée 23 décembre 2021 10:24

Pour ING, j'ai un compte titre, une assurance vie chez eux c'est bien d'apprendre ce genre de nouvelles par la presse.
Réponses  : 15
Like: 1
Vues : 149

Réponse postée 8 décembre 2021 15:43

Personnellement je fais du full remote depuis un an pour un client Français, à un moment le client voulait que je vienne sur site quelques jours par semaine. J'étais pas contre parcequ'au bout d'un moment on se sent complètement largué d'un point de vue social et esprit d'équipe. Je ne l'ai pas accepté car le taux initial négocié avec l'ESN était très bas à cause du 100% remote. S'ils voulaient que je vienne sur site, il fallait augmenter le taux, ils ont refusé du coup je suis resté en full remote.

Avec la crise du Covid, beaucoup de sociétés ont compris qu'elles pouvaient travaillé en remote, ce qui n'était pas le cas avant où il y avait un blocage sur le sujet. Après je pense pas que l'idéal soit du 100%. Personnellement, je vais quitter ma mission actuelle pour une autre mission où je serais mieux payé et je ferai du 80% remote, 20% sur site ce qui me semble le bon ratio.
Réponses  : 34
Like  : 0
Vues : 128

Réponse postée 6 décembre 2021 13:08

L'amortissement séparé de la batterie, cela marche aussi pour les hybrides à condition que ce soit sur une ligne de facture séparée :

https://www.expert-comptable-selestat.fr/vehicules-hybrides-les-batteries-soumises-a-la-limite-damortissement/

Cela peut être intéressant les batteries rechargeables des hybrides sont de plus en plus puissantes donc forcèment plus chère. Sur une 3008, j'ai trouvé que le prix des batteries rechargeables c'était 5700 euros sur un forum mais c'était en remplacement donc je sais pas le coût sur une voiture neuve.

Réponse postée 3 décembre 2021 10:35

Un mois c'est pas si long que ça. A vous de ralentir le rythme pour que ce soit supportable. Et pourquoi ils ne vous paieraint pas ? Du temps que vous êtes là et que vous travaillez, ils doivent vous payer. S'ils ne sont pas content, on arrête la prestation. Des fois, il vaut mieux partir rapidement d'un commun accord que prolonger quelquechose où on est pas bien.

Ne tombez pas dans le piège du Freelance qui se croit indispensable, qui prend toute la pression sur lui, ça arrange bien les clients et les ESN. Le cimetierre est rempli d'irremplaçable qui ont tous été remplacés.

Et si ça va vraiment pas, allez voir un médecin et demande un arrêt maladie pour fatique excessive, mentale, que vous ne dormez plus... je ne sais pas si le burnout est reconnu en France. Légalement ils ne pourront rien faire si vous avez un arrêt maladie, evidement ces jours là ne seront pas payés mais votre santé est plus importante qu'un projet mal géré.
Réponses  : 34
Like  : 0
Vues : 128

Réponse postée 3 décembre 2021 08:17

C'est clair, oui et non.
Est-ce que cet abattement de 50% sur l'avantage en nature est sur la totalité de la LOA ou uniquement jusqu'à fin 2022 ?
Réponses  : 34
Like  : 0
Vues : 128

Réponse postée 26 novembre 2021 10:48

Pour le bonus, 6000 euros c'est pour les particuliers. 4000 max pour une société.

https://www.service-public.fr/particuliers/actualites/A14391
Réponses  : 34
Like  : 0
Vues : 128

Réponse postée 26 novembre 2021 07:34

Pas que pour les indépendants, pour les sociétés en général : ça veut dire que si tu prends un modèle éléctrique à 48000 euros, tu peux bénéficier du bonus à 2000 euros de bonus, pas de TVS, pas de frais de carte grise et quasiment l'amortir en entier.
Réponses  : 34
Like  : 0
Vues : 128

Réponse postée 26 novembre 2021 07:02

Tesla et Kia ne vendent ou ne louent pas séparèment les batteries de leur véhicule. L'histoire de louer ou séparer les batteries du véhicule, seul Renault l'avait fait et ils ont arrêté, ils avaient tenté en Israel et ça avait été un flop. Et c'est pas possible pour un automobiliste moyen de changer lui-même les batteries sur ce genre de véhicule.

Je suis étonné que ces marques prennent le risque de le faire si c'était pas autorisé, ils ont un service juridique qui a du validé l'histoire des deux factures. A mon avis, la loi a du changé sur les véhicules éléctriques sinon qu'est-ce qu'y empèche un acheteur de véhicue thermique de demander deux factures, une pour la voiture, une pour le moteur ? On peut bien changer le moteur sur une voiture.

Quand à passer les batteries en charge, alors là j'y crois pas, ce sera forcèment une immobilisation vu le coût des batteries et leur durée de vie.
Réponses  : 8
Like  : 0
Vues : 16

Réponse postée 25 novembre 2021 14:20

Obligation de moyen ou de résultat ? En général, en Freelance informatique on a une obligation de moyen.

Réponse postée 19 novembre 2021 10:39

Le problème de donner des référence à tort et à travers, c'est l'exploitation commerciale qui se fait derrière. La personne qui a accepté d'être votre référence n'a pas accepté ce démarchage comercial. Et elle va vous le reprocher (expérience vécue) et la prochaine fois elle refusera que vous donniez son nom. Et là c'est votre réputation que vous grillez. Parceque des références on en a pas 50000 à donner et pour que ce soit valide, il faut qu'elle soit récente.

L'autre problème c'est que ces informations sont une mine d'or pour les ESN. Ces informations valent de l'argent et peuvent être revendues.

Personnellement :
- je ne donne même pas le nom du client pour qui je travaille actuellement quand je reçois l'appel d'un commercial ou d'une société avec laquelle je n'ai jamais travaillé. C'est simple comme réponse : "je communique pas le nom client actuel" et ils le comprennent de suite.
- je n'envois mon CV avec le nom de mon client que lorsque j'ai reçu un descriptif écrit de la mission et pas juste un pipot de commercial
- je ne donne aucun nom, tél, rien du temps que je n'ai pas un entretien avec le client final. Toujours donné les références après ce 1ier entretien. Ne pas accepter le pseudo chantage des commerciaux qui ne soit-disant ne peuvent pas envoyer votre CV au client sans référence. C'est faux, si vous correspondez au poste, référence ou pas, il enverra votre CV quand même.
- sinon donner le nom du commercial de l'ESN de la précédente mission. Ils se connaissent entre eux. Ils peuvent s'appeller et avoir une 1ière information. Et d'ailleurs certains le font sans vous le dire... j'ai déjà eu le cas
Réponses  : 50
Like: 1
Vues : 62

Réponse postée 18 novembre 2021 09:09

Pitivier a écrit :
ubik_2008 a écrit : Attention il est pas obligé de déduire la TVA récupérable tous les mois, il peut la faire en une seule fois ou sur les délcarations suivantes. C'est le global qui doit être juste pour la TVa récupérable.
Vous avez parfaitement raison. Et je comprendrai tout à fait qu'il fasse comme ca. Ca ne me choque pas. Par contre là j'ai des mois avec 2€ ou 13€ de TVA déductible. Je ne sais pas d'ou ca sort et pourquoi déduire 2€ et pas la TVA qu'il me facture ? Je ne comprend pas sa logique. Hier je lui ai demandé pourquoi en septembre il ne déduit pas les 81€ du telephone portable que j'ai acheté. Ce matin il me répond que la TVA a été ventillée sur aout et septembre... pour un telephone acheté le 19/9..... Ca c'est de l'anticipation.
C'est un champion que vous avez trouvé ! Franchement vous perdez plus de temps à comprendre ce qu'il fait que si vous le faisiez vous-même.

Pour la Tva, j'utilise un fichier Excel et ça marche très bien. Il suffit d'être rigoureux dans le suivi de ces frais et ça fonctionne très bien : une colonne date, une colonne désignation, HT, TVA, TTC et un scan de chaque facture ou facturette et vous savez où vous en êtes.

Tva récupérable sur frais de banque, EC, PC, téléphones, fournitures de bureaux, péage, ticket de parking, repas professionnel avec client, cadeau de moins de 69 euros. Je dois en oublier, j'utilise mon véhicule personnel avec IK, ce qui simplifie les choses (pas de TVA récupérable sur essence).

Après il faut la rigueur de le faire tous les mois sur impots.gouv même quand on est en vacances, vous avez jusqu'au 20 du mois suivant pour faire la décalartion et payer.
Réponses  : 50
Like  : 0
Vues : 62

Réponse postée 18 novembre 2021 08:35

Attention il est pas obligé de déduire la TVA récupérable tous les mois, il peut la faire en une seule fois ou sur les délcarations suivantes. C'est le global qui doit être juste pour la TVa récupérable.

D'ailleurs moi je procède de cette façon, je ne déduis la TVA récupérable que sur 2 ou 3 décalarations mensuelles car encore une fois on est sur une activité ou on a peu de TVA récupérable, 1000 euros max par an pour moi donc inutile d'en décalarer tous les mois, il suffit de cummuler et une fois que la somme est importante, je la déduis.

Et ça ne dérange pas le cabinet d'EC qui vous expliquera que pour l'etat, le plus important est la TVA encaissée. C'est là dessus que vous devez être juste tous les mois. Si vous avez quelques mois de retard sur la TVA récupérable, c'est vous qui vous pénalisé en trésorerie mais encore une fois on récupère très peu de TVA dans notre activité donc c'est ridicule en montant.

Et attention, très souvent, ce n'est pas l'EC qui gère votre dossier en cours d'année, c'est trop simple pour lui, c'est confié à des employés. L'EC fait juste les vérifications et valide le bilan en fin d'année. Donc dans votre cas, à mon avis c'est la personne qui gère votre dossier qui est incompétente. Vous êtes tombé sur le stagiaire
Après il m'est arrivé d'avoir des employés de cabinet d'expert comptable très compétent malgré le fait qu'ils n'aient pas de diplome d'EC.
Réponses  : 50
Like  : 0
Vues : 62

Réponse postée 17 novembre 2021 16:13

Déjà, ce qui compte pour la TVA, c'est la date d'encaissement, la date de paiement de ta facture. On fait du bien et service soumis à 20%, y'a pas 50 cases.

Pour la TVA récupérable, c'est du bien et services ou immobilisation, c'est pareil y'a pas 50 cases. Les règles pour savoir ce qui est récupérable sont sur ce forum.

Tous les mois, c'est 5, allez 6 cases que je remplis, des fois rien. 10 ans que je le fais, on m'a jamais rien reproché. Si jamais j'en ai oublié, mon cabinet me le dit en fin d'année et je le régularise sur la suivante.

Encore une fois, on est pas sur une activité compliquée. Ton travail au quotidien est largement plus compliqué que ça. C'est simplement que tu veux pas t'y intéresser.
Réponses  : 50
Like  : 0
Vues : 62

Réponse postée 17 novembre 2021 15:57

Honnêtement, les déclarations de TVA en freelance sur impots.gouv c'est pas compliqué.

C'est pas compliqué non plus de se faire une feuille Excel pour calculer la TVA déductible.

Moi je fais tout moi-même, comme ça tout est fait en temps et en heure et je sais ce qui se passe. Mon cabinet d'expert comptable sert juste à réaliser mon bilan et à contrôler, ils n'ont pas accès à mon compte impots.gouv, ni URSSAF, ni CIPAV, juste une procuration pour charger mes relevés banquaires. Si quelquechose doit être fait, c'est moi qui le fait et je sais pourquoi. Et ça marche très bien comme ça et ça coûte moins chère.

A mes débuts en Freelance, j'ai cru aussi que prendre un expert comptable chère qui se chargeait de tout, c'était la bonne solution. Et après coup, j'ai eu de mauvaises surprises. La raison est qu'on n'intérèsse pas les cabients d'EC car on est trop simple à gérer, on rapporte pas assez.
Réponses  : 7
Like  : 0
Vues : 84

Réponse postée 20 septembre 2021 10:51

Attention en leur fournissant la liasse fiscale, ils savent exactement ce que vous gagnez. Ca peut être un moyen de pression lors des négociations.

C'était une vieille technique des constructeurs automobiles qui demandaient à leur principaux fournisseurs leurs bilans pour les analyser et ainsi savoir combien ils pouvaient demander de baisse...
Réponses  : 14
Like  : 0
Vues : 172

Réponse postée 20 septembre 2021 10:48

Si l'inflation repart, ce qui va être la cas pour 2021 (à minima 2%), il faudra renégocier les contrats pour au moins absorber cette inflation. A moins d'avoir bien négocié au départ mais avec le covid, le prix des presatations a été plutôt à la baisse cette année du moins en ce qui me concerne.

Par contre s'imaginer que les intermédiaires baissent leur marge, c'est très improbable. Ils préferreront reporter la hausse sur les tarifs des clients finaux en pretextant que c'est l'indé qui augmente son tarif...
Réponses  : 15
Like: 1
Vues : 46

Réponse postée 17 septembre 2021 08:59

Bravo, vous avez fait le boulot pour le commercial de la SSII et c'est lui qui va toucher la prime. Bienvenu dans le monde des requins de la SSII.

Ce n'est pas à vous de faire le travail de chercher le profil pour une SSII, ni de le briefer pour un entretien. Vous n'êtes pas salarié de la SSII, votre seul rôle est d'assurer votre mission auprès du client.

Un conseil : éviter de travailler à l'avenir avec cette SSII. Et si elle vous redemande un profil, vous connaissez personne. Là, vous avez trop gentil.

Réponse postée 27 août 2021 16:34

Gazole : pour des missions en France et à l'étranger. Pour les missions en France, dans les mails que je reçois, les propositions vont de 50 à 80 % de télétravail. Pour l'étranger du full avec souvent un voyage demandé pour rencontrer une fois l'équipe.

Réponse postée 27 août 2021 09:36

Par expérience : un commercial par défaut propose ce que le client demande. S'il a du mal à trouver, c'est là que vous pouvez négocier, typiquement le remote.

C'est la loi de l'offre et de la demande. Il faut juste ne pas se laisser intimider par les commerciaux et rester ferme. Actuellement je reçois tous les jours des appels de commerciaux étrangers qui proposent systématiquement du remote souvent en full. Donc le pouvoir n'est pas du côté des recruteurs Français, le marché n'est plus en crise comme il y a un an.
Réponses  : 18
Like  : 0
Vues : 38

Réponse postée 21 juillet 2021 14:10

Pour répondre à Steph12 et Code38 :

Je suis consultant SAP, domaine où il y a toujours de la demande même s'il y a des cycles. La majorité des offres sont parisiennes mais ça ne vaut pas dire qu'il n'y a rien ailleurs, le marché est juste caché. Je prends un exemple : Toulouse et l'industrie aéronautique, le marché est tenu par 3 grosses ESN, le reste mange les miettes. Les ESN ne recrutent pas en direct, elles passent par d'autres sociétés, des brokers ou des petites ESN qui sont référencés chez ces ESN. Ces brokers et petites ESN cherchent des profils experimentés, les parisiens ne veulent pas venir donc il y a une demande locale. Dès que ces sociétés trouvent un consultant local freelance sérieux, elles vont te proposer les missions avant qu'elles paraissent. Tu n'as même pas besoin de chercher, on t'appelle. Le désavantage, c'est que c'est des marchés où tout le monde se connaît, si ça se passe mal, ça va se savoir. C'est pas comme à Paris, où les mecs plantent les missions, et vont se faire oublier chez un autre client.

Avant le COVID, je me farcissais un tas de déplacement le plus souvent en voiture. Parceque le déploiement des grands lignes TGV a été conçu pour que le parisien puisse partir en vacances en province. Essaye de faire Bordeaux-Toulouse ou Marseille-Montpellier ou Toulouse-Marseille en train...bonne chance. Avec difficulité, j'arrivais à négocier un jour de télétravail mais très souvent c'était refusé.
Maintenant avec le COVID, les verrous psychologiques sur le télétravail ont sauté. La situation a changé, aujourd'hui j'ai une mission en full télétravail (et pas avec un client parisien), cela aurait été impensable 2 ans en arrière. Donc les conditions sont bien meilleures même si le full télétravail impose une baisse de TJM.

Quand à l'intégration dans une autre région, vaste sujet Polémique ! Moi je suis originaire de l'Est de la France, durant les 10 ans où j'ai travaillé à Paris, je ne me suis jamais senti Parisien. Donc partir pour une autre région ne m'a pas posé de problèmes, ma compagne de l'époque était du sud, ça a surement facilité. Le changement de région na marche pas à tous les coups, je connais des gens originaire de l'ouest qui ont voulu s'installer en Alsace, pas facile. Pareil si tu vas t'installer en Corse et que t'es pas Corse.

La moitié des amis que j'ai connu à Paris lors du début de ma carrière professionnelle (soit depuis 20 ans) sont depuis partis, soit en Province, soit à l'étranger. Aucun n'est revenu travailler à Paris.
Réponses  : 18
Like  : 0
Vues : 38

Réponse postée 20 juillet 2021 08:04

J'ai passé 10 ans en région parisienne en tant que salarié puis freelance, et maintenant cela fait 11 ans que je suis installé dans le sud en freelance.

Au départ, c'était un choix personnel et j'avais la crainte de ne pas trouver de mission en province, surtout dans le sud où il y a encore moins d'offre qu'ailleurs. Au final, en 11 ans, je ne suis jamais retourné travailler sur Paris, j'ai toujours trouvé des missions dans le sud. Certes il y en a moins, le TJM est inférieur, il y a plus d'intercontrat, mais si vous avez les compétences vous trouvez.

Avec la généralisation du télétravail, c'est je pense plus facile de partir de Paris mais la majorité des clients vont vous demandé des jours sur place donc c'est là le conseil le plus important : ne vous éloignez pas trop des grandes métropoles de province, dans le sud : Toulouse, Bordeaux, Montpellier, Marseille, Aix en provence, Nice. D'autre part, personne ne sait si la mode du télétravai va durer.

Cela pour être proche des clients et également proche d'une gare TGV, d'un aéroport, ou d'une d'autoroute. Quand on est freelance en province, il faut être prêt à se déplacer.

Dernier point important : en province, une voiture voir deux sont indispensables tant d'un point de vue personnel que professionnel. A moins de vivre en centre ville d'une grande agglomération mais alors vous allez vous retrouver avec les mêmes contraintes qu'à Paris : bruit, immobilier chère, pollution, délinquance....

Sinon je vis dans une grande maison avec pisicine, je suis à 10 minutes en voiture de la mer, pour le prix de ma maison, j'aurais un T2 dans un bel arrondissement de Paris. Après, c'est pas la même vie
Réponses  : 6
Like: 1
Vues : 50

Réponse postée 1 juillet 2021 09:11

Pareil sur ma mission en full télétravail, je remplis un CRA tous les mois que je signe et personne chez le client ne le signe. Du coup j'envoi un CRA non signé par le client et apparement ça gène personne...

Après l'ESN m'a répondu par mail que je ne devais pas le faire signé par le client donc j'ai un écrit.

L'ESN se base sur ce que je déclare dans ce CRA non signé pour facturer au client final. Cela veut dire que le client final accepte de payer sur mes propres déclarations.
Réponses  : 15
Likes: 2
Vues : 84

Réponse postée 29 juin 2021 08:03

Pour moi, avant le COVID, j'étais souvent en déplacement, je suis dans le sud, il y a moins de clients donc pour travailler il fallait bouger. C'était très dur d'avoir rien que 1 jour de télétravail et cela pour toutes les mauvaises raisons du monde : problème de sécurité informatique, c'est pas parceque tu viens de loin et que tu dors à l'hotel qu'on va te donner un jour de télétravail, si on donne à toi un jour de télétravail, on sera obligé d'en donner à tous les autres,.... blablabla

Depuis la crise du COVID, suite au 1ier confinement où tout le monde a été obligé de télétravailler, tous les verrous ont sauté. J'ai d'abord été à 100% en télétravail chez un client pour qui le télétravail était refusé à tout le monde 1 mois avant, puis chez un autre client, je faisais du 50/50 et enfin depuis février, je suis à nouveau 100% en télétravail.

J'ai accepté de reduire mon tarif pour le télétravail. Lors du renouvellement de mon contrat il y a une semaine, j'ai bien précisé que c'était un tarif télétravail et que si je devais à nouveau me déplacer mes tarifs augmenteraient. On m'a répondu pas de problème, tu continues à 100% en télétravail.

Au niveau travail, je me trouve beaucoup plus efficace (plus de dérangements, de réunion intempestive) au point que ça me libère 1à 2h par jour. L'inconvénient c'est le manque de relations sociales.

Pour le client, je pense qu'il y a un gain financier : tarif inférieur, plus de bureau, plus de PC à prêter et puis 50% des personnes avec qui je travaille ne sont pas sur site donc quel intérêt de venir sur place ? Du temps que les projets avancent...

Je me vois mal revenir à 100% sur site.