Comment créer sa micro-entreprise ?

4 min
374
0
0
Publié le

Vous souhaitez vous lancer en tant que free-lance ? Vous aimeriez savoir comment créer votre micro-entreprise ? Free-Work vous explique quelles sont les conditions pour être micro-entrepreneur, toutes les étapes pour créer votre micro-entreprise, ainsi que les impôts et charges que vous allez payer.

Quelles sont les conditions pour devenir micro-entrepreneur ?

Tout individu peut devenir micro-entrepreneur (ex auto-entrepreneur), que ce soit dans le cadre d’une activité principale ou complémentaire. Il est tout à fait possible de cumuler une activité salariée et une activité de micro-entreprise.

La seule condition pour avoir le statut de micro-entreprise est de ne pas dépasser des seuils de chiffres d’affaires en année N-1 ou N-2, en fonction de l’activité exercée :

  • 188 700 € pour les entreprises dont la vente de marchandises ou prestation d’hébergement est l’activité principale.

  • 77 700 € pour les prestations de services relevant des BIC (Bénéfices Industriels et Commerciaux) et les professions libérales relevant des BNC (Bénéfices Non Commerciaux).

Ces plafonds dépendent et sont calculés au prorata du nombre de jours d’activité dans l’année. Ces seuils sont revalorisés tous les trois ans.

 

Comment créer sa micro-entreprise ?

Les formalités de création d’une micro-entreprise sont allégées, en comparaison d’une entreprise classique. Créer sa micro-entreprise est très simple et rapide.

Voici les 7 étapes à suivre :

1.     Je déclare mon activité sur le site de l’INPI

La déclaration de l’activité se fait sur un « guichet unique » qui correspond au portail e-procédures de l’INPI (Institut National de la Propriété Industrielle). Un seul et même site délivre dorénavant les titres de propriété industrielle, ainsi que les documents de création, modification ou cessation d’entreprise.

Vous devez remplir un formulaire en ligne. Vous aurez besoin d’une pièce d’identité valide à envoyer scannée.

 

2.     Je me déclare sur le site de l’URSSAF

L’URSSAF (Unions de Recouvrement des cotisations de Sécurité Sociale et d'Allocations Familiales) a créé un site dédié aux auto-entrepreneurs , sur lequel vous devez remplir un formulaire de création de micro-entreprise en ligne.

 

Les informations déclarées sont alors envoyées automatiquement aux autorités compétentes :

  •  SSI (Sécurité Sociale des Indépendants)

  • URSSAF

  • Impôts

  • INSEE (Institut National de la Statistique et des Etudes Economiques)

     

3.     Je fais une demande d’ACRE

L’ACRE (Aide à la Création ou à la Reprise d’Entreprise) est une des aides financières à l’entrepreneuriat . Sa demande est facultative, mais elle vous permet, sous certaines conditions,

Guide du freelance

Quelles sont les aides financières à la création d’entreprise ?

ARCE,ACRE,NACRE,aide AGEFIPH, prêt BPI, ADIE n'auront plus de secret pour vous.

4.     Je reçois mon numéro de SIRET

Vous recevez votre numéro de SIRET (Système d'Identification du Répertoire des Etablissements) sous 8 à 15 jours. Puis, vous recevez la notification d’affiliation à la SSI (Sécurité Sociale des Indépendant) (ex-RSI) sous 4 à 6 semaines.

 

5.     Je débute mon activité

Une fois que vous avez votre numéro SIRET (Système d’Identification du Répertoire des Etablissements), vous pouvez commencer votre activité et commencer à facturer vos prestations de services à vos clients.

6.     Je déclare mon chiffre d’affaires tous les trimestres

Tous les trimestres, vous devez déclarer votre chiffre d’affaires facturé et réellement encaissé sur le portail de l’URSSAF. Le détail des cotisations sociales est calculé automatiquement en ligne. Il y a la possibilité, sur demande, de déclarer et payer mensuellement.

 

7.     Je paye mes cotisations sociales tous les trimestres

A la suite de la déclaration de chiffre d’affaires en ligne, vous payez en ligne vos cotisations sociales, toujours sur le site de l’URSSAF.

 

Combien coûte la création d’une micro-entreprise ?

Créer une micro-entreprise est strictement gratuit. Il n’existe pas de frais d’immatriculation. Vous aurez uniquement à payer vos cotisations sociales une fois que vous aurez réalisé du chiffre d’affaires.

C’est un régime simplifié. Vous n’avez pas besoin de faire de comptabilité, donc vous n’avez pas besoin de faire appel à un comptable. C’est une charge en moins par rapport à une entreprise classique.

Les missions proposées

Boostez vos projets IT

Les meilleures missions et offres d’emploi sont chez Free-Work

Continuez votre lecture autour des sujets :

Commentaire

Dans la même catégorie

Nouveauté ! Bénéficiez dès maintenant de plus de 350 deals dénichés pour vous (logiciels, outils et bien d'autres).