4 compétences à maîtriser pour devenir freelance informatique !

5 min
212
0
0
Publié le

Près de 6 Français sur 10 souhaitent devenir freelances. La tendance est encore plus marquée dans l’IT où la possibilité de choisir ses missions et les TJM souvent attractifs attirent de nombreux candidats à l’entrepreneuriat. Pourtant, ils sont beaucoup moins à franchir le pas. Les freelances informatiques représentent seulement 9 % des professionnels de ce secteur. La raison principale vient d’un manque de connaissances et surtout d’une peur de ne pas être à la hauteur. De nombreux actifs se demandent s’ils ont assez de savoir-faire et d’expertise pour se lancer en indépendant. Alors, pour vous aider à déterminer si ce statut est fait pour vous et comment vous y préparer, découvrez les 4 compétences à maîtriser pour devenir freelance informatique !

1 - Les compétences techniques pour devenir freelance informatique

La ou plutôt les premières compétences à maîtriser pour devenir freelance informatique sont nécessairement techniques. En choisissant l’indépendance, vous devenez une entreprise capable d’offrir des services et surtout des solutions à vos clients. Les organisations feront appel à vous pour résoudre un problème, analyser l’existant ou encore obtenir un conseil et une expertise professionnelle.

Avec le freelancing, oubliez également les périodes d’intégration et de formation en entreprise. Vous devez être opérationnel et autonome au plus tôt. Cela ne signifie pas pour autant qu’il faut obligatoirement cumuler des dizaines d’années d’expérience avant de se lancer comme freelance IT.

En réalité, 42 % des indépendants créent leur activité après moins de 3 ans d’expérience. Mais, pour avoir plus le choix dans ses missions et négocier des TJM élevés, la maîtrise de certaines compétences techniques est un atout !

Les profils de freelances plus recherchés sur notre jobboard IT sont :

  • le développement (avec en tête des langages et technologies demandés Java, Angular et SAP) ;

  • la gestion de projet ;

  • le DevOps ;

  • l’assistance à maîtrise d’ouvrage (AMOA) ;

  • l’ingénierie système ;

  • l’administration de réseaux.

Consultez l’évolution des compétences les plus demandées par les recruteurs directement sur le baromètre IT de Free-Work !

2 - Un excellent sens de la communication

Les qualités personnelles ou soft skills ont tendance à devenir autant voire plus importants que les compétences techniques pour les recruteurs. C’est encore plus vrai dans le domaine du freelancing où les organisations ne recherchent pas un employé, mais un collaborateur capable de s’intégrer efficacement dans leurs équipes et workflow.

Le soft skills le plus demandé chez un freelance informatique est un excellent sens de la communication. Si vous êtes développeur freelance, vous devez notamment pouvoir échanger explicitement avec les chefs de projets et les autres membres de l’équipe pour connaître les avancées, les besoins, les éventuels points de blocages et les améliorations possibles.

La communication est également la qualité à développer pour exercer en tant que consultant informatique. Pour cette mission, vous devez être capable d’exposer de manière claire, concise et empathique vos conseils et solutions pour qu’ils soient compris et exploitable par votre client. 

Cette qualité est aussi indispensable pour réussir sa carrière dans le freelancing, car elle vous aidera à :

  • développer un réseau professionnel ;

  • mieux négocier vos conditions de missions et TJM en entretien ;

  • prospecter et convaincre de nouveaux clients !

3 - Une solide organisation et gestion du temps

En tant que freelance informatique, vous êtes libre de votre emploi du temps. Vous devez définir et facturer un nombre de jours travaillés, mais c’est ensuite à vous de gérer vos horaires en autonomie. Mais une grande liberté implique une grande responsabilité…

Pour devenir freelance informatique, vous devez donc faire preuve de rigueur et discipline pour terminer votre mission dans les temps. C’est encore plus vrai à présent que le télétravail, voire le full-remote se généralise. Les différentes publications sur les digital nomades qui travaillent depuis la plage ou en voyageant en continu font rêver, mais elles ne reflètent pas complètement la réalité… En moyenne, les freelances français travaillent 37 heures par semaine soit autant (ou plus) qu’un salarié.

Et bien que vous soyez plus libres, vous aurez probablement quelques impératifs horaires à respecter, notamment si vous devez participer aux points et réunions avec l’équipe ou tout simplement échanger avec des collaborateurs salariés.

Enfin, de solides compétences en gestion du temps vous permettront de réaliser des chiffrages plus précis pour vos missions et donc de facturer au bon prix en fonction du temps que vous passez sur les projets.

4 - Quelques connaissances en gestion et comptabilité !

Pour exercer en tant que freelance informatique, vous aurez à créer une entreprise. Les statuts les plus courants dans l’IT sont :

  • la micro-entreprise ;

  • l’EURL ;

  • la SASU.

Ces différents statuts impliquent des démarches légales et fiscales plus ou moins importantes. La micro-entreprise, avec ses obligations réduites, est souvent considérée comme la meilleure option pour se lancer en indépendant. Ensuite, selon votre activité, votre chiffre d’affaires, vos charges et votre situation personnelle, vous pourrez évoluer vers une société.

Vous avez la possibilité de déléguer une partie de la gestion de votre entreprise à un comptable. Cependant, pour gérer au mieux votre activité, vous devez avoir des connaissances au moins basiques des obligations légales et fiscales afin de facturer vos clients, bien comprendre les contrats et éventuellement effectuer les déclarations de TVA ou de chiffre d’affaires.

Si vous êtes totalement allergique à l’administratif, vous pourrez faire appel à une société de portage salarial. Ces structures représentent un intermédiaire qui vous permet de conserver un contrat CDD ou CDI tout en étant freelance pour vos clients. En résumé, vous trouvez vos missions, la société de portage s’occupe des contrats, de la facturation et des autres démarches administratives et vous verse un salaire correspondant à vos facturations. En contrepartie, elle prend une commission sur votre chiffre d’affaires.


Si vous avez besoin de conseils sur le choix du statut et les différentes obligations, visitez le forum Free-Work. La gestion quotidienne des entreprises est un sujet régulièrement abordé et vous pourrez consulter les retours d’expérience des nombreux freelances informatiques qui font partie de notre communauté active de professionnels IT. Et si vous avez encore des doutes pour vous lancer, n’hésitez pas à leur poser toutes vos questions !


Sources et liens utiles : 

Être freelance en France en 2022

Freelance IT : choisir le meilleur statut pour son activité

Boostez vos projets IT

Les meilleures missions et offres d’emploi sont chez Free-Work

Continuez votre lecture autour des sujets :
# Soft skills
# Freelance
# Indépendant
# Conseils

Commentaire

Dans la même catégorie