IA en 2024 : ce qui nous attend

7 min
426
0
0
Publié le


2023 restera comme l’année de l’IA. Une année qui a vu se développer les IA génératives à une vitesse fulgurante. En mars, OpenAI lançait ChatGPT et, depuis, l’IA n’a eu de cesse d’occuper le devant de la scène IT.

Depuis, l’IA générative impulse une vague de fond. Elle démocratise la production de contenus, accélérant la mise sur le marché de services innovants. Les développeurs s’en emparent également, optimisant leurs cycles de développement.

Côté marché, le nombre de solutions IA explose littéralement. Les GAFAM occupent le terrain (Microsoft, Google, Meta…), concurrencés par une myriade de startups pleines de fougue. Les open-sources, de leur côté, gagnent en maturité.

Certes, des verrous demeurent. La sécurisation des systèmes d'IA et leur encadrement éthique s'avèrent primordiaux. Mais le sens de l'histoire semble inexorable : 2024 marquera un tournant pour l’IA !

l’IA générative s’immisce partout

Hier confidentielles, les technologies de génération automatique de contenus gagnent désormais toutes les strates de l’entreprise. Elles optimisent les processus métiers, stimulent l’innovation produit et simplifient les tâches à faible valeur ajoutée.

Au marketing d’abord, où les assistants rédactionnels dopent la productivité des équipes. Fini les contenus standardisés : les campagnes se personnalisent à l’extrême.

La relation client n’est pas en reste. Les chatbots nouvelle génération comprennent les requêtes complexes et y répondent avec naturel. Ils deviennent de véritables vendeurs augmentés.

Mais l’IA générative infuse aussi en dehors de l’entreprise, investissant la sphère privée. Les consommateurs testent et adoptent les solutions grand public d’IA conversationnelle. Phénomène de mode ou nouveau paradigme ? L’avenir tranchera.

Une certitude cependant : en 2024 l’IA générative essaimera partout, au sein des organisations comme chez les particuliers. Loin d’être anecdotique, ce phénomène marquera un tournant décisif.

L’IA boostera les cycles de développement

En 2024, les équipes tech intégreront pleinement l’IA pour accélérer le développement logiciel. Mais, concrètement, à quoi ressemblera leur nouveau quotidien ?

  • Lors de la conception, les développeurs esquisseront les user stories et l’IA rédigera automatiquement les spécifications détaillées. Plus besoin de passer du temps sur cette tâche rébarbative.

  • Durant le codage, l’auto-complétion de code et la suggestion de blocs logiciels optimiseront le travail des développeurs. Ils coderont plus vite et avec moins d’efforts.

  • Pour les tests, l’IA générera des batteries de test permettant de valider rapidement le code. Elle identifiera aussi les bugs prioritaires à corriger.

  • Enfin, l’IA accélérera la revue des PRs en détectant chaque incohérence ou non-respect des normes de codage. Les étapes d'intégration et déploiement en seront fluidifiées.

Au final, le cycle de vie des applications sera significativement raccourci. Difficile dans ce contexte de ne pas adopter les outils d’IA pour booster ses équipes tech !

Explosion du nombre de solutions IA

En 2024, les solutions exploitant l’IA se multiplieront de manière spectaculaire. Portées par les GAFAM et une nuée de startups, elles adresseront tous les secteurs d’activité. 

Dans l’industrie, les systèmes autonomes de maintenance prédictive se démocratiseront. En anticipant les pannes, ils optimiseront le fonctionnement des chaînes de production.

La finance et l’assurance testeront les agents conversationnels qui réalisent en autonomie des transactions complexes ou gèrent les sinistres de A à Z.

Dans la santé, des solutions de diagnostic automatisé assisteront encore mieux les praticiens. Elles analyseront les symptômes ou examens médicaux pour poser un diagnostic fiable en quelques secondes.

On le pressent, toutes les industries adopteront leur lot de solutions IA en 2024. Il y en aura pour tous les goûts, tous les métiers et toutes les tailles d'entreprise ! Se pose alors la question de la consolidation du marché. Mais cela sera peut-être pour 2025...

Des IA génératives toujours plus performantes

Les progrès en matière d’entraînement des modèles de langage porteront leurs fruits en 2024. Les IA conversationnelles feront preuve de capacités bluffantes de compréhension et de production de langage naturel.

OpenAI travaille sur la suite de GPT4 et il est fort probable qu’une nouvelle version soit lancée début 2024 (GPT4.5 à priori).

De son côté, Google continue de rattraper son retard et a annoncé récemment Gemini, sa solution ultime visant à rivaliser avec ChatGPT. 

Et puis, surprise, Elon Musk semble vouloir se lancer dans la bataille. Il a présenté récemment Grok IA, son modèle d’IA générative qui semble verser dans le sarcasme… (directement plugué sur X !).

Côté Meta, le business model est différent et on s’oriente davantage vers une IA générative open source (en partenariat avec IBM). Toutefois, la firme développe aussi en parallèle ses propres IA et, notamment, son IA générative d’images baptisée Imagine.

La bataille fera rage en 2024 et nul doute que la surenchère sera de la partie.

Et l’open source ?

L’année 2024 actera l’essor des initiatives open source dans le domaine de l’IA. 

Consortiums industriels, organisations à but non lucratif et communautés de développeurs uniront ainsi leurs forces. Leur objectif : proposer des alternatives crédibles aux solutions propriétaires, pour le bien commun.

Ces projets open source permettront par exemple le développement d’agents conversationnels polyvalents et sûrs, exploitables gratuitement par les PME.

On verra également émerger des plateformes en self-service pour concevoir ses propres applications d'IA sans connaissance technique. Les briques de base seront fournies et maintenues par la communauté.

En mutualisant les expertises, l’open source bousculera en profondeur le paysage de l’IA en 2024. Les géants sont prévenus !

Inscription à la newsletter

Si vous êtes passioné.e d'IT, vous allez adorer notre newsletter

Politique de confidentialité

L’IA à l’épreuve des cyberattaques

En 2024, la sécurisation des systèmes d'IA deviendra un enjeu crucial. Et pour cause : la surface d’attaque s’étend, à mesure que l’IA infuse dans les organisations. De nouvelles menaces pointent à l’horizon.  

Les hackers chercheront par exemple à empoisonner les jeux de données servant à l’apprentissage des modèles. Avec pour objectif d'introduire des biais pour manipuler leurs résultats.

On assistera également à une recrudescence des vols de modèles IA entraînés, revendus au plus offrant sur le darkweb. Idem pour les données confidentielles utilisées lors de la phase d’entraînement.

Côté défense, les éditeurs ajouteront des briques de sécurité à chaque étape du cycle de vie des modèles IA. Cryptage des données, certification des algorithmes, monitoring à 360° : rien ne sera laissé au hasard.

Les  Responsable sécurité informatique RSSI renforceront aussi la sensibilisation des collaborateurs et la surveillance des accès aux systèmes IA critiques. Car la menace vient souvent de l’intérieur ! 

Bref, la sécurisation de l’IA sera LE défi tech de 2024. C’est à ce prix seulement que les promesses de l’IA pourront être tenues.

L’éthique au cœur des déploiements IA

Aussi, les considérations éthiques rythmeront le déploiement des technologies d'IA au sein des organisations. La pression sociétale et réglementaire sera maximale sur ce sujet.

Ainsi, il est attendu que chaque projet IA fera l’objet d’une analyse d’impact quant à ses externalités sociales et environnementales. Des comités d’éthique indépendants valideront que des garde-fous sont prévus.

Les concepteurs d’algorithmes devront également rendre des comptes, en documentant les trade-offs réalisés durant la phase d’entrainement. Traçabilité des données et des modèles seront la norme.

Côté business, les directions marketing et juridiques filtreront les cas d’usage des technologies IA pour prévenir tout biais discriminatoire. Inclusivité et diversité primeront dans les choix.

Enfin, les régulateurs suivront le mouvement en durcissant les contraintes légales. Certifications obligatoires, transparence des algorithmes... les entreprises n’auront d’autre choix que de s’y plier !

Conclusion

L'année 2024 marquera donc un tournant décisif pour l'intelligence artificielle. Sa démocratisation auprès du grand public comme des entreprises semble inexorable.

Portée par des modèles toujours plus performants, des initiatives open source foisonnantes et un cadre éthique renforcé, l'IA infusera dans tous les secteurs d'activité. Elle transformera en profondeur nos façons de consommer, de travailler et d'innover.

Reste à savoir jusqu'où iront ses capacités et son acceptation sociétale sur le long terme. Les IA rivaliseront-elles un jour avec l'intelligence humaine ou assisteront-elles simplement l'Homme, telles des béquilles high-tech ultra-perfectionnées ? L'avenir nous le dira... 

En attendant, préparons-nous à une nouvelle ère de l'IA !

Romain Frutos, rédacteur passionné par l’IT et les nouvelles technologies !

Le Forum

IA, comment l'utilisez-vous ?

Rejoignez la communauté pour échanger avec vos pairs

Boostez vos projets IT

Les meilleures missions et offres d’emploi sont chez Free-Work

Continuez votre lecture autour des sujets :

Commentaire

Dans la même catégorie

Au service des talents IT

Free-Work est une plateforme qui s'adresse à tous les professionnels des métiers de l'informatique.

Ses contenus et son jobboard IT sont mis à disposition 100% gratuitement pour les indépendants et les salariés du secteur.

Free-workers
Ressources
A propos
Espace recruteurs
2024 © Free-Work / AGSI SAS
Suivez-nous

Nouveauté ! Avec Free-Work MyBusiness, vous pouvez désormais gérer votre facturation, vos clients et votre activité facilement. C'est gratuit et sans engagement !