La tech en régions : Bordeaux, nouveau vivier d’emplois !

7 min
706
0
0
Publié le

Caroline Loisel interviewe Marc Bagur, Head of Human-Machine Performance chez Airudit.

Crédit : Marc Bagur

Source : Marc Bagur

Comment se porte la tech à Bordeaux dans sa région ? Qui sont les grands acteurs ? Quels rendez-vous pour se mettre dans les bons réseaux ?

Soutenue par la filière viticole et la sylviculture, la région est portée par l’aéronautique et l’aérospatiale avec le pôle Aerospace Valley. Plus vaste région de France, elle est la 1ère en matière d’innovation et de R&D avec près de 70 clusters et 11 pôles de compétitivité, dont beaucoup sur les nouvelles énergies !

De quoi réseauter et se former !

Par ailleurs, de grands fleurons de la réussite française, tel UbiSoft se sont installés depuis une dizaine d’années. Des pure players comme Cdiscount et plus récemment Deezer et Betclic sont aussi installés en Nouvelle-Aquitaine. On trouve encore des acteurs du numérique comme Backmarket, Mirakl, Synapse ou encore HelloAsso. La communauté autour de la French Tech de Bordeaux est aussi très active comme l’a démontré le récent rassemblement du 23 novembre dernier où 2 000 personnes étaient réunies.

Le territoire est très dynamique

et les opportunités nombreuses.

D’ailleurs, si vous cherchez à travailler pour une entreprise bordelaise, vous trouverez l’annuaire des entreprises adhérentes ici ! 


Qu’est-ce que tu fais concrètement aujourd’hui ?

Avec une fiche de poste un peu plus large, j’occupe principalement les fonctions de directeur commercial pour Airudit, une entreprise spécialisée dans l’usage de la voix grâce à une IA de nouvelle génération développée en propre.

Historiquement, nous sommes une sorte de laboratoire de R&D mais depuis cinq ans, nous développons des offres sur-mesure notamment à l’attention des pilotes de chasse, des techniciens industriels ou encore des maintenanciers du nucléaire. À travers mon métier, j’ai pu observer que l’ennemi commun à toutes les entreprises actuelles d’IA est l’inertie et donc l’obsolescence voire le non-sens des données intégrées dans une IA.

Attention à l’inertie des IA

que vous manipulez !


Ces outils peuvent fixer la connaissance et nous faire prendre de très mauvaises options !

Notre parti pris chez Airudit est de faire naviguer les IA dans des éléments de contexte et de sens (versus indexation, …), seul moyen pour gérer la complexité de toute situation. On parle donc de Speech-to-Context. En cela, nous nous inspirons du monde du vivant et de ses exigences. Nous travaillons aussi beaucoup sur l’enjeu de création du lien de confiance entre les commandes vocales d’une machine et l’Humain. Ainsi, nous passons de la commande au dialogue et du dialogue à la synergie Humain IA.


Passer de freelance à CDI, qu’est-ce que tu ressens ?


Nous vivons l’époque de toutes les transitions et je trouve intéressant et donc presque vital, d’un point de vue entrepreneurial et d’autonomie professionnelle, d’alterner les deux statuts au cours d’une vie. Nous traversons toutes et tous des périodes de vie différentes avec des besoins variés en styles de vie. Je me sens libre et décomplexé dans les deux statuts. Je pense qu’aujourd’hui, ce marqueur sur un CV, c’est un signe d’agilité et d’adaptabilité positives et dans un monde en changement permanent. 


La clef c’est cultiver son réseau !


Que ce soit dans l’un ou l’autre statut, la clef de la réussite actuelle est de cultiver, prendre soin et développer sans cesse son réseau, son nombre de connaissances, ses affinités partagées. Dans un monde fourmillant de compétences et de talents, être connu et reconnu, référencé et coopté est le meilleur levier pour un parcours avec le moins de « creux » possibles.

Travailler la présence à l’esprit de son nom et ses activités sur les réseaux professionnels est aussi essentiel. Si j’ai pu être indépendant pendant près de dix ans et reprendre une vie de cadre salarié, c’est parce que j’ai travaillé à construire des relations de confiance basées sur des résultats. Si cela est plus fréquent d’observer ce type de parcours chez les ingénieurs, c’est un peu plus rare de l’observer pour mon type de profil, à mi-chemin entre business developer, product designer et innovation manager.


Quelle est ta vision sur les usages de l’IA ? Sur quoi devons-nous être vigilants ?


La déferlante technologique avec l’IA générative notamment est sans appel. En revanche, je constate une hyperpolarité des débats entre le marketing de la peur et le marketing du transhumanisme. Cette manière d’orienter la réflexion, entre la machinisation extrême et la perte des emplois d’un côté et la technologie comme nouveau dieu tout-puissant augmentant les humains de l’autre, est un véritable crime contre la pensée. Et une profonde inexactitude scientifique.

Certes, l’IA permet d’accomplir énormément de tâches faites jusqu’ici par des humains. Cela est forcément plus rentable pour les entreprises. Cependant, le tout automatisable est-il souhaitable ? Quel est le sens sociétal d’une gouvernance par les seuls nombres ? Comment continuer à « faire société » dans un monde digitalisé à outrance ? Enfin, quelles expériences collaborateurs et clients souhaitons-nous proposer ?

Inscription à la newsletter

Si vous êtes passioné.e d'IT, vous allez adorer notre newsletter

Politique de confidentialité

S’intéresser au double cursus sciences exactes

et sciences humaines

Je considère que ce sont les justes questions à se poser avant d’investir en développement et en formation tous azimuts. A ce titre, je trouve très intéressant les entreprises qui se rapprochent du milieu universitaire pour être vigilant sur la dimension « éthique et responsable » de l’IA ou recrutent des Directeurs de l’IA avec des profils à double cursus de type ingénierie et philosophie ou toute autre science humaine digne de ce nom ! Car dans notre monde, elles sont essentielles pour déchiffrer, de façon transversale, la complexité des transitions.


Quelles sont les compétences clefs à développer ?

La compétence clef du XXIème siècle est indéniablement celle de l’esprit critique. D’ailleurs, dans les écoles d’ingénieurs, nous assistons à la création de « Cercles Zététiques » pratiquant la science du doute et du scepticisme pour mieux appréhender les enjeux systémiques de nos sociétés. Dans la même lignée, à l’opposé de l’épistémologie, l’agnotologie porte en elle le fruit de prises de décisions plus éclairées. Il s’agit de comprendre comment nous créons à nos échelles, face à ces bouleversements « bulldozers » - avançant parfois sans trop se poser de questions - le maintien et le développement des conditions de notre propre ignorance. Car, des comex aux codir, nos gouvernances en souffrent trop souvent. Incapable de correctement nommer le réel, comment pourrions-nous le transformer ?

À chacun, chacune de se remettre en cause le plus souvent possible. Ne serait-ce que dans ses offres business. Quand nous sommes freelances, il faut sans cesse être à l’écoute des besoins du marché et développer le plus de compétences possibles. 


Pour aller plus loin et prendre du recul, quelles lectures recommandes-tu aux Free-workers et quel compte à suivre sur les réseaux ? 

Le premier nom qui me vient à l’esprit, pour être au top de l’info, c’est Emmanuel Vivier. Sur son compte LinkedIn, il référence chaque semaine avec moults détails et pragmatisme toutes les actualités sur l’IA générative.

Pour s’offrir un regard critique sur la productivité de l’IA, un de mes livres de référence est « La gouvernance par les nombres » d’Alain Supiot. Je vous invite ici d’ailleurs à le découvrir lors d’une excellente conférence. 

Autrement, pour prendre un grand souffle d’inspiration et du recul sur l’IA, je vous recommande la lecture de « Gödel, Escher, Bach : Les Brins d'une Guirlande Éternelle » de Douglas Hofstadter. Publié en 1979, ce livre n’a pas vieilli et continue de m’obséder. Vous ne l’oublierez jamais si vous feuilletez ses pages.

LinkedIn de Marc Bagur

Interview par Caroline Loisel. Je suis solopreneure depuis 10 ans. J’ai commencé en formatrice en marketing digital puis j’ai évolué vers l’accompagnement au changement. J’interviens sur les relations au travail, les nouvelles façons de collaborer et la préservation de sa vitalité dans un monde bousculé.

Boostez vos projets IT

Les meilleures missions et offres d’emploi sont chez Free-Work

Continuez votre lecture autour des sujets :

Commentaire

Dans la même catégorie

Histoire femmes IT Talents IT
Semaine de la journée internationale des droits des femmes sur Free-Work... L’informatique ne serait pas ce qu’il est aujourd’hui sans les contributions de femmes talentueuses. Portraits de quatre femmes qui ont marqué l’histoire de l’informatique.
4 min
cybersecurité-aurelie-beaupel Talents IT
La cybersécurité, une panoplie de métiers ! Aurélie Beaupel, consultante en transformation digitale et cybersécurité vous dévoile tout.
5 min

Au service des talents IT

Free-Work est une plateforme qui s'adresse à tous les professionnels des métiers de l'informatique.

Ses contenus et son jobboard IT sont mis à disposition 100% gratuitement pour les indépendants et les salariés du secteur.

Free-workers
Ressources
A propos
Espace recruteurs
2024 © Free-Work / AGSI SAS
Suivez-nous

Nouveauté ! Avec Free-Work MyBusiness, vous pouvez désormais gérer votre facturation, vos clients et votre activité facilement. C'est gratuit et sans engagement !