Quelles sont les obligations du salarié envers l’employeur ?

5 min
386
0
0
Publié le

Lié par un contrat de travail, le salarié a plusieurs obligations à l’égard de son employeur, comme celle d'exécuter les tâches assignées avec diligence ou encore d'agir de manière loyale. Ces obligations peuvent être légales, contractuelles et psychologiques. Connaissez-vous bien tous les devoirs du salarié ?

Les obligations légales et contractuelles du salarié

Les obligations légales du salarié envers son employeur sont définies par le Code du travail et d'autres textes législatifs. Elles s’appliquent à tous les salariés, même si elles ne sont pas écrites dans leur contrat de travail.

 

Ces obligations légales au travail servent à établir un cadre normatif et équitable dans les relations professionnelles. Elles visent à protéger les droits des travailleurs et des employeurs, à assurer un environnement de travail sûr, à garantir l'équité, à prévenir les abus, et à établir des normes pour la stabilité et la productivité des entreprises.

Certaines obligations peuvent être à la fois légales et contractuelles en raison de leur nature. Ces obligations ont une base légale en vertu du Code du travail ou d'autres textes législatifs, mais elles sont également souvent renforcées et détaillées dans les contrats de travail individuels.

 

Les obligations contractuelles du salarié envers son employeur sont cruciales car elles établissent le cadre mutuel de la relation professionnelle.

 

Les principales clauses du contrat de travail

 

La plupart des contrats de travail contiennent ces clauses qui cadrent les devoirs du salarié à l’égard de son employeur. En voici les définitions.

 

Respect des règles de l’employeur

 

Il y a tout d’abord le respect des engagements contractuels. Le salarié doit respecter les termes de son contrat de travail, y compris les clauses relatives à la durée du travail.

 

En outre, le salarié doit utiliser les biens et les ressources de l'entreprise de manière responsable par le salarié. Cela inclut l'utilisation appropriée des équipements, des outils, et des fournitures de l'entreprise.

 

Il doit également respecter les normes de santé et de sécurité au travail, c’est une obligation légale. Les salariés doivent prendre des précautions appropriées pour assurer leur propre sécurité et celle de leurs collègues.

 

Enfin, en cas d'absence imprévue ou d'incident majeur, le salarié a le devoir d'informer son employeur dans les délais impartis.

 

Obligation de loyauté

 

La loyauté du salarié est un devoir incontournable envers l'employeur. Même si elle n’est pas explicitement stipulée dans le contrat, elle demeure impérative.

 

Le salarié est tenu d'exécuter son contrat de manière honnête et loyale, en s'abstenant de comportements répréhensibles, d'actes sanctionnables, et en évitant de porter atteinte ou de réaliser des actions préjudiciables à l'intérêt de l'entreprise. Par exemple, il est interdit de détourner des fonds, de dénigrer l’employeur ou encore de voler du matériel.

 

Clause de non-concurrence

 

Le salarié n’a pas le droit de pratiquer une concurrence déloyale envers son employeur, principe découlant de son devoir de loyauté et de fidélité. Cette clause de non-concurrence implique de s'abstenir de toute activité concurrente, même sans clause d'exclusivité. Pendant le contrat, le salarié ne peut pas directement ou indirectement concurrencer l'employeur. Il n’a pas le droit de créer une entreprise concurrente ou d’exercer une activité pour un concurrent.

 

Le détournement de clientèle est lui aussi proscrit. Partir avec le fichier clients pour créer ou travailler dans une société concurrente peut être condamné pour concurrence déloyale.

 

Obligation de réserve

 

L'obligation de réserve du salarié est un devoir professionnel l'engageant à éviter la divulgation d'informations confidentielles, la critique publique de l'employeur, ainsi que tout comportement préjudiciable à l'image de l'entreprise. Cette obligation, inhérente au contrat de travail, vise à préserver la confidentialité, la loyauté et la réputation de l'employeur.

 

Les obligations psychologiques

 

Au-delà des obligations écrites, existent aussi des obligations psychologiques. Denise Rousseau, professeure à la Carnegie Mellon University de Pittsburgh (États-Unis), a ainsi développé la théorie du CP (Contrat Psychologique) pour mieux expliquer la nature et l'évolution de la relation entre le salarié et son organisation.

 

Le contrat psychologique se définit comme un indicateur subjectif de la relation dynamique entre les salariés et leurs employeurs, qui englobe les croyances individuelles sur les attentes, les promesses et les obligations implicites et réciproques. Cette définition souligne la réciprocité, intégrant les promesses perçues de l'organisation et les contributions attendues de l'individu, guidant ainsi les interactions et prédisant les actions des deux parties.

 

Les termes du contrat psychologique contiennent d’une part des critères qui concernent les obligations de l’employeur précédemment décrites. Quant aux obligations psychologiques du salarié, elles sont globalement incluses dans les clauses du contrat de travail, à savoir se conduire de manière éthique, être loyal envers son employeur ou respecter les horaires de travail. D’autres sont plus implicites, comme la réalisation consciencieuse des tâches assignées et l’engagement durable au sein de l’entreprise.

Tous nos conseils pour trouver un emploi salarié :

Boostez vos projets IT

Les meilleures missions et offres d’emploi sont chez Free-Work

Continuez votre lecture autour des sujets :

Commentaire

Dans la même catégorie

Au service des talents IT

Free-Work est une plateforme qui s'adresse à tous les professionnels des métiers de l'informatique.

Ses contenus et son jobboard IT sont mis à disposition 100% gratuitement pour les indépendants et les salariés du secteur.

Free-workers
Ressources
A propos
Espace recruteurs
2024 © Free-Work / AGSI SAS
Suivez-nous