Développeur junior ou senior : où vous situez-vous ?

5 min
86
0
0
Publié le

Les offres d’emploi et de missions classent très souvent les profils IT en seniors et juniors. Mais en quoi consistent vraiment ces « grades » ? Diplômes, expériences, réalisations, il n’est pas toujours évident de déterminer à quoi les recruteurs s’attendent. Le plus souvent, c’est l’expérience ou le temps d’activité qui sont déterminants. Mais, là aussi, les divergences entre les développeurs junior, senior ou médium sont floues. Selon les sources il faudrait 5, 7 voire 10 ans pour passer développeur senior… Pourtant, savoir se situer sur cette échelle est indispensable pour comprendre quelles offres sont accessibles, mais surtout pour bien négocier son salaire ou son taux journalier moyen. Alors pour vous y aider à y voir plus clair et à vous situer voici les différences entre un développeur junior ou senior.

C’est quoi un développeur junior ?

Un développeur junior est généralement un profil juste diplômé ou avec moins d’un an d’expérience. Cette classification est totalement indépendante de l’âge. Si vous vous reconvertissez dans la programmation informatique à 40 ans ou plus, vous serez toujours considéré comme un junior… Les alternants même s’ils ont déjà acquis de l’expérience entrent aussi souvent dans cette catégorie.

Concrètement, pour les recruteurs, il s’agit de candidats qui ne seront pas directement autonomes dans un projet et qu’il faudra parfois finir de former.

Voici quelques questions à vous poser pour savoir si vous avez encore un profil junior :

  • Avez-vous besoin d’une supervision et des conseils d’autres développeurs pour vous lancer dans vos projets et notamment pour savoir par où commencer ?

  • Sous-estimez-vous ou surestimez-vous fréquemment le temps nécessaire à la réalisation d’une tâche ou d’un cycle ?

  • Avez-vous peur de vous exprimer, car vous avez l’impression de poser trop de questions (et pas forcément les bonnes) ?

  • Est-ce que vous avez besoin de vérifier la syntaxe des paramètres, des conditions, des boucles et autres fonctions basiques régulièrement ?

  • Est-ce que votre seul objectif est que votre code fonctionne ?

  • Est-ce que vous avez du mal à accepter les critiques lors de vos rewiew de code ou les remontées de bug des testeurs ?

  • Est-ce que vous pensez qu’il y a un meilleur langage de programmation (ou une technologie, un framework, un type de base de données) universel ?

Si vous avez une majorité de oui à ces questions, vous avez probablement encore un profil junior. Attention, ce terme n’est pas péjoratif et les développeurs juniors restent très recherchés par les entreprises qui peuvent les intégrer dans leurs équipes et les former à leurs process et technologies internes. En tant que dév junior, vous percevrez sans doute une rémunération inférieure à vos collègues développeurs plus expérimentés, mais, en contrepartie, vous aurez plus de temps pour réaliser vos projets et un encadrement voire un tuteur pour progresser rapidement !

Si vous envisagez de devenir freelance, c’est en revanche, un peu tôt, car vos clients attendront de vous que vous soyez capable de gérer un projet en autonomie, d’être force de proposition, de pouvoir analyser l’existant et en un mot, d’être plus expérimenté. La majorité des freelances IT se lancent après plusieurs années d’activité en tant que salariés. Si vous avez besoin de plus de conseils ou de retours d’expériences sur le sujet, consultez notre forum qui regroupe près de 13 000 experts IT, aussi bien salariés que freelances !

Quand devient-on développeur senior ?

Le développeur senior est généralement confondu avec le lead développeur voire, le chef de projet. Mais ce classement n’est pas forcément lié à une position d’encadrement ou de management. Un développeur senior est avant tout un expert IT, qui possède des connaissances approfondies et structurées et qui est capable de travailler en autonomie sur ses missions.

Pour savoir si avez le fonctionnement et les compétences d’un développeur senior, voici quelques questions à vous poser :

  • Connaissez-vous et surtout appliquez-vous la méthode KISS (si vous pensez que c’est un groupe de rock, vous pouvez répondre non…) ?

  • Est-ce que vos responsables ou votre équipe vous confient régulièrement des tâches d’architecture, de conception ou la gestion d’un projet de A à Z ?

  • Est-ce qu’on vous confie régulièrement l’encadrement et l’intégration des développeurs juniors ?

  • Êtes-vous capable d’identifier les problématiques et les axes d’optimisation pendant la programmation d’un projet ?

  • Pouvez-vous prendre en charge les bugs complexes ou résoudre les tâches difficiles ?

  • Êtes-vous capable d’admettre et d’accepter que vous n’avez pas de solution ?

  • Avez-vous l’impression d’être plus productifs que vos collègues ?

  • Avez-vous une bonne connaissance du fonctionnement des serveurs web, du réseau, des systèmes d’exploitation et des SGBD ?

  • Pensez-vous à élaborer automatiquement de la documentation sans qu’on vous le demande ?

  • Est-ce que vous échangez régulièrement avec les équipes fonctionnelles et êtes capables de les aider à exprimer leur besoin voire à rédiger des cahiers des charges ?

Si vous avez de 8 à 10 « oui », félicitations vous avez probablement atteint le grade de développeur senior. Comme vous avez pu le constater, ces questions n’incluent pas de notions de temps ou d’années d’expérience. La progression dépend majoritairement de l’environnement de travail, des projets et missions et de l’implication.

Si votre score est plus mitigé (6 à 7 » oui »), vous entrez dans la catégorie du mid-level développeur. Cette classification est assez courante en Angleterre ou aux USA, mais moins en France. Elle n’a d’ailleurs pas vraiment de traduction. On parle parfois de développeur intermédiaire ou confirmé. Le développeur senior aura dans ce cas un grade d’expert et le junior… de junior.

Le grade d’intermédiaire signifie que vous pouvez gérer des projets seuls et résoudre des problèmes complexes, mais que cela impacte votre productivité. Pour simplifier, vous pouvez accomplir à peu près les mêmes tâches que le développeur senior, mais cela vous demande plus de temps. 


À présent que vous savez mieux vous situer entre développeur junior et senior, n’hésitez pas à consulter les offres d’emplois et missions IT disponibles sur le jobboard Free-Work ! Et si vous hésitez encore, retrouvez les conseils de notre communauté sur le forum.



Par Laura Pouget, Rédactrice Web SEO & Développeuse Informatique.

Boostez vos projets IT

Les meilleures missions et offres d’emploi sont chez Free-Work

Continuez votre lecture autour des sujets :
# Compétences
# Développeur
# Carrière

Commentaire

Dans la même catégorie