5 choses à ne pas faire pour travailler dans l’IT !

5 min
186
0
0
Publié le

Le marché de l’emploi IT avec sa croissance, ses opportunités et ses multiples professions télétravaillables attire chaque jour de plus en plus d’étudiants et actifs en reconversion. Les conseils pour trouver un emploi dans l’informatique et faire carrière dans le digital se multiplient.

Mais qu’en est-il des choses à ne pas faire ? Des attitudes et comportements parfois anodins peuvent totalement bloquer votre évolution dans le secteur numérique. Pour mettre toutes les chances de votre côté, découvrez les 5 choses à ne pas faire pour travailler dans l’IT !

1 - Se former trop rapidement…

Pour faire face au manque de profils compétences voire à la pénurie de talents qui touchent certains secteurs IT, de nombreux parcours de formations accélérées se sont développés.

Ces programmes rapides représentent une solution idéale pour les personnes qui veulent découvrir le domaine de l’informatique ou se reconvertir, mais suivre quelques cours ou se contenter de visionner des vidéos en ligne ne suffit pas pour travailler dans l’IT.

Que vous vous destiniez à une carrière de développeur, d’architecte logiciel, de technicien informatique ou de data scientist ou analyst, la pratique et l’expérience sont indispensables. Si vous optez pour une formation courte, vérifiez qu’elle intègre des mises en pratique au travers de projets fils rouges et réalisez-les ! Cela va probablement doubler voire tripler votre durée d’apprentissage et demande un fort investissement personnel, mais c’est une étape essentielle pour réussir dans les métiers du numérique !

Prendre le temps de se former est aussi un excellent moyen de déterminer si l’IT est un domaine fait pour vous. L’apprentissage et les montées en compétences sont continus, quel que soit le métier auquel vous vous destinez. Plus de la moitié des développeurs maîtrisent au minimum 3 langages et continuent à apprendre des technologies, frameworks et autres outils de programmation tout au long de leur carrière.

2 - Ne pas anticiper les tendances IT

En complément de l’apprentissage et des formations, la veille est une autre méthode pour rester à jour des évolutions (très fréquentes) dans le secteur IT ! Cette surveillance doit idéalement être mise en place sur les thématiques :

  • technologiques (modification des langages, mises à jour, développement de nouveaux frameworks, etc.) ;

  • réglementaires et juridiques (révision du RGPD, recommandations de la CNIL, etc.) ;

  • sécuritaires (apparition de nouvelles cybermenaces, évolution des pratiques de cybersécurité, etc.)

  • Sectorielle (essor de certains domaines, modification du marché de l’emploi, apparition de nouveaux métiers, etc.).

Tout cela vous paraît complexe et chronophage ? Pour gagner du temps, vous pouvez suivre les réseaux sociaux ou blogs de sites spécialisés sur l’IT. Par exemple, sur le blog Free-Work, nous publions plusieurs articles par semaine portant sur les actualités informatiques, les métiers de l’IT et des conseils pour réussir sa carrière (en tant que salarié ou freelance) dans l’informatique !

3 - Accepter une rémunération sans négocier 

L’IT est un secteur connu pour ses opportunités et ses rémunérations souvent attractives. Mais, paradoxalement, c’est aussi un secteur où les évolutions salariales sont réputées assez lentes. Lorsque vous postulez à une offre ou une mission IT, la négociation est donc une phase indispensable.

Si vous n’êtes pas à l’aise avec la négociation, vous pouvez commencer par consulter notre guide des rémunérations et notre baromètre IT. Vous y trouverez les TJM et salaires de professionnels de l’informatique classés par spécialité et régions. Ces ressources sont alimentées directement par nos membres, experts de l’IT et mis à jour chaque semaine. Elles vous aideront donc à vous situer et à visualiser les rémunérations auxquelles vous pouvez prétendre.

Si vous avez besoin de plus de conseils et de retours d’expérience concrets, consultez également notre forum. Vous pourrez y découvrir les témoignages de freelances ou salariés de l’informatique expérimentés. Les rémunérations et TJM sont des sujets qui reviennent très régulièrement dans les discussions !

👉 Visitez le forum Free-Work

4 - Ne pas prêter suffisamment attention aux clauses de son contrat !

Au premier abord, ce conseil ne paraît pas spécifique aux métiers de l’IT. Pourtant les offres de contrat et missions dans l’informatique comportent régulièrement des clauses bien spécifiques et dont le non-respect peut entraîner de lourdes sanctions.

Une de ces mentions quasi omniprésentes dans les contrats est la clause de non-concurrence. En salariat, cette dernière interdit au travailleur d’exercer une activité concurrente pendant et après son départ de l’entreprise (avec une période déterminée). Elle doit être assortie d’une compensation financière et son contenu est strictement réglementé. En freelance en revanche elle est un peu plus « libre », négociable et pas forcément liée à une compensation. Dans les deux cas, son non-respect peut entraîner un licenciement, une rupture de contrat ainsi que des sanctions disciplinaires.

Une autre clause, régulièrement présente dans les contrats IT est la clause de de confidentialité. De part leurs missions et responsabilités, les professionnels du numérique sont amenés à travailler avec des données parfois sensibles ou personnelles et à développer des outils et solutions stratégiques pour les entreprises. La clause de confidentialité permet à l’employeur ou au client de s’assurer que les informations critiques ne seront pas transmises en dehors de son organisation. En cas de violation de cette clause, le salarié ou le freelance risque de faire l’objet de sanctions pénales, disciplinaires et d’être condamné à des versements de dommages et intérêts.

5 - Rester isolé 

Oubliez les clichés sur les professionnels informatiques geek, insociable et tout le temps seul face à leur ordinateur. La clé pour réussir dans l’IT est de participer à des événements pour développer un réseau professionnel et continuer à monter en compétences. Et ça tombe bien, dans les secteurs du digital et du numérique les conférences, meet-up, boot camp et communautés sont omniprésents.

Pour trouver des événements en ligne ou dans votre ville, vous pouvez :

  • suivre les réseaux sociaux des éditeurs de logiciels et plateformes pour connaître leurs prochains webinaires et conférences ;

  • rejoindre les communautés de développeurs et d’autres professionnels de l’IT qui partagent vos langages de programmation et technologies ;

  • consulter les agendas des salons informatiques ou les conférences populaires comme les Digital Summit ou les DEF CON dans la cybersécurité.

  • participer aux forums IT ! 

Ces conseils vous aideront à trouver un emploi, faire carrière et surtout vous épanouir dans l’IT. Envie de compléter la liste ? N’hésitez pas à nous partager vos témoignages ou retours d’expérience en commentaire ou sur le forum Free-Work.



Sources et liens utiles :

Rapport CodingGame for Work 2021

Liste de conférences informatiques


Boostez vos projets IT

Les meilleures missions et offres d’emploi sont chez Free-Work

Continuez votre lecture autour des sujets :
# Soft skills
# Carrière

Commentaire

Dans la même catégorie