← Retour

ZakTech

Nombre de posts : 108

Inscrit depuis le : 8 août 2018

Réponse postée 24 mars 2021 18:52

Je refuse en disant, tout simplement, que si je devais mettre monc CV au format de chaque SSII qui me contacte, j'ai pas fini.
Du coup je lui renvoi la tâche s'il veut collaborer avec moi.

Et comme il a déjà été dit: généralement la personne qui a une vrai opportunité se chargera elle même de transformer le CV à leur format, c'est un moindre mal

Réponse postée 23 février 2021 18:20

Olivier_M a écrit :
ziad7607 a écrit : Un partenanriat se construit avec le temps... Et le fait que de maniere general, un freelance ne passe quasiement jamais par la meme SSII d un client a l autre mntre que c est une relation commerciale et non un partenariat.... On a donc tout simplement pas la meme definition de partenariat...
Certains abordent en effet le statut de freelance un peu comme celui de "mercenaire" (je l'écris sans connotation péjorative). Pour ma part, en 20 ans, je suis passé par 5 ou 6 ESN différentes, pas plus, dont 2 qui m'ont fait bosser sur plusieurs longues missions. Donc pour moi, c'était vraiment une relation de partenariat, et elles étaient totalement transparentes sur le tarif facturé au client et leur marge (et les éventuelles marges arrières pratiquées par le client final).
Chaque approche et chaque méthode a ses avantages et ses inconvénients, l'essentiel est d'en utiliser une avec laquelle on est confortable pur défendre sa position et son argumentaire commercial. Je ne pratique pas, en ce qui me concerne, la méthode consistant à dire que la marge de l'ESN ne me regarde pas du moment que j'obtiens le TJM souhaité, car ça s'apparente à une négociation à l'aveugle et j'ai vu trop de consultants bienheureux d'être payés 500€ en ignorant qu'ils étaient facturés 800€ (ce qui, ainsi que l'a souligné un autre intervenant, tend généralement à mal tourner, le consultant considérant que la mission constitue un "business as usual" alors que le client, vu le tarif, attend un super expert qui va bosser 12h par jour).
On est en phase, comme tu le dis si bien au final chacun bosse avec la méthode qui lui convient le mieux!
Réponses  : 19
Like  : 0
Vues : 292

Réponse postée 22 février 2021 13:01

J'ai essayé de nauncer un peu mon message pour éviter qu'il soit pris comme une "attaque".

J'ai travaillé avec plusieurs ESN et je suis aussi passé plusieurs fois par une même ESN pour plusieurs clients, ce n'est pas un partenariat au sens officiel de la chose, mais dans la méthode de travail, si.

Dans la surfacturation, sachez que certaines SSII/ESN profitent des Freelances pour parfois "tenter" un profil avec un TJM élevé, simplement pour savoir si ça passe. Si dans la région, tu te grilles de cette manière chez un grand compte, ce n'est pas terrible.

Effectivement chacun a sa propre approche, mais disons que si on ne respecte pas certains principes, ça peut causer du tort aux freelances en général.

Bon courage.
Réponses  : 19
Like  : 0
Vues : 292

Réponse postée 22 février 2021 12:35

ziad7607 a écrit :
ZakTech a écrit :
htnfr a écrit :
ZakTech a écrit : Je suis très surpris des réponses, 25% max ?!

Lorsqu'une ESN vous apporte la mission: négociez, car au final, c'est vous qui allez devoir vous vendre auprès du client, c'est aussi vous qui effectuez la prestation et générez cette valeur. Fixez-vous un max de 15% et assurez-vous que cette marge puisse baisser avec le temps.




Evidemment, on va négocier. Sauf que, comment tu négocies quand tu ne connais pas le prix payé par le client? L'ESN va simplement te dire que le TJM pour la mission est xxx € et c'est le max (soit -25% du TJM payé par le client par ex)...
Une de mes conditions pour travailler avec une SSII est la transparence et ça comprend le prix final payé par le client. Tu sens tout de suite si la SSII joue le jeu ou pas, dans le cas où elle mentirait sur le prix, elle prendrait le risque de perdre une prestation déjà en cours.

La tendance ne s'est pas inversée, les ESN ont besoin de vous plus que vous n'avez besoin d'elles.
N'agissons pas comme si c'etait l'inverse.
Je vois mal une SSII Française accepter 3% de commissions même si vous ramenez la mission.
Evidemment, ni même 2% ni même 0% parcontre 5% j'ai déjà vu et pas qu'une fois.

Rendez-vous compte que dans ce cas ci, ils ne leur restent même plus le peu de travail qu'il avaient à faire. Et c'est parfois même un nouveau client pour eux, du pain béni.

Bon courage à tous !
Ca me fait rire les gens qui parlent de transparence....
Sérieusement, dans une négociation, tu demandes pas a l intermédiaire combien il facture...
Je suis d accord pour parler de transparence si le commercial de l ESN me dit je vais faire en sorte de te facture au max.Sinon, a moi de savoir ce que vos mon expertise, mon expérience.
ENsuite, dire l' ESN prend le risque d avoir une mission que tu plantes en pilieu de projet ..
--> Tu es sur dans ce cas toi aussi de te griller avec ce cleint. Faut savoir " porter ces couilles " et pas attendre de l ESN qu elle t assiste pour savoir ce que tu factures.
Et cette maniere de planter des mission en plein projet, c est un des facteur qui font que certaines boites refusent direcetment de bosser en direct avec des freelances ou meme avoir des freelances sur des missions...

CONCLUSION : Dans une négociation commerciale, il y a l offre et la demande... ce que tu offre, du dois etre capable de le quantifier au niveau TJM.... La demande fer toujours en sorte de tirer le prix vers le bas ...
Tu sembles avoir un soucis avec ton clavier, non? lol

Tout dépend de comment tu vois les choses, lorsque je travaille avec une ESN pour un client, je ne considére pas réelement l'ESN comme un client, mais plutôt comme un partenaire de travail qui va tout faire pour avoir un max.

Faut vraiment se mettre dans la tête qu'ils ont autant, voir plus, besoin de toi que tu n'as besoin d'eux, et qu'ils ont tout interêt à ce que les choses se déroulent correctement.
S'il y a un conflit en cours de mission, malheuresement cela peut déboucher sur une rupture de contrat, perte de chiffres, évidemment ce n'est dans l'interêt de personne comme tu le précise, tu te "grilles" et tu grilles aussi/surtout la SSII.=> A prendre en compte dans la négociation et pouvoir imposer sa manière de procéder.

Pour finir, je ne vois pas trop le rapport avec le fait de "porter ses couilles" pour savoir ce que tu factures ou cette histoire d'assistance, tu vas un peu dans tous les sens;
Tu ne demandes pas la facuration final pour définir ton prix, c'est débile de penser comme ça. Tu peux très bien être ferme sur ton prix, savoir ce que tu vaux mais pour autant éviter d'être survendu pour ne pas te "griller" chez un potentiel client avec lequel une autre ESN pourrait te positionner en prenant moins de marge.

Aussi, ça permet de pouvoir négocier si le client a un budget restreint (experience recente).
En plus vu ta manière d'aborder les choses, tu ne sembles pas être du genre à imposer une baisse de marge. "20% max", la blague lol.

Bon courage!
Réponses  : 5
Like  : 0
Vues : 29

Réponse postée 20 février 2021 16:14

Freelance91 a écrit : La question serait plutôt : pourquoi avez-vous besoin de plusieurs téléphone ou de plusieurs ordinateurs en l'espace de quelques mois ?
En l'espace de quelques mois on peut avoir besoin de plusieurs téléphones lorsque la mission "l'exige", j'entend par là des tests en conditons rééls n'étant pas forcément mis à disposition par le client. Avec la possibilité de refacturer l'achat, ou pas, le client n'est pas dans l'obligation de te fournir le nécessaire pour travailler.

Autre besoin par exemple: développement d'une application dans le cadre de sa propre activité: besoin d'un ou plusieurs téléphones (android/apple).

(émulateurs != conditions rééls)

Donc des besoins et des motifs, il peut y en avoir. Le tout, c'est qu'ils soient rééls et justifiables.

Tu en besoin et ça contribue au développement de ton activité : OK, sinon tu prends des risques.
Réponses  : 5
Like  : 0
Vues : 260

Réponse postée 20 février 2021 16:05

Questions à poser aux ESN/SSI :
  • D'accord pour une transparence mutuelle? Que ce soit sur la durée de la mission, la marge qu'ils vont pratiquer etc..
  • Les missions et besoins qu'ils ont actuellement (si ça ne te plait pas, tu vas pouvoir couper court à l'échange mais en gardant un bon contact)
  • Est-ce qu'ils travaillent déjà avec des freelances? Durées des contrats (3 mois renouvelable ou long contrat)? Délai des réglements de factures ?
Echanges avec le client (freelance ou pas):
  • Ce qu'il attend de toi exactement ?
  • Durée de la mission
  • Essaye d'avoir un max d'info sur le projet et l'équipe (si tu cherches un nouveau projet mais que le client a besoin d'une ressource pour une tma...)
  • Méthodologie de travail ?
  • Leur rapport avec les "horaires" de travail afin de savoir si ça te convient
  • Télétravail ? (même si c'est covid oblige aujourd'hui)
La liste n'est pas du tout exhaustive mais c'est ce qui me vient à l'esprit.
Pose toi la question "qu'est ce qui est important pour toi ?"

Lorsque le client est ok vient l'aspect contractuel avec l'ESN, n'hésite pas à faire modifier ce qui ne te va pas.

En faisant ça, tu montres aussi que tu es un professionnel et tu sais ce que tu veux.

Réponse postée 20 février 2021 15:28

htnfr a écrit :
ZakTech a écrit : Je suis très surpris des réponses, 25% max ?!

Lorsqu'une ESN vous apporte la mission: négociez, car au final, c'est vous qui allez devoir vous vendre auprès du client, c'est aussi vous qui effectuez la prestation et générez cette valeur. Fixez-vous un max de 15% et assurez-vous que cette marge puisse baisser avec le temps.
Evidemment, on va négocier. Sauf que, comment tu négocies quand tu ne connais pas le prix payé par le client? L'ESN va simplement te dire que le TJM pour la mission est xxx € et c'est le max (soit -25% du TJM payé par le client par ex)...
Une de mes conditions pour travailler avec une SSII est la transparence et ça comprend le prix final payé par le client. Tu sens tout de suite si la SSII joue le jeu ou pas, dans le cas où elle mentirait sur le prix, elle prendrait le risque de perdre une prestation déjà en cours.

La tendance ne s'est pas inversée, les ESN ont besoin de vous plus que vous n'avez besoin d'elles.
N'agissons pas comme si c'etait l'inverse.
Je vois mal une SSII Française accepter 3% de commissions même si vous ramenez la mission.
Evidemment, ni même 2% ni même 0% parcontre 5% j'ai déjà vu et pas qu'une fois.

Rendez-vous compte que dans ce cas ci, ils ne leur restent même plus le peu de travail qu'il avaient à faire. Et c'est parfois même un nouveau client pour eux, du pain béni.

Bon courage à tous !

Réponse postée 16 février 2021 23:03

Je suis très surpris des réponses, 25% max ?!

Lorsqu'une ESN vous apporte la mission: négociez, car au final, c'est vous qui allez devoir vous vendre auprès du client, c'est aussi vous qui effectuez la prestation et générez cette valeur. Fixez-vous un max de 15% et assurez-vous que cette marge puisse baisser avec le temps.

Durant la prestation, donnez le meilleur de vous-même, faites en sorte que le client veuille absolument vous garder, puis jouez sur ça lors des phases de négocations.

L'ESN restera gagnante dans tous les cas: client satisfait, possibilité au travers vous d'intégrer d'autres prestas, longétivité de la mission etc...

Dans le cas où c'est vous apportiez la mission: LOL. Expliquez tout simplement à votre interlocuteur que s'il ne souhaite pas une marge de 4 ou 5%, vous irez voir une ESN conccurente qui se fera une joie de générer une marge, même minime, sans avoir fournie le moindre effort.
Forum : DEVOPS
Réponses  : 22
Like: 1
Vues : 143

Réponse postée 3 février 2021 11:05

Effectivement, la crise a bon dos, soyez patient et n'acceptez pas n'importe quoi.

Prenez le temps d'analyser le marché et ne vous faite pas avoir par la 1ere vague (je ne parle pas du virus mais plutot des requins qui viennent vous proposer 350 lol), il n'y a aucune raison de baisser votre TJM.

Beaucoup arrivent même à l'augmenter.
Réponses  : 7
Like  : 0
Vues : 25

Réponse postée 27 janvier 2021 22:57

N'avez-vous pas un email pour au moins justifier de la demande de congé ?
Demande de congé? Un mail prévenant plutôt d'une absence, vous êtes freelance, vous ne "demandez" pas de congés.
Biensur, il ne faut pas s'absenter à un moment crucial.

Ceci étant dit. En ce qui concerne ces 6 jours, vous avez forcément produit quelque chose ce mois-ci ? Du code, des documents, des commits (pour les dev) ? Un échange de mail, chat ?

Ce sont des éléments que vous pouvez apporter pour prouver qu'il y a bien eu une activité de votre part ces 6 jours.
Réponses  : 3
Like  : 0
Vues : 154

Réponse postée 21 janvier 2021 09:59

Bonjour,

Je suis d'accord avec les points que vous avez enumérés.

Le TJM dépend de la nature du poste : Le client souhaite une prestation à haute responsabilité? Ou souhaite simplement combler le départ d'un dev?
Il faut savoir adapter son TJM en fonction de la mission, du contexte, mais ce n'est pas une raison pour le baisser simplement à cause du covid...

Il est important d'insister sur cette "transparence" dans le but d'avoir cette relation gagnant-gagnant qui perdure, après une mission on aura toujours envie de retravailler avec cette personne et préciser que ça peut être le facteur déterminant si le même appel d'offres est proposé par 2 sociétés. (faire jouer la concurrence et montrer qu'on sait comment ça fonctionne derrière)

Evidemment, éviter les doublons pour les envois de CV, donc demander systématiquement la fiche de poste, là où il y a la référence.

En ce qui concernen le CV templaté, ne jamais faire ce travail pour la SSII (oui, il y en a encore qui tentent de déléguer cette tâche au préstataire) et demander à le valider avant envoi.
Réponses  : 6
Like  : 0
Vues : 65

Réponse postée 18 janvier 2021 11:00

Mdr je partage aussi ton point de vue Freelance91.

Je n'ai jamais cru un manager disant "être transparent", generalement c'est totalement opaque.

Ce qui m'interesse du sujet c'est d'avoir quelques contacts ESN sur paris.

Si quelqu'un a ça, merci d'avance!
Réponses  : 6
Like  : 0
Vues : 65

Réponse postée 14 janvier 2021 18:12

Ce sujet m'interesse aussi !
Forum : Vos projets
Réponses  : 26
Like  : 0
Vues : 260

Réponse postée 14 janvier 2021 02:37

Vous avec quelle expertise pour facturer 1400 /j ? simple curiosité si ce n'est pas indiscret
Réponses  : 13
Like  : 0
Vues : 300

Réponse postée 12 décembre 2020 23:13

Perso je m'assure que ma relation avec la SSII soit très pro et qu'il sache qu'il n'a pas affaire à un salarié.

Effectivement la chose à faire est d'étudier le marché, voir un peu ce que tu pourrais facturer ailleurs et faire une proposition (non pas une demande) à prendre ou à laisser.
Tu peux evoquer la solution de "baisser leur marge" ou d'augmenter le TJM au client final ou les laisser se débrouiller.

La SSII a le mérite de t'avoir trouvé et mis en relation avec un client, on ne peut pas le nier, cependant après 3 ans on va dire que tu leur a largement rendu la pareille.

Il ne faut pas demander une augmentation comme le ferait un salarié.
Réponses  : 20
Like: 1
Vues : 1583

Réponse postée 16 novembre 2020 23:06

Repondez simplement au lieu de tourner ça en dérision ou ne repondez pas.

Réponse postée 20 juillet 2019 08:51

Je tiens à rappeler que peu importe le domaine, les conseillés des organismes ne sont pas experts, d'ailleurs ils disent souvent des bêtises. Et là ça semble être encore le cas.

Comme l'a précisé hmg, la déclaration du CA à l'URSSAF concerne les micro entreprises.

Parcontre je vois que tu as opté pour un SASU à l'IR, ce qui n'est pas forcément une bonne idée avec pole emploi, je n'ai pas encore entendu de cas où pole emploi ont demandé de rembourser, mais ils le peuvent.

Réponse postée 20 juillet 2019 08:45

Bonjour bfa1trung,

en effet 99% des clients vous demanderont d'avoir une assurance responsabilité civile professionnel, afin d'être couvert en cas d'accident. Il faut en faire une.

Je te conseil hiscox, va sur leur site, quasiment tout se fait en ligne.

Les autres assurances qui te proposeront quelque-chose, passeront toutes par celle-ci.
Réponses  : 7
Like  : 0
Vues : 84

Réponse postée 17 juillet 2019 18:38

Merci pour ce retour. Ça sera bénéfique a beaucoup de gens ici
Réponses  : 7
Like  : 0
Vues : 84

Réponse postée 17 juillet 2019 16:10

Vos réponses sont très instructives merci. Concernant la rédaction du contrat, vos 2 réponses sont différentes et ça démontre en effet qu'il n'y a pas de règles.

J'imagine que lorsqu'on a affaire a un gros client, c'est eux qui le rédige non? Car je me dis qu'il est peut être plus risqué pour eux d'avoir plusieurs types de contrats avec plusieurs prestataires qui ont chacun leurs propres conditions.

C'est plus facile de gérer le même type de contrat (avec peut être de légères modifications) avec plusieurs sociétés.

Pas forcément ?
Réponses  : 7
Like  : 0
Vues : 84

Réponse postée 16 juillet 2019 19:38

Bonjour à tous, je suis actuellement confronté au passage d’intermédiaire à client final et c'est vrai que j'ai beaucoup de questions concernant les démarches, l'approche etc..
Car une fois qu'on a franchi le 1er pas on se rend compte que lorsqu'on passe par un intermédiaire, c'est relativement simple, on ne porte pas forcément la casquette du commerciale, ils fonctionnent tous de la même manière etc...
On est en quelque sorte parfois un salarié bien payé.

Donc j'ai pensé à un sujet, où on pourrait comparer la manière de procéder avec un client final et avec une SSII ( ou apporteur d'affaire).

Ce n'est peut-être pas forcément une bonne idée, en tout cas moi j'ai mes petites questions :

- Via un intermédiaire, la SSII rédige le contrat type, qui est généralement le même avec tous les freelances

- Est-ce qu'avec un client final, c'est le client qui rédige le contrat ou bien le freelance? ou il n'y a pas vraiment de règle ça varie?


- Via un intermédiaire, limite nous n'avons pas besoin de prospecter, ils se chargent de nous trouver nos missions et ils nous trouvent nous aussi...

- Est-ce qu'il y a des astuces, des choses à faire ou a ne pas faire pour approcher un client final? Y a-t-il un site qui explique comment réaliser des propositions commerciales, faut-il systématiquement une proposition commerciale?


- Via un intermédiaire, on remplit un cra qu'on fait signer par le client et qu'on envoie avec la facture à la SSII.


- Est-ce lorsqu'on travaille en direct avec un client, il faut aussi faire ses propres CRA afin de se protéger? Faut il les envoyer avec les factures?


L'idée serait de lister les choses à faire (que font surement les intermédiaires pour nous sans qu'on le sache) et ne pas arrivé comme un abruti (ce fut mon cas) à demander au client ce qu'il attendait de moi d'un point de vue administratif 🤣 🤣
Réponses  : 12
Like  : 0
Vues : 39

Réponse postée 16 juillet 2019 15:50

😲 😲 😲 😲

Je lui ai demandé de modifier quelques elements et pour la partie facturation, j'ai demandé de mettre :

Le prix sera facturé au fur et à mesure de l’accomplissement des prestations convenues, sur une base mensuelle, qui correspondra au nombre de jour travaillé x le TJM.

Supprimer la partie part % de la commande.

En gros je lui demande de mettre la ligne puis d'enlever toute la partie qui parle de % de la commande.

Elle m'envoi le contrat modifié qui contient mot pour mot ce que j'ai mis, notamment le "Supprimer la partie part % de la commande."

... Bon bah j'ai tout de même signer , mise à part ça, le reste me parait ok.
Réponses  : 12
Like  : 0
Vues : 39

Réponse postée 16 juillet 2019 14:27

Alors pour vous tenir au courant, je viens d'avoir le service achat par téléphone, et apparemment c'est un contrat type où dessus les dates, elle ne "savait pas trop" la date de fin, donc elle a mit celle ci et en ce qui concerne la partie échéancier facturation, c'est un contrat type donc "c'est pas grave" lol. Je lui explique donc que beaucoup de chose dans le contrat ne correspond pas à ma situation, elle m'a finalement dit de lui envoyer les modifs que je souhaitais apporter par mail afin qu'elle me le renvoi.
Réponses  : 12
Like  : 0
Vues : 39

Réponse postée 16 juillet 2019 14:02

vdaxeis a écrit : Merci Zak,

Je peux me tromper car je n'ai pas accès au document que vous avez fourni mais ce DSI ne semble pas être dans une demarche d'acheter une prestation en régie.

En régie :
Ce n'est pas au consultant d'écrire un document au service achat définissant le contenu et le périmètre d'intervention et encore moins une durée d'intervention.
L'estimation de charge que vous communiquez au DSI ne doit être là que pour l'aider dans sa construction budgétaire mais en aucun cas figurer sur un document signé de votre main

Faites attention
C'est bien une mission en régie pour laquelle j'ai été contacté. Le DSI m'avait dit que le service d'achat avait besoin simplement d'un devis / proposion commerciale, en support afin de référencer ma société dans leur logiciel. Le nombre de jours n'étant pas une estimation de charge mais plutôt une durée de contrat voulue
Réponses  : 12
Like  : 0
Vues : 39

Réponse postée 16 juillet 2019 13:42

hmg a écrit : Bonjour,

Ils vous demandent d'atteindre vos objectifs en moins de temps ?

S'ils comptent 120j, sur 4 mois, je suppose qu'ils sont ouverts et que vous avez accès aux locaux du client final tous les jours en question ?

Le rédacteur du contrat est la même personne avec qui vous avez discuté ? L'interprétation 120j = 4 mois est peut-être une erreur de stagiaire.
Ils sont fermés le samedi et dimanche lol.

Je pense aussi à une erreur de stagiaire, je vais les appeler afin d’éclaircir tout ça .
vdaxeis a écrit : A vous lire, vous vous êtes positionné en tant que vendeur d'une prestation au forfait ou en régie forfaitée (hybride qui demande une facturation au nombre de jours travaillés mais avec plafond de montant final)

Qu'entendez vous par "J'avais fais une proposition commerciale" ?
J'ai été approché pour une mission en régie, le DSI avec lequel j'ai discuté ma demandé de faire une proposition commerciale afin que ce soit validé par le service Achat de l'entreprise. J'ai donc fais une proposition commerciale, un document rappelé très brièvement (avec le très peu d'information que j'avais) la mission ansi que le tarif journalier. et une durée approximative pour avoir un montant global max.

Etant parti sur une durée de 6 mois, ça faisait à peu près 120 jrs, j'ai donc fais un devis en précisant le nombre de jour, le TJM et donc la somme global 120 * TJM.
Réponses  : 12
Like  : 0
Vues : 39

Réponse postée 15 juillet 2019 16:14

Bonjour à tous, j'ai aujourd'hui reçu un contrat pour un démarrage demain.

J'avais fais une proposition commerciale avec un tarif pour 120j (6 mois a peu pré).

Et là je constate dans le contrat qu'il parle d'une durée de contrat de 120 jrs non ouvrable, donc 4 mois pour le même tarif final. (mon TJM augmente pas mal du coup lol)

J'ai l'impression que le contrat repose sur la réalisation d'un projet et non le nombre de jour de prestation, comment y remédier?

Et aussi la partie facturation me dérange un peu :

------------------------------------

11 - ÉCHÉANCIER DE FACTURATION

A chaque terme de facturation doit correspondre un ensemble de livrables pré-identifiés et validés par le Client sans reserve.
Les termes de facturation sont les suivants:
Pour la part ferme : 22,5% par mois sur 4 mois soit 90% de la commande globale, et 10% à la finalisation de la prestation

-------------------------------------

Merci d'avance
Réponses  : 26
Like  : 0
Vues : 65

Réponse postée 28 juin 2019 08:27

Y a t'il un autre problème que vous ne voulez pas dire? Car votre problème ne semble pas en être un.

Comme l'a dit hmg, si vous ne voulez pas l'utiliser, ne l'utilisez pas.
Réponses  : 5
Like  : 0
Vues : 31

Réponse postée 27 juin 2019 12:14

Bonjour,

ce genre de pratique me fout les nerfs!

Vous ne risquez absolument rien pour toute les raisons que vous avez évoqués,

De plus il n'y a rien dans votre contrat qui stipule ça -> menaces dans le vent.


Cordialement
Réponses  : 5
Like  : 0
Vues : 140

Réponse postée 27 juin 2019 08:11

J'ai relu mais votre message n'est vraiment pas clair. D'autres personnes comprendront peut être mieux.

Bon courage.
Réponses  : 5
Like  : 0
Vues : 140

Réponse postée 27 juin 2019 06:31

C'est toi qui trouve la mission et il y a une clause de non concurrence? C'est dingue.

Je n'ai pas compris la partie "je démissionne" ? Tu es indép non? Si tu parles du contrat entre ta société de portage et toi, il ne faut pas démissionner mais plutôt faire rupture conventionnelle.

Je pense qu'en portage il n'y a pas de clause stipulé dans le contrat entre toi et la société de portage.
Par conséquent tu dois pouvoir changer de SSII et/ou de société de portage.

Mais attend confirmation d'autres personnes