← Retour

eric78

Nombre de posts : 35

Inscrit depuis le : 18 décembre 2006

Suivant
Forum : Vos projets
Réponses  : 13
Like  : 0
Vues : 1873

Réponse postée 21 novembre 2023 10:37

Bonjour,
Il y a tellement de paramètres à prendre en compte : secteur du freelance, "politique" des entreprises.
Je m'explique.
Secteur du freelance : ERP (SAP en particulier pour moi) => des obligations légales (notamment l'e-facturation) font que les besoins vont être assez conséquents
"Politique" des entreprises : appel à des intégrateurs ou pas ? Si l'entreprise veut gérer ça en interne, elle fera appel à des freelances pour leur expertise.

Et je pense qu'il vaut mieux être expert, ou en tout cas assez senior, que junior. Car les clients connaissent le prix du marché, c'est celui que leur propose, à minima, les intégrateurs. Les grosses entreprises sont, je trouve, assez ouvertes sur le télétravail, ça leur permet de faire des économies sur la location des locaux.

Bref, pour les ERP en tout cas (et SAP en particulier), les TJM devraient se maintenir, voire augmenter (le marché est assez tendu).
Quant à être flexibles, c'est déjà le cas d'une grande majorité de freelances, non ?

Réponses  : 10
Like  : 0
Vues : 62

Réponse postée 9 décembre 2016 10:28

Tap a écrit : Ça reste de l'hébergement. Dans le doute je dirais non.

En plus on parle de 11€, ça ne vaut clairement pas le coup de prendre un risque pour si peu.
Tout à fait, mais c'est pour avoir une compta exacte.
Parce que ces 11€passerons dans mes charges, donc réduirons mes bénéfices, donc mes cotisations sociales (bon d'accord, de vraiment pas grand chose).
Dans les 2 cas, je dirais qu'il y a un risque.
Soit je déduis de la TVA qui n'aurait pas du l'être, soit je déduis de mon résultat, et ça n'aurait pas du non plus...

C'est vraiment pour passer la bonne écriture.

Cordialement.
Réponses  : 10
Like  : 0
Vues : 62

Réponse postée 9 décembre 2016 10:09

Tap a écrit : Effectivement la TVA n'est pas récupérable pour l'hébergement non plus. J'ai dis une bêtise.

Le lien de Hans est très clair d'ailleurs.
En effet, mais là, c'est de la TVA sur une prestation de service faite par un société, pas sur la location en elle-même.
Donc celle-là ne serait-elle quand même pas récupérable ?
Réponses  : 10
Like  : 0
Vues : 62

Réponse postée 8 décembre 2016 19:58

Tap a écrit : TVA sur les transports (train / avion / taxi / etc..) : non récupérable

TVA sur l’hébergement : récupérable si la facture est au nom de la société. Sinon non.

Bien sûr tout passe en frais par contre (tant que c'est justifié professionnellement).
Ok merci beaucoup pour la réponse !
Réponses  : 10
Like  : 0
Vues : 62

Réponse postée 8 décembre 2016 18:08

bougn a écrit : Tu veux dire les factures reçues? (de ton point de vue)
Oui, bien sûr : les factures que j'ai reçues (qui ont donc été émises par le site et par la compagnie aérienne).
Je ne me fais pas rembourser mes frais par mon client, je lui ai fait un prix tout compris... Mais mes charges sont bien à déduire...
Réponses  : 10
Like  : 0
Vues : 62

Réponse postée 8 décembre 2016 17:25

Bonjour,

Je suis en déplacement et je loue un appartement à des particuliers via un site bien connu et fais des aller-retours hebdomadaires en avion.

Les factures émises pour l'appartement et pour les billets d'avion mentionnent une TVA.
Celle-ci est-elle déductible ? Quel montant passer en charges ? Je suis en EI.

Exemple:
Appartement loué 459€ + 66€ de frais de services (dont 11€ de TVA) + 7€ de taxes de séjour, soit 532€
Billet d'avion 106,37€ + 49,78€ de taxes + 15,61€de TVA, soit 171,76€

Quels montants passés en charge ? 532 et 171,76 ? Autre chose ?

Merci d'avance pour vos réponses !
Réponses  : 31
Like  : 0
Vues : 435

Réponse postée 15 juin 2015 13:02

Bonjour,

Je prends le sujet en cours de route, mais j'aimerais faire partager un peu mon expérience de 10 années de freelance à ce jour.

Je suis d'accord si le tarif nous convient, on signe le contrat et voilà. Mais la "marge" réalisée par la SSII peut aussi avoir son importance. Combien de fois un consultant a pu s'entendre dire "Au prix où on te paie...".
Et oui, quand le client vous achète 500, il n'attend pas la même chose que quand il paie 400...
A mon sens, si la transparence était totale, tout se passerai bien mieux dans les missions.
Et on connaît très bien les SSII ou les brokers : ils veulent, comme nous tous, "gagner un max", et vont tenter de vous proposer un tarif bien inférieur à ce qu'ils pourraient vous donner réellement.

Maintenant, pour revenir à ce cas précis, si la confiance n'est pas là, en effet, est-il bien logique de signer le contrat ?
Personnellement, je préfère refuser un contrat quand le courant ne passe pas avec l'intermédiaire parce que cela peut vite devenir difficile.
Et plutôt que de demander le tarif au client, on peut le connaître relativement facilement : accès au système informatique (qui n'a jamais été voir une facture dans un système pour connaître son tarfi "final" ?), une bonne âme qui vous le donnera...
On peut toujours renégocier en cours de route car il y a souvent de clause de rupture (avec préavis bien sûr), et un client peut ne pas apprécier qu'un consultant le quitte parce qu'ailleurs il trouve mieux que ce que la SSII le paie (les marges à 30 ou 40% sont beaucoup plus fréquentes qu'on ne le croie).
Réponses  : 2
Like  : 0
Vues : 59

Réponse postée 9 juillet 2013 13:10

Ok et merci !!!
Réponses  : 2
Like  : 0
Vues : 59

Réponse postée 9 juillet 2013 12:30

Bonjour,

Le sujet a été maintes fois abordé, mais je n'arrive pas à savoir comment faire exactement.
J'effectue un déplacement pour une mission de prestation de service.
Je paie mes billets de TGV, que je dois refacturer à mon client.
Je suis en EI au régime réel simplifié.

Pour ma facture, comment dois-je m'y prendre, disons pour 1000€ HT de prestation + 200€ de TGV ?

Solution 1
Prestation : 1000,00€
TGV : 200,00€
TVA 19,6% : 235,20€ (1200*19.6%)
TTC : 1435,20€

Solution 2
Prestation : 1000,00€
TVA 19,6% : 196,00€
TGV : 200,00€
TTC : 1396,00€

Et comment saisir ça en compta ?
D'avance merci pour vos réponses.
Réponses  : 21
Like  : 0
Vues : 35

Réponse postée 26 juin 2013 18:44

C'est en effet les informations que j'avais.
Il faut rajouter une assurance pour couvrir la maladie, et ce n'est apparemment pas donné !

Merci à tous pour vos contributions qui m'ont aidé à y voir plus clair...

Mais si d'autres ont encore des précisions à apporter, qu'ils n'hésitent surtout pas !
Réponses  : 21
Like  : 0
Vues : 35

Réponse postée 26 juin 2013 15:41

Les cotisations que l'on m'a donné sont :
AHV-Salary (retraite je crois) : 5,15%
ALV1 Salary (chômage) : 1,10%
UVG Salary : 0,6544%
BVG Pension Fund Contribution : 600 CHF env.

Tax at Source GE B0 : 9,24%

Je ne retrouve pas tous les taux mentionnés dans votre lien...
Réponses  : 21
Like  : 0
Vues : 35

Réponse postée 26 juin 2013 12:10

Justement, le calcul fait ne comprend que les cotisation à la charge du salarié, et aucune à la charge de "l'employeur"...
Voilà le détail :
550€ * 20 = 11000,00 CHF
Frais de gestion de 5% = -550,00 CHF
Frais = -1500,00 CHF

Salaire brut (dont 8,33% congés) = 8950,00 CHF
Charges salariales = -1217,95 CHF
Impôts à la source (9,24%) = -826,98 CHF

Salaire net = 6905,07 CHF
Frais = 1500,00 CHF
Salaire payé = 8905,07 CHF

Mais qui dit salaire brut dit cotisations patronales, non ?
Réponses  : 21
Like  : 0
Vues : 35

Réponse postée 26 juin 2013 09:33

C'est ce que j'avais vu en effet, mais comme la mission proposée est de 3 mois renouvelables, je pense que je ne pourrais pas échapper au portage dès le départ, même si je décidais de partir au bout des 3 premiers mois...

De toute façon, la société m'a fait une simulation de salaire net, mais elle ne semble pas cohérente, puisqu'ils ne prennent pas en compte les charges patronales qu'ils devraient payer...
Ils me proposent un taux de 550€/jour, et leurs calculs me donnent un net de 420€/jour, mais normalement le portage fait que le brut est imputé des charges patronales également normalement. Et dans leur simulation, je n'en vois aucune trace...
Réponses  : 21
Like  : 0
Vues : 35

Réponse postée 25 juin 2013 20:58

Merci, j'ai en effet trouvé réponse à mes questions...
Pour résumé, en effet, les sommes gagnées en Suisse ne seront imposée en rien en France...
Réponses  : 21
Like  : 0
Vues : 35

Réponse postée 25 juin 2013 14:22

Soyons concret :
Du 1er janvier au 30 juin, Bénéfice en France de 35000€ donc assujettis à cotisations et IR
Du 1er juillet au 30 septembre : Gains en Suisse de 50000 CHF net
Du 1er octobre au 31 décembre : Bénéfice en France de 12000€

Je ne serai imposé en France que sur les 47000€ ? Rien n'est à déclarer en France pour les 50000 CHF (ni cotisations ni impôts) ?

Merci.
Réponses  : 21
Like  : 0
Vues : 35

Réponse postée 25 juin 2013 13:06

Pendant la période du contrat, je n'aurais aucune activité en France.
Par contre, au retour, oui donc là forcément , je reviens à la situation actuelle.
La question concerne très clairement les sommes gagnées pendant la durée de prestation en Suisse.
Donc si je comprends bien, je paierai les charges suisses et ensuite le reste est du vrai net de tout (charges et impôts) en France...
Réponses  : 21
Like  : 0
Vues : 35

Réponse postée 25 juin 2013 11:56

Pas de question à se poser, c'est-à-dire ?
Les sommes que je recevrais ne seraient absolument soumis à aucun prélèvement en France ?
Réponses  : 21
Like  : 0
Vues : 35

Réponse postée 25 juin 2013 11:48

Il s'avère que c'est du portage salarial, en fait...
Réponses  : 21
Like  : 0
Vues : 35

Réponse postée 25 juin 2013 10:50

Bonjour,

Le sujet a été maintes fois abordé, mais je ne trouve pas de réponse qui me satisfasse (mais peut-être est-ce moi qui ne comprend pas tout).
Je vous expose mon problème :
Je suis freelance (BNC au réel simplifié) résident en Ile de France, et on me propose une mission de 3 mois renouvelables à Genève qui démarrerait en Juillet.
La société qui me propose cela me dit que les cotisations sociales et impôts seront prélevées à la source, et que du coup, il me restera en net plus qu'en France.
Soit.
Mais quid de la compta ?
Et donc de ce qu'il y aurait éventuellement à payer en France ?
Résident en France, rentrant chaque semaine chez moi, je reste résident Français plus de 183 jours en 2013, donc imposable en France.

Comment cela se passe-t-il au niveau cotisations sociales ? Impôts ?

D'avance merci à ceux qui sauront me répondre...
Réponses  : 12
Like  : 0
Vues : 187

Réponse postée 22 mai 2013 07:56

J'ajouterai que, généralement, le contrat que vous signez avec votre intermédiaire prévoit l'arrêt de la mission du fait du client final, et ce avec des délais très courts...
De plus, si le contrat n'était pas encore signé, je ne suis pas certain que vous pourriez réclamé quoi que ce soit, malheureusement...
Pour moi, le cabinet s'est trop avancé mais voyez-y au moins un point positif : vous avez un contact direct chez un client et les méthodes de l'intermédiaire pourraient vous permettre de vous en passer chez ce client dans le futur...
Réponses  : 10
Like  : 0
Vues : 3056

Réponse postée 16 décembre 2010 14:45

Et pour une semaine de dispo si besoin, quelqu'un a déjà eu à réaliser cela ?
L'idéal serait de facturer chaque jour comme travaillé, mais comme je serai en vacances, et peut-être même jamais dérangé de la semaine...
A votre avis ?
Réponses  : 10
Like  : 0
Vues : 3056

Réponse postée 16 décembre 2010 14:20

On est bien d'accord que votre 1,5*TJM est pour le week-end complet d'astreinte et que ce n'est pas pour chaque jour du week-end ?

Pour la semaine du 26/12 au 31/12, en fait je fais du développement et non de l'infra et je serai vacances pendant cette période.
Mon client pourra m'appeler pour lui faire une petite extraction de données si besoin, donc je voudrais savoir comment facturer cette période avec ou sans intervention.
Je en me vois pas lui demander de me payer les 5 jours au TJM si je ne fais rien et qu'il ne me dérange pas ! Mais le fait de devoir emmener mon PC, et d'être relativement disponible a un coût, et d'intervenir pendant mon repos encore plus !
Alors que facturer dans ce cas ?
Réponses  : 3
Like  : 0
Vues : 32

Réponse postée 16 décembre 2010 12:31

Bonjour,

En cas de contrôle, le fisc vous demandera vos factures, sur lesquelles figurent les coordonnées de vos clients.
Il ne leur reste plus qu'à les contacter pour vérifier que les paiements ont été effectués...

J'ai été contrôlé et c'est la contrôleuse que me l'a expliqué...
Réponses  : 10
Like  : 0
Vues : 3056

Réponse postée 16 décembre 2010 12:13

Bonjour,

J'ai la même question que l'initiale, et je cherche à préciser vos différentes réponses.
Calimero a écrit : Pour etre dispo du vendredi soir 19h au lundi 8h, je demande 1.5x le TJM.

Ensuite, admettons que j'ai 4h20 d'intervention le dimanche, ca fera un supplément de TJM/7*5*2
==> TJM/7 = TH
==> *5 parce que 5 heures dues (4h20)
==> *2 parce que dimanche ou férié

Donc au final, pour un tel cas, on arrivera à TMJ (astreinte) + 10/7*TJM pour les heures passées pour l'ensemble de la prestation.

Donc pour une astreinte sans intervention du samedi au dimanche, ça nous fait 1,5*TJM ? exemple, pour un TJM de 500, vous facturez alors au mini 750 pour Week-end complet dans avoir été déranger ?
Ensuite, vous appliquer le coefficient 1,5 (samedi) ou 2 (dimanche) à TJM/7...
Je pose la question car je ne suis pas sûr d'avoir bien compris votre exemple.

Il faut dire que jusqu'à maintenant, je n'avais fait que des interventions chez le client et que du coup je facturais TJM*2 le samedi et le dimanche (tarifs proposés par le client !!)

Et que demanderiez-vous pour 1 semaine du lundi au vendredi d'astreinte, sans et avec intervention (semaine du 26/12 au 31/12) ?

Merci pour vos réponses.
Forum : Vos projets
Réponses  : 59
Like  : 0
Vues : 131

Réponse postée 28 octobre 2009 12:17

Sauf que si on a la chance de ne pas avoir besoin de chomage (et excusez moi mais je pense que d'ici 6 mois - durée probable du 1er contrat de notre ami - sur SAP, ce sera le cas), 15K€ de manque à gagner, ça fait bcp juste pour avoir une société qui s'occupe de notre compta.
Ne pas oublier aussi que dans nos calculs de 'Reste sur CA', nous prenons en compte notre couverture sociale. Et ces 15K€ sont calculés sur un tarif assez bas. Donc si le tarif augmente, ce "manque à gagner" aussi, et ça devient de moins en moins intéressant, à mon sens.
Forum : Vos projets
Réponses  : 59
Like  : 0
Vues : 131

Réponse postée 27 octobre 2009 16:13

50% IR compris mais je suis marié avec 2 enfants, ce qui rentre en ligne de compte pour l'IR (3 parts). C'est sûr que pour un célibataire, ça fera beaucoup plus mal.
Forum : Vos projets
Réponses  : 59
Like  : 0
Vues : 131

Réponse postée 27 octobre 2009 15:28

Personnellement, je suis en EI, le statut le plus simple, mais il est vrai pas forcément le plus lucratif.
De toute façon, tous ceux que je croise sont soit en EI, soit en EURL.
En EURL, à vous de calculer votre salaire (genre celui d'aujourd'hui + 20% par exemple, si ça peut vous suffir), les charges en seront moindre.
Ensuite, vous vous versez des dividendes en fin d'année, sur lesquels l'impsition est moindre.

En EI, c'est envirn 50% de charges.

De mémoire, vous pouvez vous renseigner sur le site www.apce.com pour une comparaison entre les différents statuts.
Réponses  : 11
Like  : 0
Vues : 910

Réponse postée 27 octobre 2009 15:07

Bonjour,

La notion de contrat de service ? Jamais entendu parler. Même pour une SSII ça dépned du client. Et puis si ton client n'est pas satisfait il te le fera savoie très rapidement, ne serait-ce qu'ne ne renouvelant pas ton contrat.

Sinon, pour en revenir aux horaires, dans tous les contrats il devrait être indiqué que le sous-traitant doit se conforme au règlement, aux règles d'hygiène et de sécurité de la société cliente, et donc de ce fait à ses horaires.

J'ai été chez un client chez qui plusieurs indep bossaient de 8h30 à 19h tous les jours, jusqu'à ce qu'on leur disent quon prenait trop de pauses (2 de 15min chacune dans la journée + déjeuner sandwich en 30min) alors que leur règlement stipulait des horaires de 7h+1h30 pour déjeuner. Les indep ont proposé de prendre des pauses de 1h30 pour déjeuner et de plier bagage à 17h30 pour se plier aux horaires du client, le soufflet est très vite retombé !

Dans les usages, c'est donc horaires du client, mais tout comme Calimero, je fais rarement plus de 8h, sauf gros pépin de dernière minute. Il n'y aucune raison de faire plus.
Forum : Vos projets
Réponses  : 59
Like  : 0
Vues : 131

Réponse postée 27 octobre 2009 14:25

Bonjour,

A toi de voir si tu veux quitter ta boite ou pas (s tu ne t'y sens as bien, la question en se pose même pas).
Maintenant, c'est ton client qui te propose de passer indep. Tu t'assures 2 ans de boulot, d'après ce qu'il te propose.
Mais attention à ta clause de non-concurrence !!!
Ta SSII te prendra la tête avec ça. Si elle n'est pas valable (sait-on jamais), ils risquent de faire jouer la clause de non-sollicitation par le client (dans leur contrat avec le client). Là, c'est à ton client qu'ils prendront la tête (on m'a fait le coup).

Parlons gains, maitenant.
Tes 30 K€ brut te laissent environ 23K€ net.
Avec 90100€ /an, il te resterai entre 40K€ et 45K€ net.
Soit quasiment le double !!
Par contre, ton tarif me semble bien bas pour un consultant fonctionnel SAP. Et négocie un tarif journalier plutôt qu'un tarif pour l'année. Cela te permet de prendre en compte également les éventuels week-end, etc...
Et la tarif de 90100€ ne te fait qu'un tarif de 415€/jour (à 217 jours travailllés par an).
Disons qu'au tarif actuel auquel ton client te paie, je pense qu'un tarif de 550€/jour serai correct, et tout le monde y gagnerai. Ca te ferai un CA de 119K€, soit environ 55K€ pour toi.

Je suis consultant technique SAP ABAP, indépendant depuis 2005, et j'y ai largement gagné, en passant de
36K€ bruts à 120K€ brut (+233%)
soit 29K€ nets à 63K€ net (+117%).

A toi de voir, mais moi j'aurai déjà choisi, surtout que tu aurais un contrat très longue durée, donc un gain assuré pour 2 ans.
Réponses  : 10
Like  : 0
Vues : 305

Réponse postée 12 septembre 2008 08:31

En cas de contrôle, ils réclament les factures, c'est sûr, mais pour vérifier avec les écritures comptables, c'est quand même plus simple.
Après, je pense que ce choix dépend aussi de charge de travail. Personnellement, j'ai 3 factures à TVA déductible à rentrer par mois, alors, ça me permet de "pratiquer" un peu plus la compta !

Au service des talents IT

Free-Work est une plateforme qui s'adresse à tous les professionnels des métiers de l'informatique.

Ses contenus et son jobboard IT sont mis à disposition 100% gratuitement pour les indépendants et les salariés du secteur.

Free-workers
Ressources
A propos
Espace recruteurs
2024 © Free-Work / AGSI SAS
Suivez-nous