← Retour

mmokchah

Nombre de posts : 55

Inscrit depuis le : 7 avril 2006

Suivant
Réponse  : 0
Like: 1
Vues : 163

Réponse postée 30 janvier 2024 11:46

bonjour,

si vous voulez faire connaissance autour d'un verre, et parler du marché, des interco (je le suis actuellment depuis fin décembre) et des opportunités, du "débat" : salarié c'est mieux ou indep c'est mieux, en tous cas, rien n'est général, c'est au cas par cas, selon situation sociale et financière, selon la spécialité, etc.

et puis surtout agrandir son réseau pro, chose que j'y crois beaucoups comme utile pour décrocher des missions futures, ou pour des postes futures, et même pour une évolution de poste à l'intérieur même des "grandes boites" ou passage en "douce" d'une mission vers une autre au sein même des grandes boites (un projet qui démarre à l'étge de dessus et on pense à toi, ...ça m'est arrivé che ICDC...)

mais génralement avec les réseaux le résultat est à long terme (ce n'est pas du tout de l'immédiat), un réseau il faut lui donner du temps (beaucoup de temps) et sans se lasser ou considérer que c'est de la perte du temps, et avoir l'esprit du partage et "si c'est utile aux autres" c'est déjà une bonne chose que j'ai faite, et peut être demain il me sera profitable à moi même, etc.

alors si trois ou quatre disent ok pour venir, je lance un rv au café Au Père Tranquille ou autre café centrale, j'organise déjà ce genre de rencontres, pour mon domaine précis (AMOE AMOA compta/finance) tous les trimèstres environ et le réseau commence à fonctionner (recommandations, échanges de CV et d'infos, dans une une ambiance conviviale..)

see you

Habib

Forum : Votre activité
Réponses  : 291
Likes: 4
Vues : 17705

Réponse postée 7 juillet 2023 20:19

bonsoir,

je viens de démarrer une mission après une longue attente, et donc j'espère que ça sera le cas pour celles et ceux qui cherchent une mission, le marché ces derniers mois était terriblement bas, ressemble à 2008, un encéphalogramme plat (en tous cas je parle de mon domaine, AMOA AMOE SI compta), je constate depuis la deuxième quinziane de juin qu'il a bougé légèrement, j'ai eu plusieurs offres à la fois, et même cette semaine j'en ai eu encore, et donc j'espère que les collègues en attente trouveront bientôt

bien à vous

Réponses  : 15
Like  : 0
Vues : 1758

Réponse postée 16 juin 2023 10:47

tout à fait, offre au plus bas et donc la loi de l'offre et la demande qui joue à fond en ce moment..

le point 3 aussi (concurrence du Télétravail hors région parisienne) même si je pense que cette concurrence des consultants qui habitent loin de la région parisienne (province et étranger), n'est pas encore monté en puissance, elle cherche encore ses marques, et donc risque pour les consultants de la région parisienne (logement plus cher, vie à Paris plus cher, etc.) de se retrouver à baisser leurs tjm pour s'aligner, ou scénario pire, trouvent très peu de missions...

mais gardons confiance... d'autres facteurs peuvent apparître et peuvent rééquilbrer la donne actuelle...

Je confirme cette impression.

Explications possibles:

1) Plus de candidats

2) Moins de missions

Et comme on s’inscrit dans un système d'offre et demande, on obtient une baisse des TJMs

Autres éléments:

3) Capitalisation du télétravail, certaines entreprises acceptent du full TT, donc des candidats qui vivent dans des régions (hors idf ou même étranger) beaucoup mois chères. Ils peuvent donc se montrer moins gourmand en TJM.

4) Des ESN qui cherchent à se faire toujours plus de marge, et préfèrent donc placer des profils moins bon mais qui vont leur permettre de faire plus de marge.

Réponses  : 9
Like  : 0
Vues : 435

Réponse postée 15 juin 2023 07:11

bienvenue Kouinou

Réponses  : 152
Like  : 0
Vues : 13461

Réponse postée 31 mai 2023 08:54

bonjour,

loin de moi de vouloir "plomber l'atmosphère" ! 🙂, mais la news (d'il y a 7 jours) ci-après explique un peu la pénurie des offres de missions que nous subissons ( même si le recrutement visiblement reste stable, puisque une autre stat dit que le chomage est stable à 7,1.. après il faut voir par secteur etc.) :

extrait :

".... Le moral des patrons continue de s'assombrir : pour le troisième mois consécutif, le climat des affaires s'est détérioré en France, selon les données publiées ce jeudi par l'Insee. Il passe de 102 en avril à 100, c'est-à-dire à son niveau de longue période. Mais aussi son niveau le plus bas depuis avril 2021.

Ce net refroidissement ne semble épargner personne ou presque. « La détérioration est visible aussi bien dans le secteur des services que l'industrie, le commerce de détail ou le commerce de gros », note Charlotte de Montpellier, économiste chez ING. ..."
https://www.lesechos.fr/economie-france/conjoncture/le-moral-des-patrons-francais-se-degrade-un-peu-plus-1946437

...

voilà, j'espère un "dénouement heureux" pour bientôt ! (ne me dites pas comment, ni quand, par contre ! 😊)

Forum : Votre activité
Réponses  : 291
Like  : 0
Vues : 17705

Réponse postée 24 mai 2023 09:20

bonjour,

ce qui est marrant aussi avec cette exigence accrue du "full remote", "full remote", les entreprises seront poussées de plus en plus à "packager" la charge pour qu'elle soit compatible avec ce fameux "full remote", et ce contenteront d'un minima de consultants internes pour ce qui est impossible à externaliser, mais revers de la médaille, le "package" en question, va pouvoir voyager de plus en plus loin, et de sous traitant invisible à un autre, etc., et pas qu'en province, évidemment, l'entreprise ne va pas "cracher" sur des tjm plus bas des consultants à l'étranger, du moment que le package sera traité de la même manière ici ou ailleurs (elle s'en fou si le consultant est à Paris ou à Marseille ou à Bali), entre temps, nous consultants/es de la région parisienne, on peu tremper longtemps dans nos inter-contrats tout en continuant à payer nos URSSAF, nos taxes et nos loyers en attendant les missions...

bref, bonne journée à vous 🙂

Je viens de débuter officiellement une mission en sous-traitance, après deux semaines en observateur, le temps que les aspects contractuels soient réglés (le client final dépend d'un ministère). Six mois pour commencer mais mon intermédiaire, une ESN, a le marché pour 4 ans donc, sauf accident ou bore-out de mon côté, j'aurai de quoi voir venir. Je l'ai décrochée en voyant une annonce ici mais en contactant en direct une personne (un ancien collègue) chez le client final dont le nom apparaissait dans l'annonce.

Dans l'ensemble, ça reste calme et je n'ai pas bcp + de sollicitations qu'en début d'année. J'avais aussi arrêté toute alerte et candidature sur ce site.

Pour les autres aspects parcourus sur ce fil:

  • Offres de mission: comme cela a été évoqué, en plus d'une baisse générale de l'offre, certains postes ont tendance à être internalisés de nouveau, notamment dans la chefferie, l'encadrement de projet et/ou de personnes.

  • Télétravail: le mode hybride semble être devenu la norme, avec 2 jours de TT/semaine, parfois 3. C'est un mode qui me convient car, contrairement à d'autres, j'ai besoin d'avoir un rythme et un lieu de travail vers lequel je me déplace, de voir des personnes en vrai avec lesquelles je parle, je mange etc. Pas de "full remote" pour moi, pas de travail à n'importe quelle heure où n'importe où, même au bord de la piscine ou à Bali, pas de contacts avec le monde extérieur limités aux rézosocios et forums où l'on sait à peine écrire en français (anglicismes ou grammaire-orthographe).

  • TJM: j'ai calé le mien sur mon niveau de vie et il pourrait paraître bas compte tenu de mon expérience (20+ mais 5 en indé). Je viens de faire 10 mois de "relâche", dont 6 volontaires pour cause de vente/achat de logement tout en maintenant mon salaire (je suis en SASU). Ce dernier me permet de vivre largement et en devenant freelance je me suis "acheté" du temps. Il faut bien sûr accumuler de la tréso pendant les missions pour gérer ces périodes. Là j'avoue, je n'avais pas prévu de faire aussi long.

  • Suisse: j'ai régulièrement des sollicitations pour des postes/missions là-bas mais, aux dernières nouvelles, il fallait disposer d'une structure (une adresse quoi) sur place pour pouvoir y travailler. Sinon, c'est portage ou CDI/CDD. Le "full remote" marcherait apparemment. Je suis preneur de retours d'expérience de ceux qui y exercent régulièrement.

Réponse postée 17 mai 2023 21:13

je viens de découvrir Cozy : https://manager.cozycloud.cc/v2/onboarding/email

un cloud gratuit pour déposer des fichier (pdf ou autre), il faut juste créer un compte et vous aurez quelques giga d'espace de stockage,

il y a d'autres solutions, google drive et similaires, mais vaut mieux les éviter quand on peut

Bonjour,

Je peux vous aider.

Cordialement,

Réponse postée 17 mai 2023 21:06

je vous en prie,

bon courage

bonjour Denis,

je ne suis pas spécialiste réseau

inscrivez vous sur ces forums aussi, et posez directement vos questions l'une après l'autre, pas tout à la fois (car quand vous dites "qui peut m'aidez", c'est global comme question) :

https://www.developpez.net/forums/f177/systemes/reseaux/

https://openclassrooms.com/forum/categorie/vos-reseaux

pour le monde UNIX/LINUX, ce forum là :

https://forum.ubuntu-fr.org/viewforum.php?id=16

c'est courageux ce que vous faites, tout est d'abord volonté et persévérence.

j'ai vu des mecs marcher sur un cable à 90 ans dans un cirque en Allemagne (à la télé, je n'était pas sur place 🙂), à part les papys et mamies à 85 ans et plus faire des marathons, etc. etc..

bon courage et bonne réussite

Réponse postée 17 mai 2023 09:34

bonjour Denis,

je ne suis pas spécialiste réseau

inscrivez vous sur ces forums aussi, et posez directement vos questions l'une après l'autre, pas tout à la fois (car quand vous dites "qui peut m'aidez", c'est global comme question) :

https://www.developpez.net/forums/f177/systemes/reseaux/

https://openclassrooms.com/forum/categorie/vos-reseaux

pour le monde UNIX/LINUX, ce forum là :

https://forum.ubuntu-fr.org/viewforum.php?id=16

c'est courageux ce que vous faites, tout est d'abord volonté et persévérence.

j'ai vu des mecs marcher sur un cable à 90 ans dans un cirque en Allemagne (à la télé, je n'était pas sur place 🙂), à part les papys et mamies à 85 ans et plus faire des marathons, etc. etc..

bon courage et bonne réussite

Réponse postée 2 mai 2023 19:33

bonsoir,

il y a le Baromètre à revoir, à mon avis : https://www.free-work.com/fr/tech-it/barometer

idéalement par techno et tjm etc. (c'est déjà le cas) mais faire figurer les différentes évolutions, offre/demande, sur les 12 derniers mois glissants (par exemple)

à l'instar d'optemis et hitechpro (liens ci-dessous)

puis, si possible, ajouter une interprétation, autrement dit une analyse de la conjoncture chaque mois selon les résultats obtenus.

alors ça vous demandera un peu de boulot et peut être payer un analyste pour fournir l'interprétation en question (analyse de marché d'emploi, est un métier à part, le marché de la prestation informatique c'est encore plus complexe à mon avis, car il s'agit d'une niche ) ou faire un partenariat avec les spécialistes du domaine (du type l'APEC ou Insee ou autre)

mais je suis quasi sûr, que le retour sur investissement est garanti, plein de cabinets, ESN, consultants, clients finaux, etc. vont affluer sur free-work et bookmarquer le lien, ne serait-ce pour une visite mensuelle (comme je le fais par exemple pour OpteamIS et Hitechpro) et une partie de ces visiteurs peut devenir des clients pour free-work

cordialement

Réponses  : 6
Like  : 0
Vues : 406

Réponse postée 1 mai 2023 11:32

bonjour,

merci pour votre retour,

à vrai dire rien n'est facile dans notre domaine, et dans la vie en général, mais en effet c'est une question récurrente pour le statut d'indépendant.

c'est sûr qu'elle a été abordée plusieurs fois ici et ailleurs, demander aux auteurs précédents serait utile en effet, et je le ferai volontiers mais pas avant que je sache qu'il y a déjà ne serait-ce quelques intéressés "d'aujourd'hui", si vous voyez ce que je veux dire, autrement dit si elle n'intéresse que ma personne, c'est qu'elle n'est pas aussi intéressante que je l'imagine, car les auteurs en question ils donneront (pour ceux qui répondent) un retour sur ce qui est devenu leurs propositions, mais ce n'est pas forcément eux qui seraient prêts pour agir aujourd'hui ( notamment s'ils sont actuellment en mission, ou si l'idée dont je parle ne les correspond pas)

car à la base il s'agit d'une idée pour bouger/agir en groupe, au bénéficie de nous mêmes (si nous sommes en inter-contrat aujourd'hui) et restera utile pour ceux qui seraient en inter-contrat demain. Évidemment, comme expliqué plus haut, elle ne résoudra ni englobera tous les cas de figure d'inter-contrats, mais c'est une idée parmi d'autres pour pallier à ce risque récurrent de tomber en inter-contrat, qui parfois s'éternise, au bon vouloir du marché, inflation, guerres, etc. bref le risque du marché.

alors il y a la solution du retour au CDI, qui n'est pas la solution pour tous (âge, envie, ..) et surtout qu'elle bloque tout retour en arrière, du moins rapide, avec des démissions, paperasses, etc. c'est juste, "administrativement dramatique" ! ☺️ quand on sait déjà notre lot d'admin/compta etc. en tant qu'indep, alors effacer tout ça, aller en CDI, puis retour en indep, bref, "le massacre" ! 😋😊

pour les points 1 et 2 que vous évoquez, évidemment, on a rien sans rien et il faut se réunir, réfléchir, se partager les tâches et agir (et ça on sait faire, chacun dans son domaine), la structure peut (doit) avoir un permanent ou deux qui assure le commercial, la continuité, car un inter-contrat qui doit démarrer une mission dans une semaine, il faut bien passer les tâches/cases sur lesquelles ils bosse à quelqu'un d'autre (même si il peut les compléter lui même à distance, en travaux de weekend ou soir), juste les compléter, car une fois en mission, il n'aura plus affaire à la structure, car les inter-contrats doivent quand même être prioritaires, mais s'il n y a personne (tout le monde en mission ! et tant mieux !) et bien la structure peut faire appel à leurs services pour qu'elle continue à exister... bref, là je détaille déjà ! alors que c'est juste ma propre vision des choses, car ça sera aux intéressés de définir et détailler tout ça..

pour les synergies et individualités, oui c'est un sujet, un gros sujet même, mais on espère instaurer un climat d'abord de solidarité, ça sera "notre" structure pour le "bénéficie" de tous, et celui ou celle qui casse l'ambiance, on ne fera tout simplement, plus appel à lui ou à elle.. vous savez, c'est comme chez un client, un indep qui "pose problème", pro ou relationnel, le client ne le reprendra plus, voire même (et nous l'avons tous vu), le client arrête tout simplement sa mission en cours de route...

après, vous êtes sceptique, je peux le comprendre, mais au delà de la forme et du concept, car comme indiqué ci-haut il en faut plusieurs, l'essentiel reste quand même de prévoir un plan B pour pallier à ce risque de marché, qui peut survenir à un moment ou un autre dans notre parcours d'indep.

voilà,

bon 1er mai à vous et à tous les indeps 🙂


Bonjour,

Ce type de projet a déjà été évoqué à plusieurs reprises sur le forum et l’idée revient de manière périodique. Dans un premier temps, il serait déjà intéressant de faire une recherche pour demander aux auteurs si l’idée s’est concrétisée, mais de mémoire il me semble qu’ils ont abandonné. Il y avait néanmoins des développements assez longs, donc la consultation des avis serait profitable pour se faire une idée.

Car cela sous-entend de disposer au minimum de deux compétences : 1) Savoir constituer une offre adaptée au marché potentiel 2) Savoir trouver des clients. Chacun de ces points est déjà un chantier lourd à mettre en œuvre à lui tout seul même en ayant recours à des spécialistes.

Si l’on y ajoute la mise en place d’une structure, que ce soit un GIE ou autre forme, à mon avis, on s’oriente vers un montage difficile à faire fonctionner car créer une synergie entre des compétences et des individualités est plus compliqué qu’il n’y parait.

Des structures sur ce modèle existent, mais personnellement je suis sceptique quant à la faisabilité et la viabilité à terme dans un contexte tel que décrit précédemment.  

Réponses  : 6
Like  : 0
Vues : 406

Réponse postée 30 avril 2023 16:03

je t'en prie, merci pour ton intérêt et pour les références légales

alors oui pour la forme juridique c'est à voir en effet, j'ai pensé à un GIE aussi, mais en effet, ce volet sera débattu avec les intéressés, au cas où un groupe se forme autour de l'idée.. nous pourrons aussi avoir les conseil d'un EC, par exemple hmg (fidèle à ce forum 🙂)

la réponse est oui, il s'agit de mission en bon et due uniforme, la structure (associative comme tu dis, ou GIE ou autre) aura pignon sur rue, d'abord car le client, lui, il exige une structure claire (un nom, une marque, .. ) pour le rassurer, un groupe d'indeps sans structure ne rassure pas, et puis la structure en question (comme une entreprise) signe les contrats de supports avec les clients (soit un abonnement annuel de support, ou intervention à la demande, c'est plus cher pour le client etc.) et la même structure paye l'intervenant indep (l'un de nos collègues, s'il est compétent dans le domaine évidemment, et priorité à celui ou celle qui est en inter-contrat)

voilà, sachant que rien n'est tracé ni écrit, j'essaye de te donner une réponse mais c'est le groupe, s'il verra le jour, s'accordera sur toute la démarche de A à Z

mais franchement, nous en sommes, largement capables, ce n'est pas à toi que je vais l'apprendre, c'est grace à nous, indeps, que au moins 20% des activités IT tournent dans ce pays... (bon aller, 30% 😋😊)

Salut et merci pour ce post.

Lorsque tu entres dans une entreprise, il y a :

  • L'onboarding (ce qui sous entend qu'il y a une barrière d'entrée à franchir)

  • la confiance (ça ne vient pas dans les 5 minutes après ton entrée. Il y a une période d'observation).

  • Les sprints, les projets (entrer au milieu d'un sprint de 3 semaines et repartir au milieu du suivant, c'est pas cool).

  • etc...

Tout ça pour dire qu'à chaque fois que j'ai embauché quelqu'un, il a fallu plusieurs jours pour qu'il deviennent opérationnel/rentable. Et son départ est toujours pénible.

Lors d'une reconduction, j'avais demandé à avoir un préavis de 3 jours avant de pouvoir switcher vers un nouveau client. (Pour pouvoir bénéficier d'une souplesse pour pouvoir me barrer.) Refusé immédiatement. Mon N+2 a préféré me reprendre pour 4 mois en doublon d'un mec que je remplaçais, plutôt qu'avoir un préavis de 3 jours. (80 jours avec un prix d'achat à 1100 euros, soit 88000€ quand même 🤑).

Si je reviens sur ce que tu dis dans ton post, ça sous-entendrait que tu fais une tâche suffisamment banale pour pouvoir entrer dans le dispositif au pied levé et pour pouvoir sortir du dispositif au pied levé. A part les vendeuses en boulangerie - et encore - c'est un mode de fonctionnement assez rare.

Par contre, tu as une assez bonne idée en disant "faire du dépannage". J'ai vu une boutique de micro-ordinateurs où les gens entraient avec des bécanes vieilles de 10 ans et le réparateur les remettaient en fonction. Ce qui m'a fasciné, c'est de voir de ordinateurs portables de 2 cm d'épaisseur. Ce qui m'a interrogé c'est la valeur ajoutée.
Le mec vient avec un HDD de 200 Go. ... Il repart avec un SDD de 500 Go pour un investissement de 30 euros et une heure de main d'œuvre à 40 euros. Bof, bof, bof.

L'avantage du dépannage, c'est que chaque opération est courte. Donc, s'il s'agit d'un "terrain connu", comme la réparation de PC, c'est plutôt simple. S'il s'agit d'une assistance utilisateur, c'est nettement plus dur. S'il s'agit de s'intégrer dans un sprint, je pense que c'est quasiment impossible.

====

Me concernant, je ne suis pas du tout dans ce modèle. A chaque période d'intercontrat, j'essaie de réévaluer mon positionnement. J'essaie d'aller faire mes armes sur les technos sur lesquelles je ne suis pas à l'aise. J'essaie de me faire un avis rétrospectif sur les technos que j'ai croisées sur la dernière mission, mais que je n'ai pas eu l'opportunité de travailler.

Si on généralise : augmenter la valeur négociable lors de mes périodes de contrats, plutôt que combler le trou financier lors de mes intercontrats.

Réponses  : 17
Like  : 0
Vues : 1963

Réponse postée 30 avril 2023 14:26

tout à fait, merci pour le lien

c'est paramétrable l'outil, je pense que c'est même moi qui l'a baissé à 1 minute ! et j'ai oublié...

je la prend même pas la pause... il est là le souci ! 😊

bonjour,

pour ceux et celles qui s'intéressent aux ERP et CRM, car ce dont je vais parler est plutôt une démarche, à part générer les CRA, pour avoir une vision et/ou garder la main sur les logiques ERP/CRM (orga, paramétrage, dev spécifique, etc.)

ces derniers mois, pour mes besoins perso, j'ai installé Dolibarr ! (ERP CRM open source), qui contient plein de modules en natif, j'ai activé le module projets, j'ai crée les projets et tâches sur lesquelles je travaille et puis tous les jours je saisis la charge que je ventille sur chacune des tâches, et j'ai donc les CRA sous forme de rapports d'acctivités hebdo, mensuels. (mon idée à la base, était pour avoir un "camembert" hebdo/mensuel qui me montre la ou les tâches "qui me mange le plus de temps" ! 🙂)

il y a même la possibilité de jouer le rôle de "valideur", possibilité de fixer un budget/charge JH pour une tâche ou projet à surveiller, à ne pas dépasser, etc. (utile pour les chefs de projets qui gèrent des équipes, les lignes projet à imputer, à facturer ou pas, ouvrir/fermer un budget projet, etc.)

j'ai rajouté aussi, dans Dolibarr, un module non natif, "Time sheet" gratuit lui aussi, car je trouve son interface de saisie plus intuitive, mais l'interface du module projet reste opérationnelle en parallèle (donc saisir la charge ici ou là, pas de souci).

alors en effet, ce n'est pas en 30 minutes que ça se met en place, donc si il n'y a pas la volonté/besoin que j'ai indiqué dès le début (rester et/ou s'auto-former dans les ERP) pas la peine d'y aller, vaut mieux voir du côté des solutions proposées par les autres intervenants.

voilà, n'hésitez pas si vous avez des questions, je partage avec plaisir ma récente expérience..

bon dimanche


Réponses  : 6
Like: 1
Vues : 406

Réponse postée 30 avril 2023 14:10

merci pour ton retour

alors en effet il y a deux points :

  • il ne s'agit pas d'intégrer ni sprint projet, ni équipe client, je développe ci-dessous

  • quand j'ai dit "dépannage" ce n'est pas dans le sens activité (dépannage ordi, ...) mais plutôt dans le sens, le collègue qui est en inter-contrat et que ça devient lent, bosser dans le type d'activité dont je parle, ne doit pas être considéré comme "un avenir pro en soi" (car ce qu'on espère quand même est que chacun retrouve une mission au plutôt, etc.) et d'où le mot dépannage, dans le sens "il dépanne, ou il s'occuppe si tu préfères, dans l'attente d'une mission client" et d'ailleurs j'ai même parlé de comment se partager l'activité pour que chaque collègue en inter-contrat puisse facturer ne serait-ce un jour par semaine en attendant, etc.

alors pour le premier point, t'as tout a fait raison, il ne s'agit pas d'attérir 🙂 dans une équipe de support logiciel, si on ne le connait pas, et même très bien, donc tu vois, il ressemble ( et c'est même exactement) au "support" que tu achètes (ou pas) quand tu achètes une solution logicielle, évidemment c'est l'éditeur qui est le meilleur à choisir, mais en effet, ceux trop demandés/populaires (je pense à Sage, Cegid, sales force, .. mais à titre d'idée et non pas sûr que c'est eux les meilleurs pour l'idée dont je parle..), leur service support devient "souvent" lent à répondre, car débordé, et puis l'éditeur ne souhaite pas forcément augmenter l'équipe support à l'infini car d'une part la demande (des clients) reste malgré tout aléatoire (surtout que lui facture plein pot en tant qu'éditeur) et parfois a du mal à recruter.

donc il s'agit d'avoir une plateforme de test, pour reproduire le bug ou le disfonctionnement (maintenant avec le cloud c'est plus simple) et le solutionner pour le client. la reproduction du bug, tu le sais comme moi que c'est parfois impossible, auquel cas l'accès aux environnments (dev ou carrément prod) serait nécessaire.

ceci dit je n'ai pas dit que c'est l'idée du siècle 😋😊 mais voilà on en discute et on échange et d'autres idées apparaitrons

sinon pour revenir à ta démarche, je pensais pareil, jusqu'à que les périodes d'inter-contrat étaient courtes, mais là je te cache pas, que la période est dure et donc penser à un plan B, devient quasi nécessaire, mais en temps normal, en effet la période d'inter-contrat est celle où il faut augmenter "sa propre valeur ajoutée" suis d'accord, ça m'est même arrivé à engager des dépenses perso pour me former chez Orsys, Axway, etc. sur des domaines que je pensais porteurs etc. (mes investissement n'étaient pas toujours fructueux, mais bon, c'est un autre débat... 🙂 )

Salut et merci pour ce post.

Lorsque tu entres dans une entreprise, il y a :

  • L'onboarding (ce qui sous entend qu'il y a une barrière d'entrée à franchir)

  • la confiance (ça ne vient pas dans les 5 minutes après ton entrée. Il y a une période d'observation).

  • Les sprints, les projets (entrer au milieu d'un sprint de 3 semaines et repartir au milieu du suivant, c'est pas cool).

  • etc...

Tout ça pour dire qu'à chaque fois que j'ai embauché quelqu'un, il a fallu plusieurs jours pour qu'il deviennent opérationnel/rentable. Et son départ est toujours pénible.

Lors d'une reconduction, j'avais demandé à avoir un préavis de 3 jours avant de pouvoir switcher vers un nouveau client. (Pour pouvoir bénéficier d'une souplesse pour pouvoir me barrer.) Refusé immédiatement. Mon N+2 a préféré me reprendre pour 4 mois en doublon d'un mec que je remplaçais, plutôt qu'avoir un préavis de 3 jours. (80 jours avec un prix d'achat à 1100 euros, soit 88000€ quand même 🤑).

Si je reviens sur ce que tu dis dans ton post, ça sous-entendrait que tu fais une tâche suffisamment banale pour pouvoir entrer dans le dispositif au pied levé et pour pouvoir sortir du dispositif au pied levé. A part les vendeuses en boulangerie - et encore - c'est un mode de fonctionnement assez rare.

Par contre, tu as une assez bonne idée en disant "faire du dépannage". J'ai vu une boutique de micro-ordinateurs où les gens entraient avec des bécanes vieilles de 10 ans et le réparateur les remettaient en fonction. Ce qui m'a fasciné, c'est de voir de ordinateurs portables de 2 cm d'épaisseur. Ce qui m'a interrogé c'est la valeur ajoutée.
Le mec vient avec un HDD de 200 Go. ... Il repart avec un SDD de 500 Go pour un investissement de 30 euros et une heure de main d'œuvre à 40 euros. Bof, bof, bof.

L'avantage du dépannage, c'est que chaque opération est courte. Donc, s'il s'agit d'un "terrain connu", comme la réparation de PC, c'est plutôt simple. S'il s'agit d'une assistance utilisateur, c'est nettement plus dur. S'il s'agit de s'intégrer dans un sprint, je pense que c'est quasiment impossible.

====

Me concernant, je ne suis pas du tout dans ce modèle. A chaque période d'intercontrat, j'essaie de réévaluer mon positionnement. J'essaie d'aller faire mes armes sur les technos sur lesquelles je ne suis pas à l'aise. J'essaie de me faire un avis rétrospectif sur les technos que j'ai croisées sur la dernière mission, mais que je n'ai pas eu l'opportunité de travailler.

Si on généralise : augmenter la valeur négociable lors de mes périodes de contrats, plutôt que combler le trou financier lors de mes intercontrats.

Réponses  : 17
Like  : 0
Vues : 1963

Réponse postée 30 avril 2023 13:28

merci à vous aussi, je regarderai Toggl

justement ce "temps" qui n'arrête pas de se nous faufiler ! impossible de mettre la main dessus, "le dompter" etc. 😋😊

dans la même série, j'ai installé "pommodoro" (suis sous ubuntu), chaque 20 minutes elle me bippe pour me dire "vous avez droit à une pause d'1 minute" et au bout d'une minute elle me rebippe pour me dire "concentrez vous maintenant sur votre tâche/travail" 🤣

bonjour,

pour ceux et celles qui s'intéressent aux ERP et CRM, car ce dont je vais parler est plutôt une démarche, à part générer les CRA, pour avoir une vision et/ou garder la main sur les logiques ERP/CRM (orga, paramétrage, dev spécifique, etc.)

ces derniers mois, pour mes besoins perso, j'ai installé Dolibarr ! (ERP CRM open source), qui contient plein de modules en natif, j'ai activé le module projets, j'ai crée les projets et tâches sur lesquelles je travaille et puis tous les jours je saisis la charge que je ventille sur chacune des tâches, et j'ai donc les CRA sous forme de rapports d'acctivités hebdo, mensuels. (mon idée à la base, était pour avoir un "camembert" hebdo/mensuel qui me montre la ou les tâches "qui me mange le plus de temps" ! 🙂)

il y a même la possibilité de jouer le rôle de "valideur", possibilité de fixer un budget/charge JH pour une tâche ou projet à surveiller, à ne pas dépasser, etc. (utile pour les chefs de projets qui gèrent des équipes, les lignes projet à imputer, à facturer ou pas, ouvrir/fermer un budget projet, etc.)

j'ai rajouté aussi, dans Dolibarr, un module non natif, "Time sheet" gratuit lui aussi, car je trouve son interface de saisie plus intuitive, mais l'interface du module projet reste opérationnelle en parallèle (donc saisir la charge ici ou là, pas de souci).

alors en effet, ce n'est pas en 30 minutes que ça se met en place, donc si il n'y a pas la volonté/besoin que j'ai indiqué dès le début (rester et/ou s'auto-former dans les ERP) pas la peine d'y aller, vaut mieux voir du côté des solutions proposées par les autres intervenants.

voilà, n'hésitez pas si vous avez des questions, je partage avec plaisir ma récente expérience..

bon dimanche


Réponses  : 6
Like  : 0
Vues : 406

Réponse postée 30 avril 2023 12:26

bonjour,

le sujet d'assurer des revenus lors des inter-contrats est un sujet qui est plus ou moins récurrent (selon les profils/les technos/les périodes..) dans le parcours d'un indépendant.

à vos idées donc ! 🙂

pour ma part, je propose cette idée :

  • faire du support logiciel ( qui peut être progiciel/ERP/CRM...)

  • faire une étude/enquête préalable pour décider du 1 ou 2 logiciels max à supporter (là où il y a forte demande, autrement dit, logiciel à succès et où l'éditeur est submergé par la demande/bugs etc. remontés par ses clients)

  • assurer les deux volets : support fonctionnel et support technique

  • décider après étdue quel niveau de support à assurer (le bas ou le haut ou la totalité..)

  • aller plus loin par la suite, proposer des interfaces, de la migration, ... car une fois en contact avec le client, et la confiance est établi, d'autres affaires/projets peuvent voir le jour.

donc ceci concernant l'dée

concernant le côté opérationnel/faisabilité, les intéressés se réunissent pour mettre en place :

  • l'organisation

  • la démarche générale : il s'agit de travailler (et donc facturer) lors de son inter-contrat, autrement dit, c'est une activité d'appoint (de dépannage), car l'idée est que si l'activité n'est pas "énorme" et plein dans l'équipe sont dans un inter-contrat, est de partager l'activité et que chacun puisse facturer, ne serait-ce un jour par semaine, etc. mais en espère que l'activité sera "super énorme" car nous sommes pro, et nos tarifs sont étudiés et nos clients sont très contents de notre efficacité et qualité du travail 🙂

  • le plan d'action : prospection et recherche de marchés, processus métier à établir (déroulement d'une prestation de support), gestion des intervants, la facturation (clients ponctuels ou abonné,...)

voilà donc mon idée, à vos remarques/améliorations, etc. et autrement, proposez vos idées, plusieurs idées ça sera top, comme ça chacun trouvera/rejoindra l'idée/l'équipe qui lui correspond le plus.

au fait ça me fait penser aux lanceurs de projets open-source, c'est un bon modèle je pense, "l'idée est lancée par une ou plusieurs personnes, et puis les développeurs intéressés rejoignent la team"

mais là, ça ne sera pas que des développeurs, plusieurs profils peuvent rejoindre le groupe (et même nécessaire pour la réussite de la démarche), je pense aux profils "commerciaux indep" qui nous aiderons à prospecter et démarcher les clients, les profils fonctionnels purs (par exemple compta/finance/RH..). ça ne veut pas dire dispersion non plus, comme j'ai dit au début ça sera 1 ou 2 logiciel max à supporter (car il faut que notre service soit très bon, de qualité et rapide et donc commercialement moins cher que la concurrence)

bon dimanche


Réponses  : 17
Like  : 0
Vues : 1963

Réponse postée 30 avril 2023 11:32

bonjour,

pour ceux et celles qui s'intéressent aux ERP et CRM, car ce dont je vais parler est plutôt une démarche, à part générer les CRA, pour avoir une vision et/ou garder la main sur les logiques ERP/CRM (orga, paramétrage, dev spécifique, etc.)

ces derniers mois, pour mes besoins perso, j'ai installé Dolibarr ! (ERP CRM open source), qui contient plein de modules en natif, j'ai activé le module projets, j'ai crée les projets et tâches sur lesquelles je travaille et puis tous les jours je saisis la charge que je ventille sur chacune des tâches, et j'ai donc les CRA sous forme de rapports d'acctivités hebdo, mensuels. (mon idée à la base, était pour avoir un "camembert" hebdo/mensuel qui me montre la ou les tâches "qui me mange le plus de temps" ! 🙂)

il y a même la possibilité de jouer le rôle de "valideur", possibilité de fixer un budget/charge JH pour une tâche ou projet à surveiller, à ne pas dépasser, etc. (utile pour les chefs de projets qui gèrent des équipes, les lignes projet à imputer, à facturer ou pas, ouvrir/fermer un budget projet, etc.)

j'ai rajouté aussi, dans Dolibarr, un module non natif, "Time sheet" gratuit lui aussi, car je trouve son interface de saisie plus intuitive, mais l'interface du module projet reste opérationnelle en parallèle (donc saisir la charge ici ou là, pas de souci).

alors en effet, ce n'est pas en 30 minutes que ça se met en place, donc si il n'y a pas la volonté/besoin que j'ai indiqué dès le début (rester et/ou s'auto-former dans les ERP) pas la peine d'y aller, vaut mieux voir du côté des solutions proposées par les autres intervenants.

voilà, n'hésitez pas si vous avez des questions, je partage avec plaisir ma récente expérience..

bon dimanche


Réponses  : 65
Like: 1
Vues : 2810

Réponse postée 20 avril 2023 12:31

tout à fait d'accord sur l'efficacité de la démarche, mais j'ai su par ailleurs qu'il y a sujet (juridique) la dessus et donc vaut mieux être sûr avant de le faire, ou alors ne pas laisser de trace et le tour est joué...

ceci dit, une étape possible, est d'appeler le mauvais payeur et lui donner une date buttoire, du type " vous avez 15 jours pour régeler la totalité de ma facture, sinon j'informerai le client final", et puis raccrocher, il faut pas lui laisser le temps pour répondre, et s'il vous rappelle ou vous écrit, ne pas répondre, en tous cas jamais avant la date buttoire que vous lui avez fixé... c'est très efficace génaralement, car ça lui installe le doute, surtout s'il a d'autres consultants chez le même client, ..

bonne continuation

bonjour,

il y a la démarche classique à suivre, lettre de rappel, deuxième et puis mise en demeure, il faudra les faire à mon avis, dans l'ordre et dans les temps, pour le cas où il faut aller en justice et éviter les annulations de la plainte pour vices de formes etc.

autre chose que j'ai moi même utilisé, car il a fait le mort justement à mes plusieurs rappels et mails, c'est de lui écrire en mettant le max de collègues en copie, au fait j'ai les mails des collègues (une douzaine) car la secrétaire nous écrivait pour rappel des CRA et elle mettait tout le monde en copie... (petite boite)

alors il n'a pas du tout aimé, car ça lui fout la zizanie auprès des collègues, il m'a dit d'arrêter d'informer la terre entière, j'ai quand même continué à répondre et les collègues en copie, il m'a menacé de plainte pour diffamation (alors que je me suis renseigné, il ne peut pas, car c'est une dénonciation interne à l'entreprise, rien d'externe...), j'ai arrété quand même car après il a commencé à payer des accomptes au compte goutte, et puis toujours sous mes lettres et menaces, la totalité fin mars dernier, autrement dit, 8 mois après la fin de mission,.. !

voilà, mais c'est toujours ça, car ce qui est judiciaire est long et couteux.

plus efficace c'est d'informer le client final (je l'ai pas fait pour ma part), mais visiblement, il faut pas laisser de trace (de votre contact aevc le clinet final, pas de mail en l'occurrence ou de l'écrit..) car là, la boite peut vous attaquez en diffamation (c'est ce que j'ai lu sur les forums, donc sous réserve qu'un juriste ne confirme pas ceci)

bonne journée

Réponses  : 65
Like  : 0
Vues : 2810

Réponse postée 19 avril 2023 15:12

je vous en prie

j'espère un dénouement rapide,

sinon n'hésitez pas à le dénoncer "de la manière la plus discrète possible" auprès du client final, diffuser l'info auprès de l'équipe où vous avez travaillez,

ça peut être indirectement via un coup de fil à l'un des membres de l'équipe, en lui disant "qu'il vaut mieux ne pas dire qu'il vous a eu au tél, mais qu'il a eu l'info auprès d'un ami en commun à vous deux.."

et tentative extrême, au cas où vous n'avez pas leurs téls (vos collègues), si vous avez le temps, vous pouvez passer devant l'immeuble, où vous avez travaillé, vers les heures de sortie de bureau ( autour de 18h), dans l'espoir de croiser l'un des collègues et lui raconter l'histoire (pareil, en lui disant de ne pas dire qu'il vous a vu, mais qu'il a eu l'info auprès de l'un de vos contacts en commun, etc.)

ceci dit, si vous etiez en full remote pendant toute la mission et vous n'avez pas eu ni collègues d'équipe ni bureau, c'est sûr que ça sera un peu plus compliqué...

bonjour,

il y a la démarche classique à suivre, lettre de rappel, deuxième et puis mise en demeure, il faudra les faire à mon avis, dans l'ordre et dans les temps, pour le cas où il faut aller en justice et éviter les annulations de la plainte pour vices de formes etc.

autre chose que j'ai moi même utilisé, car il a fait le mort justement à mes plusieurs rappels et mails, c'est de lui écrire en mettant le max de collègues en copie, au fait j'ai les mails des collègues (une douzaine) car la secrétaire nous écrivait pour rappel des CRA et elle mettait tout le monde en copie... (petite boite)

alors il n'a pas du tout aimé, car ça lui fout la zizanie auprès des collègues, il m'a dit d'arrêter d'informer la terre entière, j'ai quand même continué à répondre et les collègues en copie, il m'a menacé de plainte pour diffamation (alors que je me suis renseigné, il ne peut pas, car c'est une dénonciation interne à l'entreprise, rien d'externe...), j'ai arrété quand même car après il a commencé à payer des accomptes au compte goutte, et puis toujours sous mes lettres et menaces, la totalité fin mars dernier, autrement dit, 8 mois après la fin de mission,.. !

voilà, mais c'est toujours ça, car ce qui est judiciaire est long et couteux.

plus efficace c'est d'informer le client final (je l'ai pas fait pour ma part), mais visiblement, il faut pas laisser de trace (de votre contact aevc le clinet final, pas de mail en l'occurrence ou de l'écrit..) car là, la boite peut vous attaquez en diffamation (c'est ce que j'ai lu sur les forums, donc sous réserve qu'un juriste ne confirme pas ceci)

bonne journée

Réponses  : 65
Likes: 2
Vues : 2810

Réponse postée 19 avril 2023 12:37

bonjour,

il y a la démarche classique à suivre, lettre de rappel, deuxième et puis mise en demeure, il faudra les faire à mon avis, dans l'ordre et dans les temps, pour le cas où il faut aller en justice et éviter les annulations de la plainte pour vices de formes etc.

autre chose que j'ai moi même utilisé, car il a fait le mort justement à mes plusieurs rappels et mails, c'est de lui écrire en mettant le max de collègues en copie, au fait j'ai les mails des collègues (une douzaine) car la secrétaire nous écrivait pour rappel des CRA et elle mettait tout le monde en copie... (petite boite)

alors il n'a pas du tout aimé, car ça lui fout la zizanie auprès des collègues, il m'a dit d'arrêter d'informer la terre entière, j'ai quand même continué à répondre et les collègues en copie, il m'a menacé de plainte pour diffamation (alors que je me suis renseigné, il ne peut pas, car c'est une dénonciation interne à l'entreprise, rien d'externe...), j'ai arrété quand même car après il a commencé à payer des accomptes au compte goutte, et puis toujours sous mes lettres et menaces, la totalité fin mars dernier, autrement dit, 8 mois après la fin de mission,.. !

voilà, mais c'est toujours ça, car ce qui est judiciaire est long et couteux.

plus efficace c'est d'informer le client final (je l'ai pas fait pour ma part), mais visiblement, il faut pas laisser de trace (de votre contact aevc le clinet final, pas de mail en l'occurrence ou de l'écrit..) car là, la boite peut vous attaquez en diffamation (c'est ce que j'ai lu sur les forums, donc sous réserve qu'un juriste ne confirme pas ceci)

bonne journée

Réponses  : 67
Like  : 0
Vues : 3140

Réponse postée 22 mars 2023 09:51

bonjour,

tout à fait, cependant selon les contextes, ce mouvement de balancier peut avaoir des périodes plus ou moins longues selon les époques...

pour les tjm, à mon sens il ne faut pas baisser, pour au moins deux raisons :

  • se faire accorder la mission mais au bout d'un mois ou deux se sentir "sous payé" pour la "les compétences/le niveau que l'on estime avoir" et donc ça peut générer parfois de l'aigreur ...

  • qui dit baisse du marché, dit nous (consultants) sommes nombreux à être dispo, si l'attente est lente, la tendance est à baisser son tarif, mais le client lucide sait bien que pour avoir un service de qualité il y a un prix à payer, et donc choisira le "juste prix" et non pas les "bas prix"... enfin à mon sens

mais vous êtes expert-comptable et vous êtes mieux placer pour le svoir 🙂

bonne journée

bonjour,

c'est plus général que ça soit lié au site free-work / freelance-info

il y a un ralentissement de l'activité IT suite à l'inflation

voir https://www.bfmtv.com/economie/replay-emissions/01-business/les-consequences-de-l-inflation-dans-l-it-11-03_VN-202303110288.html

j'ai retenu de la vidéo:

c'est les coûts, indexés sur les taux de change euro/dollar, des applis en SaaS (éditeurs Oracle, MS, Salesforce,...), qui vont "manger" une bonne partie des marges des ESN en France, d'après le président du Cigref il faudra par conséquent s'attendre à que l'activité IT (pour les ESN donc) baisse en ce 2023, car avec cette inflation, le client final va réduire ses investissemnst en projets IT.

par ailleurs le gouverneur de la banque de France, a annoncé aussi que nous sommes rentré (premier trimestre 2023) pas en récession mais en ralentissement de l'activité économique (toujours à cause de l'inflation), d'près lui, ils vont y remédier (bloquer l'inflation et la faire baisser) d'ici cet été... (en jouant sur les taux directeurs, etc.), voir https://www.francetvinfo.fr/economie/croissance-l-economie-francaise-va-echapper-a-la-recession-affirme-le-gouverneur-de-la-banque-de-france_5701514.html

ceci dit, il faut pas généraliser pour nous, y en a qui ne vont pas voir cet effet, y en a qui vont le subir plus ou moins longtemps, et puis ceux qui sont très recherchés, même en cette période de ralentissement, ça dépend donc de la typologie de nos différents profils/marchés attribués, il y des baromètres (Opteam IS) assez détaillés qui aident à comprendre, voir : https://www.bfmtv.com/economie/replay-emissions/01-business/les-metiers-de-l-it-toujours-en-tension-18-02_VN-202302180271.html

[Modéré]

bonne journée

Réponses  : 67
Like  : 0
Vues : 3140

Réponse postée 14 mars 2023 15:42

tout à fait, nous sommes le dernier maillon da la chaîne, nous prenons des risques et la prime de risque (tjm) n'est jamais si élevée pour couvrir nos périodes d'inter-contrats, qui surgissent pour diverses et multi raisons (mission "torture" 😊 et nous la quittons nous même, ça m'est arrivé, ou projet arrếté par le client pb budget ou autre et donc mission terminé prématurément pour nous, ou ralentissement activité IT conjoncturel comme maintenant, ou concurrence accrue surtout celle des missions sous-traitées en full remote à l'étranger, évidemment pour un tjm plus bas que nous, etc.)

bonjour,

c'est plus général que ça soit lié au site free-work / freelance-info

il y a un ralentissement de l'activité IT suite à l'inflation

voir https://www.bfmtv.com/economie/replay-emissions/01-business/les-consequences-de-l-inflation-dans-l-it-11-03_VN-202303110288.html

j'ai retenu de la vidéo:

c'est les coûts, indexés sur les taux de change euro/dollar, des applis en SaaS (éditeurs Oracle, MS, Salesforce,...), qui vont "manger" une bonne partie des marges des ESN en France, d'après le président du Cigref il faudra par conséquent s'attendre à que l'activité IT (pour les ESN donc) baisse en ce 2023, car avec cette inflation, le client final va réduire ses investissemnst en projets IT.

par ailleurs le gouverneur de la banque de France, a annoncé aussi que nous sommes rentré (premier trimestre 2023) pas en récession mais en ralentissement de l'activité économique (toujours à cause de l'inflation), d'près lui, ils vont y remédier (bloquer l'inflation et la faire baisser) d'ici cet été... (en jouant sur les taux directeurs, etc.), voir https://www.francetvinfo.fr/economie/croissance-l-economie-francaise-va-echapper-a-la-recession-affirme-le-gouverneur-de-la-banque-de-france_5701514.html

ceci dit, il faut pas généraliser pour nous, y en a qui ne vont pas voir cet effet, y en a qui vont le subir plus ou moins longtemps, et puis ceux qui sont très recherchés, même en cette période de ralentissement, ça dépend donc de la typologie de nos différents profils/marchés attribués, il y des baromètres (Opteam IS) assez détaillés qui aident à comprendre, voir : https://www.bfmtv.com/economie/replay-emissions/01-business/les-metiers-de-l-it-toujours-en-tension-18-02_VN-202302180271.html

[Modéré]

bonne journée

Réponses  : 67
Like  : 0
Vues : 3140

Réponse postée 14 mars 2023 13:02

je vous en prie,

bien à vous

bonjour,

c'est plus général que ça soit lié au site free-work / freelance-info

il y a un ralentissement de l'activité IT suite à l'inflation

voir https://www.bfmtv.com/economie/replay-emissions/01-business/les-consequences-de-l-inflation-dans-l-it-11-03_VN-202303110288.html

j'ai retenu de la vidéo:

c'est les coûts, indexés sur les taux de change euro/dollar, des applis en SaaS (éditeurs Oracle, MS, Salesforce,...), qui vont "manger" une bonne partie des marges des ESN en France, d'après le président du Cigref il faudra par conséquent s'attendre à que l'activité IT (pour les ESN donc) baisse en ce 2023, car avec cette inflation, le client final va réduire ses investissemnst en projets IT.

par ailleurs le gouverneur de la banque de France, a annoncé aussi que nous sommes rentré (premier trimestre 2023) pas en récession mais en ralentissement de l'activité économique (toujours à cause de l'inflation), d'près lui, ils vont y remédier (bloquer l'inflation et la faire baisser) d'ici cet été... (en jouant sur les taux directeurs, etc.), voir https://www.francetvinfo.fr/economie/croissance-l-economie-francaise-va-echapper-a-la-recession-affirme-le-gouverneur-de-la-banque-de-france_5701514.html

ceci dit, il faut pas généraliser pour nous, y en a qui ne vont pas voir cet effet, y en a qui vont le subir plus ou moins longtemps, et puis ceux qui sont très recherchés, même en cette période de ralentissement, ça dépend donc de la typologie de nos différents profils/marchés attribués, il y des baromètres (Opteam IS) assez détaillés qui aident à comprendre, voir : https://www.bfmtv.com/economie/replay-emissions/01-business/les-metiers-de-l-it-toujours-en-tension-18-02_VN-202302180271.html

[Modéré]

bonne journée

Réponses  : 67
Likes: 4
Vues : 3140

Réponse postée 14 mars 2023 10:47

bonjour,

c'est plus général que ça soit lié au site free-work / freelance-info

il y a un ralentissement de l'activité IT suite à l'inflation

voir https://www.bfmtv.com/economie/replay-emissions/01-business/les-consequences-de-l-inflation-dans-l-it-11-03_VN-202303110288.html

j'ai retenu de la vidéo:

c'est les coûts, indexés sur les taux de change euro/dollar, des applis en SaaS (éditeurs Oracle, MS, Salesforce,...), qui vont "manger" une bonne partie des marges des ESN en France, d'après le président du Cigref il faudra par conséquent s'attendre à que l'activité IT (pour les ESN donc) baisse en ce 2023, car avec cette inflation, le client final va réduire ses investissemnst en projets IT.

par ailleurs le gouverneur de la banque de France, a annoncé aussi que nous sommes rentré (premier trimestre 2023) pas en récession mais en ralentissement de l'activité économique (toujours à cause de l'inflation), d'près lui, ils vont y remédier (bloquer l'inflation et la faire baisser) d'ici cet été... (en jouant sur les taux directeurs, etc.), voir https://www.francetvinfo.fr/economie/croissance-l-economie-francaise-va-echapper-a-la-recession-affirme-le-gouverneur-de-la-banque-de-france_5701514.html

ceci dit, il faut pas généraliser pour nous, y en a qui ne vont pas voir cet effet, y en a qui vont le subir plus ou moins longtemps, et puis ceux qui sont très recherchés, même en cette période de ralentissement, ça dépend donc de la typologie de nos différents profils/marchés attribués, il y des baromètres (Opteam IS) assez détaillés qui aident à comprendre, voir : https://www.bfmtv.com/economie/replay-emissions/01-business/les-metiers-de-l-it-toujours-en-tension-18-02_VN-202302180271.html

[Modéré]

bonne journée

Réponses  : 4
Like  : 0
Vues : 277

Réponse postée 20 février 2023 15:18

je t'en prie, c'est avec plaisir

en complément, au fait j'ai jamais pensé créer des sites auparavant car notre métier c'est plutôt via des intermédiaires qui "vendent nos CV" 😉

j'ai lancé ce site quand j'ai souhaité quitter la prestation et se lancer dans la réponse à des marchés publics (et donc en effet ça sert à rassurer l'acheteur public s'il veut savoir à quel fournisseur a affaire, etc.) mais hélas ça a pas marché et donc je suis retourné en mission etc.

Réponses  : 4
Like  : 0
Vues : 277

Réponse postée 20 février 2023 08:49

oui, en effet ça ne me rajeunit pas 😊

pour ta question, c'est le but, mais aucun client (final) ne m'en a parlé, autrement dit, je ne pense pas (dut tout) qu'ils le visitent, sachantqu'il n'est pas si ancien que mon parcours, je l'ai lancé mi 2021..

le site en soi je ne pense pas qu'il m'a amené du business, car pareil, les intermédiaires (ESN, cabinets,...) qui me contactent ne m'en jamais parlé, mais je pense que pour ceux qui le visitent ça les rassure d'avantage pour me présenter à leur client (ceci dit, c'est le CV qui en fin de compte est présenté au client et non pas le site, etc.).

bonne journée

Réponses  : 4
Like  : 0
Vues : 277

Réponse postée 19 février 2023 20:39

ancien sur freelance-info mais je viens de voi la rubrique "communauté", un petit résumé de mon profil en espérant que l'on fasse connaissance dans la vie réelle un de ces jour :

24 ans d'expérience autour des grands projets IT des SI comptables, connexion d'applications, de données et de sites partenaires. Interfaçages (ERP, progiciels et applications spécifiques), automatisation de la comptabilité (Axway AI Suite), échange et contrôle des déversements des données comptables.

références clients : #CDC DPS #DGFIP #FNACDARTY #AIFE #ICDC #GMF #SNCF #CSSI

bien cordialement

Mohamed Habib MOKCHAH

94250 Gentilly

Réponses  : 3
Like  : 0
Vues : 129

Réponse postée 16 janvier 2023 11:33

bonjour,

c'est peut être bête, mais je n'arrive pas à vous envoyer la capture, la fonction ( pour attacher des images) exige une url, la capture est sur mon pc et donc pas hébergée sur le net, ou alors il faudra que je l'héberge quelque part pour avoir une url, bref, compliqué toussa, simplifions 😉

autrement mon message premier est déjà clair pour le developpeur qui va débugger..

bien à vous

Réponses  : 3
Like  : 0
Vues : 129

Réponse postée 11 janvier 2023 09:12

bonjour,

le statut mise à jour CV ne s'affiche plus en bas de page

petite pop en vert apparait en bas de page et disparait de suite, ça OK,

mais y a plus la ligne fixe qui affiche : "mise à jour il y a x minutes, etc."

cordialement

Réponses  : 28
Like  : 0
Vues : 440

Réponse postée 9 janvier 2023 12:14

Meilleurs Voeux à toutes et à tous pour 2023 🎉

Joie et Prospérité

Habib

Au service des talents IT

Free-Work est une plateforme qui s'adresse à tous les professionnels des métiers de l'informatique.

Ses contenus et son jobboard IT sont mis à disposition 100% gratuitement pour les indépendants et les salariés du secteur.

Free-workers
Ressources
A propos
Espace recruteurs
2024 © Free-Work / AGSI SAS
Suivez-nous

Nouveauté ! Avec Free-Work MyBusiness, vous pouvez désormais gérer votre facturation, vos clients et votre activité facilement. C'est gratuit et sans engagement !