Pénurie de développeurs : quelle place pour le numérique à l’école ?

5 min
265
0
0
Publié le

La pénurie de développeurs IT est une problématique récurrente depuis plusieurs années.

La crise sanitaire et économique a encore accentué ce manque, car les entreprises, poussées à se digitaliser et à revoir leur workflow en urgence, ont eu besoin de recruter rapidement des talents pour les accompagner dans leur transformation digitale.

L’essor fulgurant du cloud computing et de l’IA renforcent encore ce besoin de spécialistes de ces domaines.

A l’inverse, l’offre de développeurs IT stagne, voire diminue. En 2020, il manquait déjà plus de 5000 développeurs en France pour couvrir les besoins des entreprises. Face à cela de nombreuses formations accélérées se sont mises en place pour former et mettre rapidement sur le marché des profils IT compétents. Pourtant, la tendance ne semble toujours pas s’inverser.

Le digital français est menacé par une absence de concepteur développeur informatique compétent. Le problème ne vient pas forcément d’un manque d’intérêt pour le domaine, mais davantage d’une faible connaissance du métier et des parcours et de formation adaptés. Pour résoudre la pénurie de développeurs, faut-il alors simplement revoir la place du numérique à l’école ? Découvrez-le dans cet article.

Le cursus scolaire des développeurs IT

Il existe de nombreux parcours permettant de devenir développeur. La base est d’obtenir un baccalauréat (idéalement SN pour Service Numériques) puis d’enchainer avec soit :

  • un BTS SIO services informatiques aux organisations (option SLAM Solutions Logicielles et Applications Métiers) ;

  • un BUT informatique par exemple STID (Statistique et Informatique Décisionnelle), MMI (Métiers du Multimédia et de l’Internet) ou encore GEII (Génie Electrique et Informatique Industrielle).

Les étudiants ont ensuite la possibilité de poursuivre par une licence, par exemple MIAGE pour Méthodes Informatiques Appliquées à la Gestion des Entreprises ainsi qu’un master informatique. Les écoles d’ingénieurs proposent aussi fréquemment des spécialisations en programmation.

La pénurie de développeurs français ne semble donc pas liée à un défaut de formation adaptée. La problématique principale est d’inciter plus de bacheliers à opter pour l’une de ces formations.

Promouvoir les métiers de l’IT pour faire face à la pénurie de développeurs

Selon un rapport du ministère de l’Enseignement supérieur, la licence est la formation la plus demandée par les étudiants sur ParcourSup.

Mais, les spécialités les plus prisées restent le droit, la psychologie, l’économie-gestion et le sport (STAPS). La première licence informatique n’apparaît qu’en 13 ème place du classement.

Le secteur de IT bien qu’en en plein essor reste peu attractif, voire peu visible par les jeunes diplômés. Une des solutions les plus efficaces pour faire face à la pénurie de développeurs serait donc de faire la promotion de cette profession, en insistant sur ses avantages tels que :

  • les débouchés ;

  • le grand nombre de spécialisations possibles ;

  • la possibilité de travailler à l’étranger ;

  • la possibilité d’exercer cette activité en freelance voire en full remote.

Un effort de communication doit aussi être fait en direction des profils féminins qui restent encore largement sous-représentés dans l’IT. Selon un rapport de la société Accenture, 24 % des femmes interrogées estiment que le secteur de l’IT est surtout accessible aux hommes. Et à la question « vers quel secteur vous orientez-vous si vous deviez changer de métier ? », 32 % des hommes opteraient pour celui de l’IT contre à peine 13 % pour les femmes.

Selon une autre enquête menée par l’école informatique Epitech et Ipsos, bien que 56 % des lycéennes se disent intéressées par l’informatique et le numérique, elles sont à peine 37 % à envisager une école d’ingénieur ou d’informatique contre 66 % des garçons !

Enfin, une autre problématique impacte la popularité des métiers de l’IT, il s’agit de la question des salaires pour les professionnels de ce domaine.

Pénurie de développeurs ou pénurie de salaires ?

Si la France fait face à une pénurie de développeurs, on pourrait logiquement s’attendre à ce que les salaires dans cette profession soient particulièrement élevés afin d’attirer des candidats.

Ce n’est pourtant pas tout à fait le cas… Les salaires sont plutôt élevés dans le secteur informatique et en début de carrière un développeur informatique peut percevoir en moyenne 2100 brut par mois. Mais les évolutions sont ensuite relativement limitées et le salaire moyen stagne autour de 3100 € brut mensuel. Pour dépasser ce seuil, le développeur doit généralement quitter la programmation pour évoluer vers des postes de management ou de consulting.

En comparaison, aux États-Unis ou en Suisse, un développeur web peut toucher près de 80 000 € par an. Les conditions de travail et de sécurité ne sont certes pas les mêmes, mais cet argument suffit souvent à faire "s’expatrier" de nombreux talents français.

Pour augmenter leur revenu, mais aussi pour gagner en flexibilité et en indépendance, de nombreux développeurs choisissent également d’exercer cette profession en freelance en français et à l’étranger.


La France dispose de très nombreux parcours et atouts dans le domaine IT. La pénurie de développeurs semble donc davantage liée à un manque d’attractivité de la profession et à des salaires relativement bas.

Pallier cette pénurie implique donc de revoir la place du numérique à l’école en faisant davantage la promotion du secteur informatique auprès des lycéens et lycéennes. Mais, ce changement doit aussi intervenir au niveau des entreprises et de l’État afin de revaloriser la profession, en termes de salaire, mais aussi d’attrait pour les candidats.

Et vous en tant que professionnels de l’IT que pensez-vous de la pénurie de développeurs en France ? Pensez-vous que le problème puisse se résoudre au niveau de l’école ou qu’il implique des changements plus profonds ? Faites-nous part de vos avis sur le forum IT !



Sources et liens utiles : 

Parcoursup : les licences les plus demandées en 2021, l'Étudiant

Ressetting Tech Culture, Accenture

Rapport sur les salaires des développeurs dans le monde, CodingGame

Boostez votre carrière

Les meilleures offres d’emploi sont chez Free-Work

Notre CVthèque est la première source de recherche de talents pour + 1 000 entreprises. Déposez votre CV et postulez en un clic !

Continuez votre lecture autour des sujets :
# Actualités
# Métier
# Marché de l'emploi

Commentaire

Dans la même catégorie