Kali Linux : la boîte à outils ultime du pentester ?

6 min
136
0
0
Publié le mis à jour le

Dossier cybersécurité

Cybersécurité et IA : des risques toujours plus grands ?

Cybersécurité : le TOP 12 des bonnes pratiques à adopter

Le hacker éthique, un expert au service de la cybersécurité

Le CV cybersécurité

Interview d'Aurélie Beaupel


Les cyberattaques se multiplient. Entreprises, administrations, particuliers : toutes ces entités sont aujourd’hui des cibles de cyberattaques. Face à cette menace croissante, le hacking éthique s'impose comme une nécessité. En testant la sécurité des systèmes d'information, le hacker éthique renforce leur robustesse. L'outil de prédilection de ces spécialistes de la cybersécurité ? Kali Linux. Distribution Linux dédiée au pentesting, elle regorge d'outils puissants pour débusquer les failles.

Qu'est-ce que le hacking éthique ?

Le hacking éthique, également appelé pentesting, désigne l'ensemble des techniques utilisées par des experts en sécurité informatique pour tester la robustesse des systèmes d'information.

L'objectif ? Détecter d'éventuelles failles ou vulnérabilités avant qu'elles ne soient exploitées par des hackers malveillants.

Concrètement, le hacker éthique va employer les mêmes méthodes et outils qu'un pirate informatique, mais de manière bienveillante et avec l'autorisation préalable de l'entreprise. Son but n'est pas de causer des dommages, mais au contraire de renforcer la sécurité. 

Le pentester cherche à s'introduire dans le système d'information par tous les moyens possibles : hameçonnage, injection SQL, exploitation de failles, brute force, ingénierie sociale... Une fois à l'intérieur, il alerte des problèmes découverts. L'entreprise peut ainsi corriger ces vulnérabilités avant qu'elles ne soient découvertes par des personnes malintentionnées.

Le hacking éthique protège l'entreprise. Il réduit les risques d'intrusion et limite les impacts en cas de cyberattaque réussie. Véritable assurance sécurité, c'est un investissement indispensable à l'heure où la menace cyber ne cesse de croître.

Pourquoi utiliser Kali Linux pour des tests d'intrusion ?

Distribution Linux développée par Offensive Security, Kali se positionne comme l'outil de référence pour les professionnels de la cybersécurité. Riche d'une large communauté, cette suite regorge de fonctionnalités dédiées au hacking éthique. Raison suffisante pour l'adopter lors de tests d'intrusion.

Tout d'abord, Kali intègre plus de 600 outils spécialisés dans le pentesting. Du scan réseau à l'analyse de vulnérabilités, en passant par le craquage de mots de passe, cette distribution couvre tous les usages du hacker éthique. Les outils sont régulièrement mis à jour et de nouveaux sont ajoutés.

Ensuite, Kali s'appuie sur un noyau Linux optimisé pour la sécurité offensive et défensive. Privilégiant la stabilité, ce noyau renforce la fiabilité lors des tests d'intrusion. En outre, Kali propose un large éventail de distributions pour s'adapter à tous les contextes : Cloud, IoT, Windows...

Enfin, cette suite est conçue par et pour la communauté du hacking éthique. Ses développeurs font autorité dans le domaine de la cybersécurité. Elle bénéficie de guides et forums riches pour accompagner l'utilisateur. 

Dotée d'un arsenal complet, d'un noyau robuste et d'un fort soutien communautaire, Kali s'impose comme LA distribution de référence pour mener à bien des tests d'intrusion.

Inscription à la newsletter

Si vous êtes passioné.e d'IT, vous allez adorer notre newsletter

Politique de confidentialité

Les principaux outils de Kali Linux

Kali regorge d'outils dédiés au pentesting. En voici 5 incontournables.

Nmap 

Nmap est sans conteste l'un des outils les plus populaires parmi les professionnels de la cybersécurité. Scanner de ports et de réseaux très performant, il procure une vision d'ensemble des systèmes connectés et de leurs vulnérabilités potentielles. 


Concrètement, Nmap permet :

  • La détection des hôtes actifs sur le réseau cible : il identifie les adresses IP actives en envoyant des paquets ICMP.

  • Le scan de ports pour détecter ceux qui sont ouverts. Différentes méthodes de scan sont disponibles (TCP SYN, TCP CONNECT, UDP...) pour un compromis optimal entre discrétion et vitesse.

  • La détermination des versions et services associés à chaque port ouvert. Nmap compare la réponse du serveur à sa base de signatures pour identifier le service et son numéro de version.

  • La détection des systèmes de filtrage et firewalls. Nmap teste différents protocoles pour analyser la politique de filtrage.

  • La recherche de vulnérabilités connues en fonction des ports et services détectés. Le script NSE (Nmap Scripting Engine) élargit encore les capacités.

Metasploit Framework

Metasploit est une référence parmi les outils d'exploitation de vulnérabilités. Développé en Ruby, il permet d'automatiser le processus de détection et d'exploitation des failles.


Ses principales fonctionnalités :

  • Une base de données de vulnérabilités connues, régulièrement mise à jour grâce à la communauté. Chaque faille est décrite en détail.

  • Un moteur d'exploitation pour exploiter ces vulnérabilités de façon automatique. Il génère des shellcode et payloads adaptés à la faille visée.

  • Une interface utilisateur pour configurer et lancer facilement ces exploits. Des assistants guident l'utilisateur.

  • Un système de reporting pour documenter toutes les étapes du test d'intrusion. 

  • La capacité d'écrire ses propres modules d'exploitation en Ruby, pour cibler de nouvelles vulnérabilités.


Grâce à sa base de données fournie, son moteur d'exploitation efficace et son interface intuitive, Metasploit accélère grandement le travail du pentester. Un outil incontournable dans l'arsenal de tout hacker éthique.

John the Ripper

John the Ripper est un célèbre outil de craquage de mots de passe, permettant de tester la robustesse de l'authentification d'un système.

Il peut réaliser un cassage par force brute en testant toutes les combinaisons possibles pour trouver des mots de passe faibles. Le craquage par dictionnaire compare les mots de passe à des listes de mots courants et leurs mutations. 

Le pentester peut distribuer le craquage sur plusieurs machines pour accélérer la recherche par force brute. Avec John the Ripper, il peut rapidement détecter les failles liées à des politiques de mots de passe trop faibles, souvent un maillon critique de la sécurité.

Burp Suite 

Burp Suite est un proxy web incontournable pour le test d'intrusion d'applications web. Il permet d'intercepter et de modifier les requêtes HTTP entre le navigateur et l'application cible.

Il embarque :

  • Un proxy HTTP pour intercepter toutes les requêtes et réponses et les modifier au vol.

  • Un scanner de vulnérabilités pour détecter automatiquement les failles classiques des applications web : XSS, SQLi, RFI, etc.

  • Un repeater pour rejouer manuellement des requêtes interceptées et analyser la réponse.

  • Un décodeur pour manipuler les données des requêtes et identifier les vulnérabilités.

  • Un séquenceur pour tester les flux business et la logique métier de l'application.

  • Des options de collaboration pour travailler à plusieurs sur le même projet.

Avec Burp Suite, le pentester dispose d'une suite tout-en-un pour tester en profondeur la sécurité d'une application web. L'analyse du trafic HTTP fournit un point d'entrée privilégié pour identifier les vecteurs d'attaque.

Aircrack-ng

Aircrack-ng constitue la référence des outils d'audit de sécurité Wi-Fi sous Linux. Cette suite permet de capturer les paquets Wi-Fi en mode moniteur. Elle génère du trafic pour forcer la réinitialisation des clés WEP. Aircrack-ng peut craquer une clé WEP par force brute ou par dictionnaire. Elle exploite également les faiblesses des protocoles WPS et WPA pour récupérer les clés. 

Cet outil déchiffre également les captures de handshakes. En outre, Aircrack-ng analyse les points d'accès Wi-Fi détectés. Elle implémente toutes les techniques de pentest Wi-Fi : exploitation de vulnérabilités, attaques par force brute, analyse de trafic. Combinée à des cartes Wi-Fi compatibles, Aircrack-ng offre un puissant arsenal au hacker éthique.

Kali Linux regorge d'outils dédiés au hacking éthique. Les 5 présentés dans cet article constituent une base solide pour tout pentester débutant ou confirmé.

Armé de tels outils, le professionnel de la cybersécurité peut cartographier précisément le système cible, scanner ses vulnérabilités, tester la robustesse de son authentification, analyser les failles de ses applications web et évaluer la sécurité de son réseau Wi-Fi.

Boostez vos projets IT

Les meilleures missions et offres d’emploi sont chez Free-Work

Continuez votre lecture autour des sujets :

Commentaire

Dans la même catégorie

Au service des talents IT

Free-Work est une plateforme qui s'adresse à tous les professionnels des métiers de l'informatique.

Ses contenus et son jobboard IT sont mis à disposition 100% gratuitement pour les indépendants et les salariés du secteur.

Free-workers
Ressources
A propos
Espace recruteurs
2024 © Free-Work / AGSI SAS
Suivez-nous

Nouveauté ! Avec Free-Work MyBusiness, vous pouvez désormais gérer votre facturation, vos clients et votre activité facilement. C'est gratuit et sans engagement !