← Retour

orangina rouge

Nombre de posts : 137

Inscrit depuis le : 14 août 2023

Suivant
Réponses  : 2
Like  : 0
Vues : 32

Réponse postée il y a 2 heures

Bonsoir,

Eh oui, et ce n’est que le début…

Mais, à l’époque, tous les biens y étaient soumis, excepté les biens professionnels. (petit extrait de l’article)

Attendez ! attendez ! On me souffle dans l’oreillette que certains souhaiteraient, que lors de l’éventuel rétablissement de l’ISF, qu’il soit inclus les bien professionnels et outils de production dans le calcul de l’assiette de l’ISF.

Je sens que certains envisagent déjà l'exil économique 😉

Paix sur nos âmes s’ils mettent leur programme en place.

Bonne soirée

Réponses  : 25
Like  : 0
Vues : 771

Réponse postée il y a 5 heures

Hello

Petite incompréhension me semble-t-il, rien de grave, je vais m’expliquer.

Je comprends bien que parmi les "freelances" dans nos secteurs d’activités/expertises, certains réalisent des missions de "courte durée", et plutôt récurrentes (d’où une fidélisation client). Et j’entends bien le type de protestation que vous exposez, et elles sont totalement compréhensibles.

Mais, il faut aussi comprendre que pour une autre partie :

  • Les missions réalisées sont d’une durée "moyenne" (>= 3 ou 4 mois et <12 mois) à "longue" (> 12 mois). Dans ce cas, une réduction de 5 % sur un "premier contrat" n’a pas de sens. Cela a un coût supérieur à celui d’offrir au client quelques jours (un recouvrement par exemple… digression à venir 😉), car ces quelques jours correspondront à un escompte global de facturation bien inférieur à 5%.

  • Fidéliser le client, oui, je suis ok avec vous. Mais, comment fait-on quand pour cette même partie, du fait de la durée des interventions, du coût de celles-ci (quand on facture son expertise, sans être hors sol, il ne faut pas être ras des pâquerettes), les missions sont moins que récurrentes avec un même client (ce n’est pas parce que l’on réalise une mission tous les 36/48 mois avec un client qu’il est un client fidèle, ou que ses missions sont récurrentes 😉).

Concernant mon postscriptum, désolé, je n’ai pas été clair :

"Une mission, en tant que freelance, ou tu es payé à te tourner les pouces"

Je dis simplement que je ne facture pas pour rien, voici le complément d’infos pour que ce soit plus clair :

Sur une mission de 2 fois 9 mois (2 lots), au bout de 6 mois et 1 semaine, j’ai claqué le lot 1 (les 9 premiers mois) et un constat, il n’y a pas nécessité d’un lot 2. Du coup, faisant une éco de près des 2/3 du budget de ma prestation initiale (lot 1+lot 2), il m’a "offert" un peu plus de 3 semaines de presta (complément du 7ième mois). Ma question, qui était plus une boutade, était :

Dois-je m’offusquer qu’il ne m’est "offert" que grosso modo 1/12ième du reliquat de la presta non effectuée/économisée.

(ok, c’était tordu de ma part et un peu provoc  😜)

Pour le geste du client, je vous le concède, c’est rare, 2 fois en 40 ans ( pas étonnant que cela soit rare, quand je vois que la plupart des gens ont oublié l’un des gestes client de base, que tout à chacun peut faire… le "pourboire" a quasiment disparu... bande de crochus 😅).

Pour en finir avec 5% vs quelques jours : dans les 2 cas, cela se retrouve sous une forme de "remise" sur la facturation à un moment ou un autre. Il y a juste la justification qui en change, et dans les 2 cas ces justifications sont valables (faut juste enlever ses oeillères)

[Digression ]

Oui, cela m’arrive d’offrir quelques jours à un client, notamment pour le "recouvrement" entre la sortie du presta que je remplace, et ma prise de fonction opérationnelle. Car franchement, quand je vois les bouses que je récupère, notamment derrière des "freelance" (qui partent le poing levé, en pestant contre le client, parce que eux sont des "indépendants" et "libre") ... Oui je préfère "offrir" quelques jours pour redorer l'image des indép. Désolé, je ne suis pas solidaire des personnes que je viens de précités, et vu ce que je facture, ça ne va pas gêner de lâcher quelques jours qui représente bien moins que 5% de ma prestation (désolé pour ceux qui ne peuvent l’assimiler… si besoin, je peux vous offrir du citrate de bétaïne pour faciliter la digestion).

Bonne fin de journée.

Perso, je trouve cela abusé !

Si vous demandez un devis, soit il est gratuit, soit payant, mais le prix du devis sera déduit de la facture finale.

On me demande de faire une analyse parfois, qui peux prendre 1 à 2 jours, non payé avant négociation et présentation client final.

J' ai même eu le cas de faire un travail pour réaliser un plan d'action, de plusieurs jours (c'est un investissement), mais quand l'ESN utilise votre travail sans vous faire participer, c'est ABUSE ! (je parle de grosse ESN)

Donc voir cela dans une annonce, c'est un problème légal (travail dissimulé) et de plus vous n'êtes pas protégé par un contrat, donc votre RCP ne pourra pas fonctionner !

On m'a déjà proposer des missions avec une première semaine test, non payé, j'ai éclaté de rire, et j'ai refusé; c'était il y a 20 ans et à cet époque, on vous disait le matin que vous terminiez votre mission le soir.

Maintenant, c'est plus encadré, il y a souvent 1 mois de préavis du client final, donc c'est un risque pour le client final de vous prendre sur présentation, et l'ESN devra trouver une autre ressource si vous ne faite pas l'affaire, mais vous aurez un mois de préavis.

Qu'une ESN fasse un geste commercial avec ses ressources internes, c'est SON problème, son salarié est payé, il est protégé par une RCP ESN, et par ses assurances (voitures et sécu/mutuelles)

Si vous allez travailler gratuitement, vous n'avez aucune protection : pas de RCP, pas d'assurance voiture ou RC individuelle, pas de prise en compte sécu si accident !

Et en plus vous êtes hors la loi !

Réponses  : 25
Like  : 0
Vues : 771

Réponse postée il y a 21 heures

Hello tous et toutes,

Franchement, où est le problème d’offrir quelques jours à son client au titre d’un geste commercial ?!?

Attention sarcasme

En plus, pourquoi je ferais un geste de 5 % à titre commercial… mais ça va pas nan ???

Mes missions font rarement moins de 4 à 6 mois (plus vers les 9 à 10 mois, sans parler de leurs prolongements), alors pourquoi offrir 5 %, alors qu’en offrant 2 jours , cela représente moins de 2,5 % (2 jours / 84 jours pour une mission de 4 mois).

De plus, en tant que "travailleur ’indépendant", nous sommes censés être des experts dans nos fonctions/métiers, et devons vendre nos prestations à un tarif en rapport avec nos expertises. C’est peut-être pour cela, que pour ma part, perdre un faible % (quelques jours) ne me fait ni chaud ni froid (le tout en sachant que mes TJ sont < à 1 k€, et que je suis en portage salarial… imaginez si j’étais un "vrai indépendant de souche" 😅, je m’en battrais carrément les cahouettes).

Bien à tous et toutes.

Ps question subsidiaire, comment doit-on réagir quand : il reste 3 mois de presta au contrat ; que c’est 3 mois de bullage et roulage de pouce ; que tu proposes au client de clôturé la presta, même s’il est prêt à te garder (prester pour prester ce n’est pas mon truc) ; au final. Il est ok et file 3 semaines de presta facturées/non réalisées (avec comme remarque quand "tu seras à la plage, évite de te faire bouffer par un requin, tu es censé être dans nos bureaux")…

Doit-on aussi s’en offusquer comme pour les quelques jours à offrir à titre commercial ?

Perso, je trouve cela abusé !

Si vous demandez un devis, soit il est gratuit, soit payant, mais le prix du devis sera déduit de la facture finale.

On me demande de faire une analyse parfois, qui peux prendre 1 à 2 jours, non payé avant négociation et présentation client final.

J' ai même eu le cas de faire un travail pour réaliser un plan d'action, de plusieurs jours (c'est un investissement), mais quand l'ESN utilise votre travail sans vous faire participer, c'est ABUSE ! (je parle de grosse ESN)

Donc voir cela dans une annonce, c'est un problème légal (travail dissimulé) et de plus vous n'êtes pas protégé par un contrat, donc votre RCP ne pourra pas fonctionner !

On m'a déjà proposer des missions avec une première semaine test, non payé, j'ai éclaté de rire, et j'ai refusé; c'était il y a 20 ans et à cet époque, on vous disait le matin que vous terminiez votre mission le soir.

Maintenant, c'est plus encadré, il y a souvent 1 mois de préavis du client final, donc c'est un risque pour le client final de vous prendre sur présentation, et l'ESN devra trouver une autre ressource si vous ne faite pas l'affaire, mais vous aurez un mois de préavis.

Qu'une ESN fasse un geste commercial avec ses ressources internes, c'est SON problème, son salarié est payé, il est protégé par une RCP ESN, et par ses assurances (voitures et sécu/mutuelles)

Si vous allez travailler gratuitement, vous n'avez aucune protection : pas de RCP, pas d'assurance voiture ou RC individuelle, pas de prise en compte sécu si accident !

Et en plus vous êtes hors la loi !

Réponse  : 1
Likes: 2
Vues : 165

Réponse postée 15 juillet 2024 11:18

Bonjour,

Je dirais à vous de voir vos priorités :

une relation de meilleure qualité avec une nouvelle EPS (est-ce dans votre cas le plus important)

ou

sécuriser votre titre de séjour (est-ce dans votre cas le moins important)

Je vous donne un tips : l'EPS sera toujours là une fois que vous aurez eu le renouvellement de votre titre de séjour.

Bonne journée

Réponses  : 4
Like  : 0
Vues : 337

Réponse postée 10 juillet 2024 19:58

Quand bien même, vous fermeriez votre SASU, vous ne récupèrerez pas les 55% restant sous forme d'un gros tas de monnaie sonnante et trébuchante.

En fermant votre SASU et en sollicitant FT pour qu'il vous réintégre en tant que "demandeur d'emploi", vous pourrez prétendre à reprendre vos anciens droits pour un certain nombre de jours d'indemnisation. Ce nombre de joursd d'indemnisation devrait correspondre au reliquat de votre ARE restante (les 55% restant de vos droits)/par votre AREJ lorsque vous étiez demandeur d'emploi indemnisé par FT.

(je mets tout ça à grosses mailles, pour plus de détails, voire la circulaire UNEDIC, y a même des zolis dessins dedans pour que ce soit compréhensible).

Réponses  : 5
Like  : 0
Vues : 116

Réponse postée 10 juillet 2024 18:26

[mode sarcasme activé]

EDP ?...EDP ?... heu :

Entreprisse de Débroussaillage de Parpaings

Entreprise de Décoration de Plafonds

Esthéticien Derviche-Tourneur Pragmatique (non il manquerait un "T").

Ou alors, EDP veut dire Entreprise De Portage… oui mais dans ce cas, elle porte quoi l’entreprise ? Des salsifis ? Des containers ? Ah si ! je sais… elle porte des salariés/travailleurs "autonomes" ?

Donc, on parle ici d’Entreprise de Portage Salarial, ça ne serait pas plutôt EPS du coup. ? C’est bien ça ? J’ai bon ?

[mode sarcasme désactivé]

Blague à part, oui, vous avez tout compris. En favorisant le "super net" (votre salaire net - le PAS + le reversement de vos "frais pro" reversés), vous favorisez ce qui rentre dans votre poche à la fin du mois.

En favorisant votre "Brut", vous privilégiez votre participation au système dans son ensemble (avec en cible de pouvoir en profiter (du système) ultérieurement).

Pour revenir sur les "frais pro", à tous les salariés portés, arrêtez de croire que ces frais sont une variable d’ajustement/optimisation de revenus !

Petit rappel : toutes sommes engagées que vous passez en "frais pro" doit être justifiée et justifiable pour vous être remboursées.

Le risque pour vous (je ne parle pas ici des EPS favorisants ce système, elles assument elles-mêmes leurs bêtises) lors d’un contrôle fiscal, c’est un redressement pour : "non-déclaration de salaires dissimulés sous forme de frais " (OK, ce ne sont peut-être pas forcément les termes exacts, ça m’est tombé dessus il y a environ 35 ans...je pense que vous avez compris le fond). Je vous donne, en exemple, le résultat d'un de mes redressements passé sur ce thème :

Réintégration intégrale du montant correspondant à la totalité des frais pro remboursés par mon employeur sur l’année concernée dans mes revenus imposables + recalcule de l’impôt sur le revenu sur l’année concernée + majoration de 40% (ça, c’est pour t’apprendre à frauder) de ce nouvel impôt recalculé + 10% sur la somme restante due (au titre de l’impôt recalculé pour l’année concernée, et donc non encaissée suite à ce redressement, puisque le recouvrement de l’impôt de l’année concernée a lieu à postériori du recouvrement de cet impôt).

Cerise sur le gâteau, le contrôleur me sort : "Ne vous plaigniez pas, je n’ai pris que l’année n-1, j’aurai pu éplucher/redresser sur les années n-1 à n-3, et creuser jusqu’à n-5 pour faire une évaluation pour m'assurer que vous n’avez pas caché autre chose sur n-1 à n-3."

 Oui, ça m'a fait mal par où ça a passé

[mode sarcasme activé]

Donc je vous conseille, à toutes et tous, salariés portés de France et de Navarre… allez-y à fond sur l’optimisation à travers les frais pro (et bonne chance).

[mode sarcasme désactivé]

 Bonne fin de journée.

Sujet : Calcul Arce
Réponses  : 15
Like  : 0
Vues : 310

Réponse postée 9 juillet 2024 19:26

La modulation de la durée d'indemnisation est entrée en vigueur au 1er février 2023

Effectivement, je l'avais oublié celle-là😇

non le calcul est correct :

72*548= 39456 euro

60%=23 673 euro

CSG/CRD/impot ==> 20K

impossible d'avoir 701j c'est 18mois ==> presque 540j dans mon cas c'est 548 j

Sujet : Calcul Arce
Réponses  : 15
Like  : 0
Vues : 310

Réponse postée 9 juillet 2024 13:30

Hello,

sachant que c'est désormais limité à 18 mois max

oui, mais non...

Cela sera limité à 18 mois lorsque le décret correspondant paraitra, il est pour le moment en stand by et un décret technique permettant la continuité l'assurance chômage a été pris, donc pour le moment rien ne change (enfin si j'ai bien compris). Mais cela changera prochainement.

De plus 18 mois, ça sera pour les nouveaux entrants au moment de l'entrée en vigueur des nouvelles règles à venir (si elles viennent, pour le moment rien n'est moins sûr).

Bon après-midi

non le calcul est correct :

72*548= 39456 euro

60%=23 673 euro

CSG/CRD/impot ==> 20K

impossible d'avoir 701j c'est 18mois ==> presque 540j dans mon cas c'est 548 j

Réponses  : 6
Like  : 0
Vues : 170

Réponse postée 3 juillet 2024 10:00

Salut toutes et tous,

Je suis toujours étonné quand je vois ce type de clause (non-concurrences et/ou non-sollicitation) soumise aux EPS.

Au risque de faire encore pipi dans un violon, je vous pose ici 2 3 petites choses (attention les guillemets ont avoir leur importance 😉) :

Le rôle de "fond" des EPS est de permettre à des personnes de tester un autre mode de travail tendant vers l’"entrepreneuriat", mais également à des personnes souhaitant une "totale autonomie" dans leur activité pro, mais ne tendant pas forcément vers l’"entrepreneuriat".

Le cœur de métier d’une EPS est de porter les "salariés en demande portage salarial", et c’est là sa seule et unique activité autorisée.

Les clients des EPS sont donc uniquement et seulement les "salariés portés" => une EPS n’a qu’un type de client, les "salariés portés".

Pour les ESN ou "clients de l’offre de services du salarié porté", l’EPS est un intermédiaire imposé par le "prestataire" (le "salarié porté").

Normalement, si vous avez digéré tout ce qui est ci-dessus, maintenant, vous devriez avoir une petite idée de pourquoi une EPS ne devrait pas accepter ce type de clause.

Dans le cas contraire, explication (super je peux faire une rallonge 😅) :

En acceptant ce type de clause, une EPS se ferme la possibilité, sur un temps donné, de porter certains de ses clients (les "salariés portés") présents ou à venir, sauf à passer par l(es)l'ESN avec qui elle contractualise ce genre de clause.

Ca y est, vous commencez à la comprendre la douille pour les EPS avec ce type de clause ?

Bon OK, ce n’est là que mon interprétation du joyeux monde du "salarié porté" (ce que je suis) et des EPS (dont je suis porté).

Au plaisir d’en discuter.

Ps quand je parle entrepreneuriat ici, que ce soit clair, de ce que je constate, la plus que grande majorité des personnes ici n’ont absolument rien d’entrepreneurs… même s’ils s’acharnent à le croire. xoxo

Réponses  : 16
Like  : 0
Vues : 727

Réponse postée 2 juillet 2024 09:42

Quant à la culture antique, la lecture des aventures d'Astérix y supplée largement. 😆

Je vote neutre, même si trouve que c’est un coup bas de votre part… attention à ne pas vous retrouvez avec une galère piégée au fromage corse en bas de chez vous après ça (cf astrix en corse (tout comme les ânes, les figues, la compréhension, tout ça tout ça))

[Post modéré]

Réponses  : 16
Like  : 0
Vues : 727

Réponse postée 2 juillet 2024 09:04

VincentB_, VincentB_, VincentB_, déjà que de temps en temps vous nous sortez des termes peu usités, mais, si en plus, vous balancez des citations latines qui demandent en plus de la culture antique… vous allez nous perde les quelques pseudo HPI qui s’exprime avec souvent trop de véhémence.

Arx tarpeia Capitoli proxima

Allez, je me lance dans une petite translation libre :

De là où sont prises les décisions, à là où sont réalisées les exécutions… "il n’y a qu’à traverser la rue"

Bonne fin de matinée.

[Post modéré]

Réponses  : 26
Like  : 0
Vues : 1050

Réponse postée 26 juin 2024 22:22

Comme le précise Benjamin - WAT Portage, il s'agit d'une règle comptable établie (de bases dans le monde l'entreprise et fiscale), tout comme celle que l'on exprime les montants HT et non TTC. Il ne s'agit pas de règles simplement implicites (croyez le bien).

Après supposition de ma part, si votre EPS préfère retenir le montant TTC, c'est peut-être pour ne pas tomber dans les absurdités de nos chers amis du fisc.

Explication rapide (je vous prie d'avance de m'excuser si la formulation n'est pas tout à fait la bonne) :

On ne comptabilise pas les actifs immobilisables dont le montant de facturation est en dessous de 500€HT (rappel toujours du HT)

mais attention... oh le jolis smartphone/tablette/ce que vous voulez à 499,50€ (du coup non amortissable) + chouette le vendeur vous offre un kit Bluetooth® pour 0.84€ HT(ça fait environ 1€ TTC😜, le fameux et pour 1€ de plus on vous offre). Du coup votre facture totale sera supérieure à 500€ HT (499.50 + 0.84 = 500.34€ HT, soit 600.41€ TTC pour la blagounette ), cu coup, chacun des 2 devra être amorti. Cela semble tiré par les cheveux, mais cela explique en partie pourquoi une EPS peut vouloir limiter le montant à 500€ TTC, comme ça il y a un peu de marge avant de passer de l'autre côté de la ligne tout en ne marchant pas trop dessus (rappel c'est une supposition).

Evidement, si quelqu'un du métier passe par là et peut corriger/préciser.

Bonjour,

Pour répondre à votre question initiale, un achat supérieur à 500 €HT doit être immobilisé. Il s’agit d’une règle comptable.

La facture doit être au nom de la société de portage salarial, puisque celle-ci va amortir votre matériel.

En l’occurrence pendant 3 ans pour du matériel informatique.

 

Suivant votre exemple :

Vous achetez un PC d’une valeur de 3 000 € TTC, soit 2500 €HT

Vous bénéficiez d’un remboursement intégral sur votre compte personnel. + 3000 €

La société de portage déduira 3 000 € de votre compte d’activité et procédera à la rétrocession de la TVA de 500 €.

 

Si vous quittez la société de portage avant la fin de la période d’immobilisation, la valeur proratisée non amortie est alors considérée comme un avantage en nature.

Vous ne pourrez pas bénéficier de l’exonération de cotisations et d’impôts.

La valeur non amortie sera alors déduite de votre compte d’activité ou de votre solde de tout compte.

Certaines sociétés de portage ne souhaitent pas gérer ce type de process, l’URSSAF autorise alors un remboursement à hauteur de 50 % du montant sans immobilisation.

 

En ce qui concerne le plafond de dépense, de manière générale, il est de 30% du chiffre d’affaires facturé sur une année civile.

Je resta à votre disposition pour tout complément d'information,

Bien cordialement,

Benjamin de l'équipe WAT PORTAGE

Labellisée Zéro Frais Cachés et co-fondateur du syndicat du GAPSE

Réponse postée 25 juin 2024 23:12

Coucou (me revoilà)

Mais pour ça, il faut apprendre comme je l'indique, le no-estimate, il faut apprendre l'agilité (la vraie, pas les arnaques à la SCRUM), et j'en passe.

Effectivement, il faut bien s’accorder de ce que l’on parle en termes d’"Agilité". Pour moi l’"Agilité" n’est pas une méthode. C’est une approche intellectuelle telle que d’autres, dans les modes me mise en œuvre de la gestion de projet et leur gestion/réalisation (je parle ici des préceptes de base, et comment je les interprète). Donc, du coup, désolé de vous l’apprendre, mais non SCRUM, Safe, XP, et consort (je mettrais bien RAD, mais certains préfèrent les opposer), non, ce ne sont pas des arnaques, ce sont des déclinaisons (méthodes) de l’"Agilité" dans l’approche pour la mise en œuvre de celle-ci.

L’arnaque, c'est ce que vendent certaines catégories de personne ne connaissant pas ce qu’ils vendent (mais ça reste dans l'air du temps, comme l’IA, et pas mal d’autres choses)

(j’en profite, avant j’aimais bien le site bousin agile, quelqu’un aurait une idée de ce qu’est devenu ce forum ? ou s’il y en a un autre dans le mêm style ? approche, qualité des infos, rex et ambiance).

Grand sujet que la facturation ... (et le reste)

Sur certains points, vous me froissez quelques neurones (rien grave, même s’il ne m’en reste peu).

Je refais une passe sur les sites "vitrines", ce sont quelques pages pour présenter le "quoi"<=>"pourquoi" et "comment", présenter la structure et l’équipe. Aller, on va quand même un peu complique la tâche, on va ajouter une fiche de prise de contact (faut pas déconner, c’est du lourd quand même à faire). Et OK, on va ajouter un peu d’expertise Référencement/SEO/Analyse/Conseil. (ben oui je suis d’accord avec vous, un moment, il faut évaluer l’apport de ce site vitrine à son activité, mais on en reparle un peu plus bas).

Petite autocitation.

Et reprenons votre chiffrage pour le site "vitrine" =2k (2 jours de réal + 2 jours SEO etc. répartie sur une certaine période)

Prenons comme client la petite boulangerie au coin de la rue, l’éclaire au café coûte 3€90 TTC (il n'est pas donné, par contre, il est super bon), la marge nette sur ce produit est de 0,73€… va falloir qu’il en vende des éclairs au café pour amortir le site vitrine. Vous commencer à le voir le problème du coup de la prestation pour une toute petite structure ? De leur perception du montant qu'il faut sortir pour eux. Le problème n’est pas que sur le coup, il est aussi sur quel est le but de ce site vitrine et quel en est l’objectif ? cela répond il au besoin/attentes de cette structure (y compris ceux caché/non ou mal exprimés).

Donc oui, le rapport coût/bénéfice peut grattouiller un peu.

Attention, ça ne pique pas forcément que les petites structures ou petits projets.

Ca tombe bien, on va pouvoir aborder la partie rapport coût/bénéfice

Je suis intervenu sur un petit projet dans les 480k€ (je ne fais pas que des gros projets), ma prestation initialement non prévue au budget = surcoût +/-18,5% (sic !). But de ma prestation, réduire le risque d’échec du projet impliquant une grosse perte financière, pour un coût de 0,06% du risque financier engagés. Oui ça pique sur le coût du projet, par contre, c'est royal au bar pour le rapport coût/bénéfice attendu.

Concernant le rapport coût/perception du travail attendu par un client, même chez les gros leur vision est déformée. Désolé, ce n’est pas parce que je facture (pas si) cher que je vais avoir des journées de 12/13h en 6/7 facturé 5/7 pendant 6/12/18 mois (en plus je ne travaille que de 18 jours/mois (mais quelle feignasse je vous jure).

Au moins vous, vous accordez un échelonnement pour vos clients, et je trouve ça top. Pour mes clients, c'est hors de question évidemment. Mais, je le concède, pour certains projets à enjeux sociétaux en phase avec ma vision du monde, oui, cela m’arrive de faire un effort sur mon TJ.

Un dernier point, concernant dans l’un des posts où la source du nombre de free arrivé d'on ne sait où, je ne mettrai pas ça forcément tout sur les formations. je mettrai plus ça sur ces 4 dernières années, tous ceux qui sont arrivés "Oh génial, je suis indèp, j’ai fait un GAP de 20% en continuant de bosser pour mon ancien patron" (comment on dit déjà … LOL).

Bonne fin de soirée.

Bonjour free-fullremote,

Votre sujet est un marronnier qui ne pousse non seulement pas tous les ans, mais tous les mois ! Les sujets les plus fréquents sur free-work sont, au doigt levé :

  • Pourquoi les clients n'aiment pas le full-remote

  • 2023-2024 : la crise ! incroyable je ne suis plus courtisé comme avant et je galère pour avoir une mission

  • La plateforme freework ne fonctionne pas quand on postule aux offres.

Voici factuellement les résultats obtenus :

  • J'ai postulé à beaucoup d'offres. Je n'ai plus les statistiques, car j'ai perdu mon compte l'année dernière.

  • La seule fois où j'ai eu une mission, c'était également la seule fois où la personne m'a répondu. Le reste du temps, mon CV est au mieux "vu", au pire laissé dans les limbes. J'y reviendrai plus tard. Mes autres missions sont : 2 par réseau, une autre parce qu'une autre plateforme de freelance a vu mon CV sur freework :D

  • J'ai eu par contre beaucoup de contacts par des ESN. Les ESN voient mon CV sur freelance, me contactent. Une fois en contact avec l'ESN, les résultats sont indépendants de freework.

Constat : quand j'ai des touches, c'est parce que la SSII vient trouver mon CV et m'appelle, en passif, alors que mon CV est à disposition.

Nous constatons donc tous, globalement, que postuler à des offres donnent peu de résultat (je dis bien "peu", parce que sur 4 missions en tant que freelance, j'ai eu une mission longue en postulant à une annonce sur freework).

Quelles sont les raisons de cette inefficacité ?

  • freework (ainsi que ses plateformes concurrentes) préfèrent les listes fermées, et cela je peux comprendre, mais cela évite l'exhaustivité. Il y a plein de mots-clefs qui pourtant font partie de mon CV, ma carrière qui ne sont pas sur freework. En contrepartie, il y a plein de mots-clefs qui font hyperdoublons... Le matchmaking est compliqué.

  • Mais selon moi, la raison fondamentale est l'absence de transparence sur le processus. La question est surtout : comment pousser les ESN à clôturer leur annonce lorsqu'elles ont au moins un candidat ? Ou alors lorsque l'AO de leurs clients est terminée ? De sorte que l'on ne voit par exemple que les annonces ouvertes ? Bref, les annonces sont laissées à l'abandon, puis clôturées par défaut, un peu comme un avis de recherche traine sur Facebook pendant des mois sans qu'on sache si la personne ou l'animal a été retrouvé...

  • Je suppose aussi quelque chose : les ESN mettent leurs coordonnées et s'attendent à ce que les candidats le voient. Or, elles sont modérées par le site ; résultat : elles jettent leurs lignes à la mer, en attendant qu'on vienne les recontacter. Mais elles n'ont rien, et il suffit que l'AO soit terminée ou qu'elles aient trouvé un candidat autrement et elles ne se souviennent même plus qu'elles ont mis une annonce... ou la laissent à l'abandon. Bref, l'impossibilité de pouvoir contacter directement les ESN.

  • Une solution pourrait être de mettre un processus plus profond. Par exemple, forcer les ESN à répondre à chaque offre, ne serait-ce en cliquant sur "refuser" la candidature, pour avoir le droit de continuer à utiliser la plateforme. Maaaaiiiis... Le problème n'est-il pas que seules les ESN sont clientes, et pas les indeps ? Il faut donc les chouchouter. Et surtout, elles viendront se plaindre si elles sont des statistiques négatives. A l'inverse des sites comme le bon coin, où il faut frôler le 99% pour que l'on s'assure qu'on est un vendeur de qualité...

Concernant le fait qu'il y a peu de clients finaux, je ne suis pas sûr de comprendre votre question. En tout cas une chose est sûre : la probabilité pour qu'une boulangerie trouve un développeur en tombant sur freework est faible. En cherchant sur le net, elle va certainement plutôt tomber sur des sites comme Fiverr, elle va poser une question "comment trouver quelqu'un pour faire mon site web" sur Facebook et se faire assaillir de personnes. Si d'aventures le boulanger tombe sur Freework, il va certainement trouver trop complexe de faire une annonce - et surtout ne va pas ouvrir le portefeuille pour un service qu'il n'est pas sûr d'avoir. Les réseaux sociaux, professionnels et non-professionnels, seront infiniment plus simples.

Réponse postée 25 juin 2024 10:30

dev web du précaire ?

Je pense qu'il faut comprendre mission courte et ultra court (de 1 à quelques jours, voir 1 ou 2 semaines) versus mission de plusieurs mois (3, 6, 12, 18 ... ).

Vous vouliez sûrement dire "des technologies désuet et contre productive"

Certaines peuvent dater (ex ce très très cher COBOL).

Très très cher, plus par son coût de remplacement dû à l'écart technologique à rattraper, du code non documenté, du mauvais code fait par des pisseurs de ligne à une certaine période (vous vous rappelez... le bug intersidéral de l'an 2000. En plus, ils en ont mis partout à côté, et ne se sont même pas lavé les mains en sortant).

Ex1 petit résumé d'une vidéo sur le sujet :

Client : Oui, notre appli propriétaire développée en interne il y a 10 ans fait environ 100 000 lignes.

Commercial : au bas mot on va dire 50€ la ligne, soit 5 000 000 €

Client : Hein?!, mais ça nous avait coûté à peine 500 000 € il y a 10 ans

Commercial : le code est documenté ?

Client : Heu ...

Commercial : ça sera plus 75 à 100 € la ligne.

Client déconfit, fin de la vidéo.

Ex2 sur un projet passé, refonte intégrale SI et applications datées de 20 ans => +XXM€ (hors conduite du changement), et en plus c'est la partie au rabais de la solution qui a été mise en oeuvre. Pour la solution complète, il fallait ajouter quelques M€. Mais, la solution sera complétée quelques années pus tard... pour un coût supérieur d'une dizaine de millions d'€ supplémentaire (bien vu l'économie faite)

(et mr2 j'ai encore fait un hors sujet..désolé 😇)

Bonjour free-fullremote,

Votre sujet est un marronnier qui ne pousse non seulement pas tous les ans, mais tous les mois ! Les sujets les plus fréquents sur free-work sont, au doigt levé :

  • Pourquoi les clients n'aiment pas le full-remote

  • 2023-2024 : la crise ! incroyable je ne suis plus courtisé comme avant et je galère pour avoir une mission

  • La plateforme freework ne fonctionne pas quand on postule aux offres.

Voici factuellement les résultats obtenus :

  • J'ai postulé à beaucoup d'offres. Je n'ai plus les statistiques, car j'ai perdu mon compte l'année dernière.

  • La seule fois où j'ai eu une mission, c'était également la seule fois où la personne m'a répondu. Le reste du temps, mon CV est au mieux "vu", au pire laissé dans les limbes. J'y reviendrai plus tard. Mes autres missions sont : 2 par réseau, une autre parce qu'une autre plateforme de freelance a vu mon CV sur freework :D

  • J'ai eu par contre beaucoup de contacts par des ESN. Les ESN voient mon CV sur freelance, me contactent. Une fois en contact avec l'ESN, les résultats sont indépendants de freework.

Constat : quand j'ai des touches, c'est parce que la SSII vient trouver mon CV et m'appelle, en passif, alors que mon CV est à disposition.

Nous constatons donc tous, globalement, que postuler à des offres donnent peu de résultat (je dis bien "peu", parce que sur 4 missions en tant que freelance, j'ai eu une mission longue en postulant à une annonce sur freework).

Quelles sont les raisons de cette inefficacité ?

  • freework (ainsi que ses plateformes concurrentes) préfèrent les listes fermées, et cela je peux comprendre, mais cela évite l'exhaustivité. Il y a plein de mots-clefs qui pourtant font partie de mon CV, ma carrière qui ne sont pas sur freework. En contrepartie, il y a plein de mots-clefs qui font hyperdoublons... Le matchmaking est compliqué.

  • Mais selon moi, la raison fondamentale est l'absence de transparence sur le processus. La question est surtout : comment pousser les ESN à clôturer leur annonce lorsqu'elles ont au moins un candidat ? Ou alors lorsque l'AO de leurs clients est terminée ? De sorte que l'on ne voit par exemple que les annonces ouvertes ? Bref, les annonces sont laissées à l'abandon, puis clôturées par défaut, un peu comme un avis de recherche traine sur Facebook pendant des mois sans qu'on sache si la personne ou l'animal a été retrouvé...

  • Je suppose aussi quelque chose : les ESN mettent leurs coordonnées et s'attendent à ce que les candidats le voient. Or, elles sont modérées par le site ; résultat : elles jettent leurs lignes à la mer, en attendant qu'on vienne les recontacter. Mais elles n'ont rien, et il suffit que l'AO soit terminée ou qu'elles aient trouvé un candidat autrement et elles ne se souviennent même plus qu'elles ont mis une annonce... ou la laissent à l'abandon. Bref, l'impossibilité de pouvoir contacter directement les ESN.

  • Une solution pourrait être de mettre un processus plus profond. Par exemple, forcer les ESN à répondre à chaque offre, ne serait-ce en cliquant sur "refuser" la candidature, pour avoir le droit de continuer à utiliser la plateforme. Maaaaiiiis... Le problème n'est-il pas que seules les ESN sont clientes, et pas les indeps ? Il faut donc les chouchouter. Et surtout, elles viendront se plaindre si elles sont des statistiques négatives. A l'inverse des sites comme le bon coin, où il faut frôler le 99% pour que l'on s'assure qu'on est un vendeur de qualité...

Concernant le fait qu'il y a peu de clients finaux, je ne suis pas sûr de comprendre votre question. En tout cas une chose est sûre : la probabilité pour qu'une boulangerie trouve un développeur en tombant sur freework est faible. En cherchant sur le net, elle va certainement plutôt tomber sur des sites comme Fiverr, elle va poser une question "comment trouver quelqu'un pour faire mon site web" sur Facebook et se faire assaillir de personnes. Si d'aventures le boulanger tombe sur Freework, il va certainement trouver trop complexe de faire une annonce - et surtout ne va pas ouvrir le portefeuille pour un service qu'il n'est pas sûr d'avoir. Les réseaux sociaux, professionnels et non-professionnels, seront infiniment plus simples.

Réponse postée 25 juin 2024 04:38

Ah mince ! Vous avez retiré Microsoft de votre liste dans le dernier post... sinon j'aurai levé la main 😁.

Pour les "autodidacte surdoué", je suis bien d'accord. Je reconnais qu'en début de carrière (les 8 premières années) mes journées étaient plus du genre 13 à 14 heures que les 7,8 heures de l'époque d'un salarié (ce que j'étais pourtant, et non cadre en plus à l'époque).

Bonne matinée.

Bonsoir,

Ma petite contrib 😜

Tout comme je sais que les commerciaux des diverses plateformes font leur possible pour avoir des contrats et placer les gens.

Touss touss touss … j’aurai cru, peut-être à tort, que le rôle de ces plateformes est de faciliter la mise en relation entre leurs clients (ESN, cabinet de conseil, clients finaux) et les freelances. Et, lorsqu'il y a un match entre un client et un free, ils mettent tout en œuvre pour que ce matching aille au bout dans les meilleures conditions possibles. Mais, ils ne sont pas là pour faire du placement. Ce qui n’est pas le cas de cette plateforme. Le rôle de cette plateforme est uniquement :

Côté free, la collecte de CV/dossiers de compétences pour alimenter leur base. Et optionnellement leur mettre à dispo, non gracieuses, d’outil (j’aimerais dire de qualité… mais j’ai comme un doute).

Côté client leur vendre l’accès à leur base et leur permettre de poster des annonces/besoins non qualifiés.

Pareil, je sais que certains ici ont régulièrement des missions avec la plateformes

Petit sondage express, j’invite tous ceux ayant eu au moins une mission avec cette plateforme, au cours des 2 dernières années, à mettre un +1 en commentaire.

Perso en onze ans 1 seule mission faite grâce à cette plateforme… enfin grâce à la plateforme surtout parce qu’à l’époque quelques commerciaux laissaient leurs coordonnées dans les annonces. Et encore heureusement que j’ai pu contacter le commercial… sinon je loupais une mission à 25 minutes à pied de chez moi parce que je dépassais de 5€ le tarif attendu (bravo la plateforme de forcer les free à indiquer un TJM !!! Et la réciproque à vos clients pour leurs annonces bidonnées ??? Ah pendant que j’y pense … La plateforme, vous pourriez rappeler à vos clients qu’un TJM n’est pas un TJ !!!)

je me pose quand même la question de savoir si les plateformes freelances sont vraiment utiles

Cette plate-forme-ci, oui je confirme le doute (hormis le forum et les participants, même si on ne s’apprécie pas tous [smiley]). Pour d’autres, si je confirme leur utilité (enfin, elles me sont bien plus que celle-ci).

si elles ne devraient pas clairement orienter leur communication en disant que leurs offres sont avec des ESN

 Non, toutes ne travaillent pas qu’avec de ESN, au contraire sur certaines, vous aurez aussi les clients finaux…mais pas ici (d’ailleurs, je déconseille cette plateforme à mes clients finaux, mais libre à eux)

 Je suis diplômé d'un bac + 5, j'ai une dizaine d'années d'expérience pro et plus de 20 en perso

A ce niveau d’expérience, le bac+5 je persiste à dire rien à battre du +5

(perso j’ai bac-5, et la seule école sup que j’ai fait, c’est celle qu’on a tous plus ou moins fait… mat sup, et non il ne manque pas un h)

Bon, mon cas est particulier, je l'admets, je ne réalise que des missions en full remote.

 Oui, autant ne pas passer sur ce sujet, ou on va encore tous se fritter (trop d’intégriste ici).

Je ne vois jamais de contrats pour réaliser un site pour une boulangerie, pour un hôpital, pour une pharmacie et j'en passe. En bref, pour 90 % des besoins du marché. 

Ici, c’est clair et net. Mais revenons à la réalité :

Un hôpital doit passer par le système d’AO (enfin pour tout ce qui touche plus ou moins au public, et dans certaines conditions, c’est aussi obligatoire pour le privé). Concernant les petits commerces et autre petite activité, voire petits services administrés comme les petites mairies, soyons réaliste, en général un free sera totalement hors budget pour eux (enfin, c’est ce qu’ils pensent souvent, et pas toujours à tort).

 je ne crache pas sur les ESN

Mais vous pouvez, perso je ne me gêne pas même quand je les ai en ligne… c’est vrai que ça leur fait drôle, elles ne sont pas habituées à ce qu’on leur fasse ce qu’elles font.

Concernant les ESN (feu les SSII), il serait bon de se repencher sur l’histoire de ce secteur du service. Oui tout est partie en cahuète quand elles se sont reniées en oubliant leur cœur de métier, et en devenant ni plus ni moins que des boites "intérim" pour ne pas disparaître (ça date des années fin 80 mi 90 du siècle dernier).

Alors, la question que je pose est : Quel est votre avis sur le sujet ? Avez-vous réellement régulièrement des contrats freelances avec la plateforme ?

Avec cette plateforme autant que je dise non (1 mission en 11 ans c’est égal à 0 pour moi)

Sur d’autres plateformes oui, pour moi,  ça marche

PS2 : je ne critique pas en soit la plateforme et encore moins ceux qui y travaille, je sais très bien qu'ils font ce qu'ils peuvent et qu'ils font du bon boulot, vu qu'il y a constamment des gens qui ont la chance d'avoir des missions via la plateforme.

Vous avez tort de vous gêner, la plateforme et ceux en charge de sa mise en œuvre et de son exploit sont très critiquables. N’oubliez pas qu’ils se moquent globalement de nos retours. Et me me parler pas de l'espèce de trucs où ils gèrent nos suggestions, retours sur les anos, etc. ... c'est juste pour faire style pour la majorité des points qui été et seront remontées (je dirais bien que c'est fait avec des moufles aux pieds, mais on va dire que je suis insultant).

Bonne soirée à toutes et tous.

 (et bon app pour ceux qui n'ont pas encore mangé, moi j'y vais)

ps pourquoi avec des moufles aux pieds me direz-vous je vous laisse chercher 😜

Réponse postée 24 juin 2024 22:33

Re fullremote,

si j'ai bien compris et que limite pour toi, la plateforme freework c'est un Scam.

Ce que vous comprenez, ou écrivez n'engage que vous. Non, je ne pense pas que cette plateforme soit un site d'arnaque, et je ne pense pas avoir exprimé une telle chose.

Bosser dans une "grande" entreprise sans diplôme, ou, dans des entreprises comme OpenAI, Google, Microsoft

Allez, ceux qui bossent pour eux avec un salaire à 7 chiffres annuel lèvent la main... tiens, c'est bizarre, je ne vois aucune main se lever.

Soyons honnêtes, la majorité sur le forum qui braillent, avec leur grande bouche, comme quoi les salaires et TJ sont ceci ou cela sont pour la majorité des frustrés qui ont du mal à justifier des salaires ou tj qu'ils ne seront pour la plupart incapables d'avoir, ni de l'assumer (j'entends ici par assumer, que le jour où ils l'auront, ils ne l'auront pas longtemps quand le client s'apercevra qu'il s'est fait scammer par ces personnes).

De plus, pour avoir commencé en tant qu'autodidacte aussi, je peux affirmer qu'il y a un gap entre une personne qui a un diplôme et une personne qui n'en a pas

En début de carrière, je suis ok avec vous, mais vous n'êtes plus (et moi encore moins) en début de carrière. Si vous acceptez cette moins-value par rapport à un diplômé, c'est votre choix. Sauf contraire, personne ne vous met un couteau sous la gorge pour l'accepter. Quant aux ESN, et autre grand groupe (ou même petites structures) qui cherchent à rabaisser les personnes par rapport à un diplôme, elles cherchent juste une excuse pour tirer vers le bas les coûts.

Comme vous ne souhaitez pas de conseils, ce que je comprends, je ne vous conseillerai pas de leur dire "Dans ce cas, ne me faites pas perdre mon temps, prenez un diplômé. Merci au revoir" fin d'entretien, on raccroche, ou on se lève et on s'en va de l'entretien, en laissant le pignoufe avec ses diplômés).

Si vraiment il a besoin de vous, ou c'est vous qu'il veut, il se ravisera vite pour vous donner ce que vous souhaitez.

(bon ok, parfois, il faut peut-être être un peu moins brute de décoffrage que je peux l'être, et mettre plus de forme, mais vous avez compris le fond de me penser, je l'espère. Et, en plus, on s'en fout puisque c'est un conseil que je ne viens pas de donner😜)

On n'a pas le temps durant nos missions ou durant un salariat, de voir ce que ... le wagon, et autres écoles en ligne, autant ne pas en avoir) reste utile et un avantage et ça sera toujours le cas ....(j'ai un choya écourté 😜)

Je ne partage pas cet avis du tout. La première fois que j'ai été chassé par un cabinet de recrutement en debut 1999 (oui y longtemps), ils m'ont clairement fait comprendre que j'avais un niveau égal, voire supérieur dans certains cas, aux jeunes ingés qu'ils recevaient en entretien, donc que je n'avais aucune raison d'avoir des prétentions rabaissées (je ne vous raconte pas comment mon égo a pris la grosse tête sur le coup... mon égo pas moi hein).

Pour info, j'ai commencé ma vie de salarié en 1988, avec un diplôme loupé en génie climatique (non rien à voir avec le climat😁) et ensuite une formation qualifiante en électrotechnique et automates programmables (non rien à voir avec les automates des belles galeries de noël)

Un hôpital doit passer par le système d’AO" => faux ... (là aussi j'écourte)

Bon ok pour les petites prestas à quelques k€, oui pas besoin d'AO (même si dans la théorie...il me semble qu'ils devraient).

Sur ce que tu dis "les petits commerces et autre petite activité, ... (😇)

Je maintiens et persiste sur ce que j'ai dit. pour info, ça fait près de 24 ans que je ne touche plus à la tech. Oui, je fais partie des enquiquineurs inutiles (au dire de pas mal de techos du site qui se croient capables de prendre mon poste) ... un project manager (qui, en plus, ne blablate pas l'anglais 😅).

Petite anecdote, il y a environ 10-12 ans mon frangin avait besoin de faire son site vitrine pour sa petite boite. Sa belle fille tout juste diplômée en techno web lui a pris 1000€ pour le faire en 15 jours (elle avait du taf à côté). Un week-end durant ces 15 jours, je suis passé le voir ... allez passe-moi les éléments graphiques et le texte en une journée, je lui fais le site sur place en une grosse demi-journée (j'ai utilisé Nvu comme solution gratuite à l'époque). Je n'en dirais pas plus 🤣.

Bonne fin de soirée (ou bonne nuit).

Petit édit concernant la plate-forme ... je viens de recevoir un message dans la messagerie du site qui m'a été envoyé le 20/06. Je ne sais pas si je dois rire ou pleurer (de rire)

Bonsoir,

Ma petite contrib 😜

Tout comme je sais que les commerciaux des diverses plateformes font leur possible pour avoir des contrats et placer les gens.

Touss touss touss … j’aurai cru, peut-être à tort, que le rôle de ces plateformes est de faciliter la mise en relation entre leurs clients (ESN, cabinet de conseil, clients finaux) et les freelances. Et, lorsqu'il y a un match entre un client et un free, ils mettent tout en œuvre pour que ce matching aille au bout dans les meilleures conditions possibles. Mais, ils ne sont pas là pour faire du placement. Ce qui n’est pas le cas de cette plateforme. Le rôle de cette plateforme est uniquement :

Côté free, la collecte de CV/dossiers de compétences pour alimenter leur base. Et optionnellement leur mettre à dispo, non gracieuses, d’outil (j’aimerais dire de qualité… mais j’ai comme un doute).

Côté client leur vendre l’accès à leur base et leur permettre de poster des annonces/besoins non qualifiés.

Pareil, je sais que certains ici ont régulièrement des missions avec la plateformes

Petit sondage express, j’invite tous ceux ayant eu au moins une mission avec cette plateforme, au cours des 2 dernières années, à mettre un +1 en commentaire.

Perso en onze ans 1 seule mission faite grâce à cette plateforme… enfin grâce à la plateforme surtout parce qu’à l’époque quelques commerciaux laissaient leurs coordonnées dans les annonces. Et encore heureusement que j’ai pu contacter le commercial… sinon je loupais une mission à 25 minutes à pied de chez moi parce que je dépassais de 5€ le tarif attendu (bravo la plateforme de forcer les free à indiquer un TJM !!! Et la réciproque à vos clients pour leurs annonces bidonnées ??? Ah pendant que j’y pense … La plateforme, vous pourriez rappeler à vos clients qu’un TJM n’est pas un TJ !!!)

je me pose quand même la question de savoir si les plateformes freelances sont vraiment utiles

Cette plate-forme-ci, oui je confirme le doute (hormis le forum et les participants, même si on ne s’apprécie pas tous [smiley]). Pour d’autres, si je confirme leur utilité (enfin, elles me sont bien plus que celle-ci).

si elles ne devraient pas clairement orienter leur communication en disant que leurs offres sont avec des ESN

 Non, toutes ne travaillent pas qu’avec de ESN, au contraire sur certaines, vous aurez aussi les clients finaux…mais pas ici (d’ailleurs, je déconseille cette plateforme à mes clients finaux, mais libre à eux)

 Je suis diplômé d'un bac + 5, j'ai une dizaine d'années d'expérience pro et plus de 20 en perso

A ce niveau d’expérience, le bac+5 je persiste à dire rien à battre du +5

(perso j’ai bac-5, et la seule école sup que j’ai fait, c’est celle qu’on a tous plus ou moins fait… mat sup, et non il ne manque pas un h)

Bon, mon cas est particulier, je l'admets, je ne réalise que des missions en full remote.

 Oui, autant ne pas passer sur ce sujet, ou on va encore tous se fritter (trop d’intégriste ici).

Je ne vois jamais de contrats pour réaliser un site pour une boulangerie, pour un hôpital, pour une pharmacie et j'en passe. En bref, pour 90 % des besoins du marché. 

Ici, c’est clair et net. Mais revenons à la réalité :

Un hôpital doit passer par le système d’AO (enfin pour tout ce qui touche plus ou moins au public, et dans certaines conditions, c’est aussi obligatoire pour le privé). Concernant les petits commerces et autre petite activité, voire petits services administrés comme les petites mairies, soyons réaliste, en général un free sera totalement hors budget pour eux (enfin, c’est ce qu’ils pensent souvent, et pas toujours à tort).

 je ne crache pas sur les ESN

Mais vous pouvez, perso je ne me gêne pas même quand je les ai en ligne… c’est vrai que ça leur fait drôle, elles ne sont pas habituées à ce qu’on leur fasse ce qu’elles font.

Concernant les ESN (feu les SSII), il serait bon de se repencher sur l’histoire de ce secteur du service. Oui tout est partie en cahuète quand elles se sont reniées en oubliant leur cœur de métier, et en devenant ni plus ni moins que des boites "intérim" pour ne pas disparaître (ça date des années fin 80 mi 90 du siècle dernier).

Alors, la question que je pose est : Quel est votre avis sur le sujet ? Avez-vous réellement régulièrement des contrats freelances avec la plateforme ?

Avec cette plateforme autant que je dise non (1 mission en 11 ans c’est égal à 0 pour moi)

Sur d’autres plateformes oui, pour moi,  ça marche

PS2 : je ne critique pas en soit la plateforme et encore moins ceux qui y travaille, je sais très bien qu'ils font ce qu'ils peuvent et qu'ils font du bon boulot, vu qu'il y a constamment des gens qui ont la chance d'avoir des missions via la plateforme.

Vous avez tort de vous gêner, la plateforme et ceux en charge de sa mise en œuvre et de son exploit sont très critiquables. N’oubliez pas qu’ils se moquent globalement de nos retours. Et me me parler pas de l'espèce de trucs où ils gèrent nos suggestions, retours sur les anos, etc. ... c'est juste pour faire style pour la majorité des points qui été et seront remontées (je dirais bien que c'est fait avec des moufles aux pieds, mais on va dire que je suis insultant).

Bonne soirée à toutes et tous.

 (et bon app pour ceux qui n'ont pas encore mangé, moi j'y vais)

ps pourquoi avec des moufles aux pieds me direz-vous je vous laisse chercher 😜

Réponse postée 24 juin 2024 19:05

Bonsoir,

Ma petite contrib 😜

Tout comme je sais que les commerciaux des diverses plateformes font leur possible pour avoir des contrats et placer les gens.

Touss touss touss … j’aurai cru, peut-être à tort, que le rôle de ces plateformes est de faciliter la mise en relation entre leurs clients (ESN, cabinet de conseil, clients finaux) et les freelances. Et, lorsqu'il y a un match entre un client et un free, ils mettent tout en œuvre pour que ce matching aille au bout dans les meilleures conditions possibles. Mais, ils ne sont pas là pour faire du placement. Ce qui n’est pas le cas de cette plateforme. Le rôle de cette plateforme est uniquement :

Côté free, la collecte de CV/dossiers de compétences pour alimenter leur base. Et optionnellement leur mettre à dispo, non gracieuses, d’outil (j’aimerais dire de qualité… mais j’ai comme un doute).

Côté client leur vendre l’accès à leur base et leur permettre de poster des annonces/besoins non qualifiés.

Pareil, je sais que certains ici ont régulièrement des missions avec la plateformes

Petit sondage express, j’invite tous ceux ayant eu au moins une mission avec cette plateforme, au cours des 2 dernières années, à mettre un +1 en commentaire.

Perso en onze ans 1 seule mission faite grâce à cette plateforme… enfin grâce à la plateforme surtout parce qu’à l’époque quelques commerciaux laissaient leurs coordonnées dans les annonces. Et encore heureusement que j’ai pu contacter le commercial… sinon je loupais une mission à 25 minutes à pied de chez moi parce que je dépassais de 5€ le tarif attendu (bravo la plateforme de forcer les free à indiquer un TJM !!! Et la réciproque à vos clients pour leurs annonces bidonnées ??? Ah pendant que j’y pense … La plateforme, vous pourriez rappeler à vos clients qu’un TJM n’est pas un TJ !!!)

je me pose quand même la question de savoir si les plateformes freelances sont vraiment utiles

Cette plate-forme-ci, oui je confirme le doute (hormis le forum et les participants, même si on ne s’apprécie pas tous [smiley]). Pour d’autres, si je confirme leur utilité (enfin, elles me sont bien plus que celle-ci).

si elles ne devraient pas clairement orienter leur communication en disant que leurs offres sont avec des ESN

 Non, toutes ne travaillent pas qu’avec de ESN, au contraire sur certaines, vous aurez aussi les clients finaux…mais pas ici (d’ailleurs, je déconseille cette plateforme à mes clients finaux, mais libre à eux)

 Je suis diplômé d'un bac + 5, j'ai une dizaine d'années d'expérience pro et plus de 20 en perso

A ce niveau d’expérience, le bac+5 je persiste à dire rien à battre du +5

(perso j’ai bac-5, et la seule école sup que j’ai fait, c’est celle qu’on a tous plus ou moins fait… mat sup, et non il ne manque pas un h)

Bon, mon cas est particulier, je l'admets, je ne réalise que des missions en full remote.

 Oui, autant ne pas passer sur ce sujet, ou on va encore tous se fritter (trop d’intégriste ici).

Je ne vois jamais de contrats pour réaliser un site pour une boulangerie, pour un hôpital, pour une pharmacie et j'en passe. En bref, pour 90 % des besoins du marché. 

Ici, c’est clair et net. Mais revenons à la réalité :

Un hôpital doit passer par le système d’AO (enfin pour tout ce qui touche plus ou moins au public, et dans certaines conditions, c’est aussi obligatoire pour le privé). Concernant les petits commerces et autre petite activité, voire petits services administrés comme les petites mairies, soyons réaliste, en général un free sera totalement hors budget pour eux (enfin, c’est ce qu’ils pensent souvent, et pas toujours à tort).

 je ne crache pas sur les ESN

Mais vous pouvez, perso je ne me gêne pas même quand je les ai en ligne… c’est vrai que ça leur fait drôle, elles ne sont pas habituées à ce qu’on leur fasse ce qu’elles font.

Concernant les ESN (feu les SSII), il serait bon de se repencher sur l’histoire de ce secteur du service. Oui tout est partie en cahuète quand elles se sont reniées en oubliant leur cœur de métier, et en devenant ni plus ni moins que des boites "intérim" pour ne pas disparaître (ça date des années fin 80 mi 90 du siècle dernier).

Alors, la question que je pose est : Quel est votre avis sur le sujet ? Avez-vous réellement régulièrement des contrats freelances avec la plateforme ?

Avec cette plateforme autant que je dise non (1 mission en 11 ans c’est égal à 0 pour moi)

Sur d’autres plateformes oui, pour moi,  ça marche

PS2 : je ne critique pas en soit la plateforme et encore moins ceux qui y travaille, je sais très bien qu'ils font ce qu'ils peuvent et qu'ils font du bon boulot, vu qu'il y a constamment des gens qui ont la chance d'avoir des missions via la plateforme.

Vous avez tort de vous gêner, la plateforme et ceux en charge de sa mise en œuvre et de son exploit sont très critiquables. N’oubliez pas qu’ils se moquent globalement de nos retours. Et me me parler pas de l'espèce de trucs où ils gèrent nos suggestions, retours sur les anos, etc. ... c'est juste pour faire style pour la majorité des points qui été et seront remontées (je dirais bien que c'est fait avec des moufles aux pieds, mais on va dire que je suis insultant).

Bonne soirée à toutes et tous.

 (et bon app pour ceux qui n'ont pas encore mangé, moi j'y vais)

ps pourquoi avec des moufles aux pieds me direz-vous je vous laisse chercher 😜

Réponses  : 3
Like  : 0
Vues : 189

Réponse postée 23 juin 2024 11:07

Hello

Quand une ESN me demande de retranscrire mon dossier de compétence dans leur format... c'est niet systématiquement (enfin, ce n'est pas tout à fait vrai, je leur propose de leur facturer, ça les calme).

L'inconvénient, la majorité me dit "bon ben, on n'ira pas plus loin" ce à quoi je réponds "ce n'est pas grave, je ne bosse pas avec des esn qui confondent salariés et indépendants" + "au revoir" (les jours où je suis poli) et je raccroche.

Pour celles qui acceptent de faire ce copier/coller dans leur format, toujours faire une relecture pour validation (ou non) ce qu'ils ont fait (vous seriez étonné du talent d'auteur dont ils peuvent faire preuve).

Bien à vous.

Réponse postée 23 juin 2024 10:49

Bonjour,

Dans votre cas je m'orienterai plus vers des PME/PMI (voir grosse asso) en m'adressant directement au DSI (bien évidemment, il vous faut identifier les DSI).

Ce qui m'amène à ceci sont 2 missions réalisées au sein :

  • d'une PME d'environ 1500 personnes, avec une DSI d'une vingtaine de personnes. Particularité de la DSI... environ 1/4 des personnes étaient en apprentissage (avec des profils genre un ancien GO du CLub, un cuisinier d'une compagnie de croisière, etc.), et dans le reste de l'équipe aussi 1/4 avec des parcours atypiques (dont un ancien bassiste).

  • Une grosse asso avec une DSI que je dirais plus ouverte et moins pointilleuse

Courage et force à vous (et à toutes et tous).

Réponses  : 3
Like  : 0
Vues : 179

Réponse postée 20 juin 2024 15:03

salut

présnté comme vous le faîtes...ça sent un peu le poisson faisander votre histoire.

rappel (en diagonale et pas forcément dans l'ordre) de la RC :

entretien => signature de la RC => 15 jours de délais => envoie à la DTE (15 jours de délais pour leur réponse) => si pas de retour contraire = RC ok

Le jour même il m’a dit que je pouvez partir le lendemain et qu il ne souhaitait pas que j effectue le préavis

même en cas de RC, worning ... si vous n'avez rien d'écrit et de précis en ce sens (les paroles volent, les écrits (même électronique) restent), attention à l'abandon de poste

Mon employeur m’a convoqué le 03/06/2024

je précise qu il n’a pas souhaité que j’effectue le preavis

êtes vous sûr que votre entretien portait bien sur une RC, car quand j'entends "préavis" et "dispense de préavis", j'ai encore un warning et j'entends licenciement, pas RC.

bonne chance

Forum : Présentez-vous
Réponses  : 2
Like  : 0
Vues : 39

Réponse postée 20 juin 2024 14:47

hello benjamin (de wat portage),

en général, j'aime Bien vos interventions... mais là, je pense que ça va coincer

la pub en direct, c'est plutôt mal vu.

bien à vous.

Réponses  : 5
Like  : 0
Vues : 192

Réponse postée 16 juin 2024 20:53

@yanolezard : Le dicton du jour "Aussi didactique soit l’expert, un moment ou un autre, il nous perdra dans son expertise".

(attention ce n’est pas une critique, je suis un fan silencieux de vos postes et commentaires, qui sont toujours d’une grande qualité).

@Totopirov et @Droopyann, vous avez, je crois, globalement compris… mais en oubliant que la de chaîne de traitement qui doit être vu dans sa globalité.

Comprendre que les DVD et DVD BL ne sont qu’un support pour diffuser ce type d’information. A ce titre; ils n’ont qu'un impact extrêmement mineur sur la qualité de l’image. (rien ne vous empêche de graver sur plusieurs DVD un film dans la même qualité que pour un DVD BL … c’est jus que c’est galère de changer de DVD quand on est en plein dans ce qu’on regarde)

L’amélioration de l’image échangée avec ces supports est bien plus due à l’évolution de la chaîne de traitement de l’image : les capteurs, les normes d’encodage (comme présenté succinctement par yanolezard) et la qualité des matériels de restitution, sans oublier tous les équipements qui ont traité l’image pour qu’elle soit au résultat attendu par les créateurs de contenus (je ne parle pas ici de nos chers influenceurs hein (même s’ils en font partie)).

Bonne semaine à venir.

edit :

petit hors sujet (quoi que 😜)

Le projet qui va révolutionner la vidéo pour toujours

(source : underscore, et pour info l'intervenant est le créateur de VLC)

Bonjour "Totopirov",

D'un point de vue purement technologique, les lasers bleu ont une forme d'ondes très différentes :

"Blu-ray" (conception by Sony de 2006)=> laser bleu-violet qui permet d’obtenir une meilleure résolution à la fois pour l’image et pour le son.

"CD" et "DVD" (conception de 1995) = un laser rouge

La longueur d'onde du laser bleu-violet étant plus étroite que celle du laser rouge, le rayon laser bleu-violet est encore plus fin que le rayon laser rouge : on peut donc stocker les informations sur des sillons plus étroits. Conséquence de cette différence de couleur loin d'être anodine : un "Blu-ray" peut transmettre les informations 4 à 5 fois plus vite que le DVD et contenir plus de 6 fois plus d'information.

Le Blu-ray Disc exploite un rayon laser bleu-violet (longueur d'onde : 405 nm), d'ouverture numérique élevée (0,85).

Par comparaison avec le laser infrarouge (longueur d’onde : 780 nm) d’ouverture numérique 0,45 utilisé pour le CD et le laser rouge (longueur d’onde : 650/635 nm) d’ouverture numérique 0,6 utilisé pour le DVD, le Blu-ray permet de stocker plus d’informations sur la même surface grâce à un rayon plus fin (diamètre du spot laser : 290 nm) induisant des sillons de gravure plus petits et plus rapprochés (écart : 320 nm) et des alvéoles plus courtes (longueur minimale : 149 nm — 135 nm pour le modèle 27 Go actuellement abandonné). Les premiers appareils grand public intégrant cette technique sont apparus fin 2006, notamment la Playstation 3 (novembre au Japon puis aux États-Unis), lancée le 23 mars 2007 en France.

Elle utilise une diode laser fonctionnant à une longueur d'onde de 405 nm d’une couleur bleue (en fait bleu violacé) pour lire et écrire les données. Les CD et DVD conventionnels utilisent des lasers infrarouges et rouges à respectivement 780 nm et 650/635 nm.

Au niveau de la comparaison des couleurs, la couleur visible d’un tube de lumière noire est dominée par les émissions violacées du mercure à 435,8 nm. La diode laser bleu violacé utilisée pour les disques Blu-ray fonctionne à 405 nm, ce qui est nettement plus violet (plus proche de l’extrémité violette du spectre de la lumière visible) que la partie visible de la lumière noire.

Un effet secondaire du fait que la longueur d’onde soit très petite est que plusieurs matériaux deviennent fluorescents, et le rayon apparaît comme blanc bleuté s’il se réfléchit sur une surface blanche (comme une feuille de papier).

Si les techniques futures projettent l’utilisation de supports fluorescents, les disques Blu-ray fonctionnent d’une manière similaire à celle des CD et des DVD et n’utilisent pas la fluorescence des supports pour lire les données.

Image / son :

"Blu-Ray" => résolution d'image, par défaut, est de 1 920 x 1 080 (HD) / jusqu’à 32 flux audio (de la stéréo au multicanal 7,1 Surround)

"DVD" => max 720 x 576 en PAL / audio limité à du Dolby surround 5.1.

Stockage :

Disque "Blu-ray" à double couche (BD-50) peut contenir jusqu’à 50 Go de vidéo en HD / "Blu-Ray" en mono couche (BD-25) => 25 Go de vidéo HD.

Disque "DVD" => jusqu’à 8,5 Go de vidéo en définition standard

Remarques importantes :

"Blu-ray" ne compte que 3 codes régionaux :

  • A pour l'Asie de l'Est et du Sud Est ansi que les Amériques,

  • B pour l'Afrique, l'Europe, le Moyen-Orient et l'Océanie,

  • C pour le reste de l'Asie.

"DVD" compte 9 codes régionaux :

  • 0 pour le non zoné,

  • 1 pour les Canada et les USA,

  • 2 pour l'Europe, le Japon, le Moyen-Orient et l'Afrique du Sud,

  • 3 pour l'Asie de l'Est et du Sud-Est,

  • 4 pour l'Océanie, l'Amérique Latine et les Antilles,

  • 5 pour l'Afrique, la Russie le reste de l'Asie sauf la Chine,

  • 6 pour la Chine,

  • 7 pour les hopitaux et bases militaires,

  • 8 pour les bateaux de croisière et les vols internationaux.

La console de jeu "PS4" de Sony peut lire les disques "Blu-Ray" en définition Full HD 1080p

En résumé : Les principales différences techniques entre "DVD" et "Blu-ray" :

1 - Capacité de stockage :

"DVD" => 4,7 Go pour un "DVD" simple couche, 8,7 Go pour un "DVD" double couche

  • "Blu-ray" simple couche : 25 Go

  • "Blu-ray" double couche : 50 Go

  • "Blu-ray" quadruple couche : 128 Go

2 Technologie laser : "DVD" : Laser rouge (650 nm) / "Blu-Ray" : Laser bleu-violet (290 nm)

3 - Vitesse de transfert de données => DVD : 11 Mbps / Blu-Ray : 54 Mbps

4- Définition vidéo => SD 480p / "Blu-Ray" : Full HD 1080p , Ultra HD 4K possible pour les Blu-ray double couche.

5 - Compression => "DVD" : Norme MPEG-2, codec H.262 / "Blu-Ray" : Norme MPEG-4, codec H.264 ou VC.1

6 - Norme audio supportée : "DVD" : Dolby Digital 5.1 (6 canaux) / "Blu-Ray" : Dolby True HD 7.1 (8 canaux)

7 - Compatibilité lecteurs : Un lecteur "DVD" ne peut pas lire un "Blu-ray". Un lecteur Blu-ray peut tout aussi bien lire un DVD.

En espérant avoir éclairé quelques lanternes,

Bien à vous toutes et tous,

Yanolezard.

Forum : Votre activité
Réponses  : 8
Like  : 0
Vues : 201

Réponse postée 14 juin 2024 17:19

En complément, je dirais que le sujet a déjà été traité ... peut être faire une recherche sur le forum ?

Qu'avez-vous négocié dans votre contrat ?

S'il n'y a rien, faites un avenant.

Réponses  : 4
Like  : 0
Vues : 147

Réponse postée 14 juin 2024 08:58

Salut,

Globalement je rejoins Free-Worker-685793.

Plus personnellement :

J'arrive sur le blog je me dis "Oh c'est zoli", mais je dois dézoomer à 80% pour que ça s'affiche correctement (opéra, brave, chrome, firefox, sur pc portable écran hd).

Je commence à lire, beurk de l'english

Oh, ce n'est pas RGPD friendly ... je me casse en courant

Bon courage

Réponses  : 15
Like: 1
Vues : 561

Réponse postée 6 juin 2024 10:33

avec plaisir

désolé pour les anomalies ... je n'ai aucun lien avec le site ni le comparatif

et pour celles qui sont en redressements…tant qu'elles sont en redressement, elles sont activités (par contre quand elles passent en liquidation… aïe)

Hello,

vous pouvez aussi vous faire une idée https://socialcompare.com/fr/comparison/comparatif-des-societes-de-portage-salarial

attention toutes les EPS n'y sont pas (wat-portage par exemple n'y est pas, bien qu'elle semble tout aussi intéressante que les autres)

bonne journée.

Réponses  : 15
Like  : 0
Vues : 561

Réponse postée 6 juin 2024 09:14

Hello,

vous pouvez aussi vous faire une idée https://socialcompare.com/fr/comparison/comparatif-des-societes-de-portage-salarial

attention toutes les EPS n'y sont pas (wat-portage par exemple n'y est pas, bien qu'elle semble tout aussi intéressante que les autres)

bonne journée.

Réponses  : 4
Like: 1
Vues : 474

Réponse postée 1 juin 2024 13:10

Visiblement rien de concret, après, c'est à vous de voir votre goût du risque et d'aller au-delà

comme il est dit dans le sketch ... y en a qu'ont essayé

Réponses  : 5
Like  : 0
Vues : 401

Réponse postée 31 mai 2024 14:59

😅

Mais heeuuu !!!!

Bonjour.

A est compliqué. B1 est assez classique. B2 nécessite un RDV chez un psy car il faudra m'expliquer l'utilité d'une holding à l'IR (je l'ai vue une fois en 30 ans...).

Le coût de la mutation des titres de la cible dans le cas B1 peut être de 0 en faisant un apport plutôt qu'une cession. Évidemment n'oubliez pas les honoraires et les frais de publicité...

Attention je me borne à répondre à la question. Je ne saurais confirmer la pertinence du bouzin faute de davantage d'informations.

Réponses  : 11
Like: 1
Vues : 609

Réponse postée 24 mai 2024 17:55

Hello,

Navré pour cette première mauvaise expérience.

Concernant le blabla que votre client a fait/fait à votre EPS, si celle-ci est un tant soit peu sérieuse, elle a logé une clause dans le contrat avec votre client du genre 'le client est seul responsable du choix du consultant", ce qui veut dire que le client peut pleurer et user sa boite de kleenex.

Concernant le déroulement de telles missions, je dirais faite au mieux de ce que l’on est prêt/capable d'endosser.

Ou ... 2 solutions de sorties à envisager :

S1 : chercher une autre mission et respectant ensuite les clauses de rupture du contrat (commercial), et ciao bye mauvais client

Ne pas avoir de remords, de toute façon ce type de client en a rarement s'il décide, pour une raison ou une autre, de mettre fin à un contrat.

S2 : continuez et tracez absolument tous les échanges et toutes les demandes un peu border du client ... mais pourquoi faire donc ??? établir le lien de subordination. Oui, mais et après ??? prendre un homme en robe noir et partir pour faire requalifier votre contrat en contrat de travail.

Est-ce que j'ai déjà mis en oeuvre l'une ou l'autre des solutions, oui les 2.

Malgré tout, je déconseille la seconde, elle peut être très usante moralement et sans garantie de résultat (sans parler que ça n'améliore pas la relation avec le client).

Dans le même genre de solution (s2), la seconde fois où j'ai été sur ce chemin :

Mon client direct (relation au top), intermédiaire avec le client final, me remonte une demande du nouveau président du client final. Il veut, pour le lendemain midi au plus tard (ben oui, il est déjà presque 21h quand la demande initiale a été faite), que je fournisse le détail, sur les 6 mois précédents, de l'ensemble de mon activité (directeur de projet pour la refonte quasi-total du SI client), et de façon justifiée/argumentée. C'est ce que j'ai fait. Mais, j'ai répondu à mon client direct en ajoutant en copie l’émetteur de la demande initiale, et mon avocat préféré du moment (que j’avais prévenu en //). Le tout en concluant mon message que je ne comprenais pas que le nouveau président de notre client (client final pour ceux que j'ai perdus en route) cherche à prendre le risque de faire requalifier ma prestation en CDI dans son organisation.

Mon client m’a appelé mort de rire en me disant "t’es vraiment un grand malade"

Cela a bien calmé le jeu. Par contre, on ne va pas se mentir hein ... un peu plus d’un mois plus tard, le client final à rompu le contrat de mon intermédiaire (donc le mien aussi).

Courage et force à vous.

 

Réponses  : 11
Like: 1
Vues : 566

Réponse postée 23 mai 2024 22:27

Pffff !!!

Certes, la fin de ma réponse était un peu vulgaire, mais à aucun moment, elle n'a été insultante.

Si la modération et machine (désolé, j'ai oublié votre pseudo) en charge de la 'ligne éditoriale" de ce forum pense qu'il est normal de poser des questions ayant comme finalité d'arnaquer les clients, après tout c'est votre éditoriale.

Bonne journée.

Au service des talents IT

Free-Work est une plateforme qui s'adresse à tous les professionnels des métiers de l'informatique.

Ses contenus et son jobboard IT sont mis à disposition 100% gratuitement pour les indépendants et les salariés du secteur.

Free-workers
Ressources
A propos
Espace recruteurs
2024 © Free-Work / AGSI SAS
Suivez-nous