← Retour

JdeBrem

Nombre de posts : 11

Inscrit depuis le : 27 février 2023

Forum : Aides sociales
Réponses  : 33
Like  : 0
Vues : 1308

Réponse postée 16 juillet 2024 13:03

  • Une autre solution serait de toucher les ARE (sans ARCE) tout en versant à ma femme (actuellement femme au foyer) un SMIC de ma boîte (smic que nous toucherions de fait en commun).

    • Cela permettrait de maintenir peu ou prou notre niveau de vie en additionnant : chômage + SMIC + IK + loyer + téléphone/éléc... et de mettre de côté la rémunération de l'entreprise pendant les 18 mois de chômage, chômage que, à terme, je toucherais à 100%, et non à 60%.

  • Toutefois, de ce que je comprends de votre dernier post Droopyan :

    • Cas maintien ARE : je me verse en EURL la rémunération d'entreprise accumulée depuis 18 mois, en une seule fois ou un peu chaque mois des exercices suivant (mais est-ce obligatoire de la verser en dividendes ?) >>> Taxes beaucoup plus élevées ?

    • si je me versais un salaire régulier dès le jour J de la création de l'entreprise (cas versement ARCE) ? >>> Taxes beaucoup moins élevées ? (IR + CS)

      • De ce point de vue, me verser l'ARCE me fait perdre 40% de chômage restant (20 000€ pour mois à peu près) : mais est-ce que je vais vraiment pouvoir gagner cette somme avec le cas de maintien des ARE ?

Réponses  : 2
Like  : 0
Vues : 93

Réponse postée 14 juillet 2024 17:56

Bonjour le forum,

Petite question : j'ai une connaissance haut fonctionnaire (armée) qui va partir à la retraite dans quelques mois.

Il a décidé cependant de créer son entreprise pour maintenir une activité partielle : conférences, interventions divers, etc.

Est-il possible pour lui de créer une entreprise de type EURL ou SASU et de bénécier de l'ACRE + de l'ARCE malgré le versement de sa retraite ?

Bien à vous,

JDB

Forum : Aides sociales
Réponses  : 33
Like  : 0
Vues : 1308

Réponse postée 8 juillet 2024 10:11

Merci Droopyan.

Sur le simulateur https://decodage-fiscal.fr/guides-simulateurs/simulateur-complet-independant-freelance j'ai un TMI à 11%

"Le maintien des ARE implique un paiement de dividende" > même pour une EURL ?

Pour les utilisateurs du forum, un des sujets les plus intéressant sur la battle are/vs ARCE (que le début) : https://www.free-work.com/fr/tech-it/forum/t/besoin-d-aide-choix-statut-eurl-vs-sasu-arce-vs-are-vs-ir-ou-is

Et celui là (sujet plus vieux, ne lire que le début, et en faisant abstraction des remarques désagréables) : https://www.free-work.com/fr/tech-it/forum/t/renseignement-cumul-are-a-100-et-creation-eurl-is?page=1

Forum : Aides sociales
Réponses  : 33
Like  : 0
Vues : 1308

Réponse postée 7 juillet 2024 21:12

Pour rebondir sur le sujet initial - ARCE et réforme chômage, qui est ce qui serait en définitive le plus judicieux pour quelqu'un qui monte sa structure en freelance au vu des réformes à venir sur le chômage ?

  • Toucher les ARE sans se verser de revenus sur toute la durée de son chômage,

  • ou se verser l'ARCE directement avec une amputation de 40% des droits chômage (et la quasi-certitude de perdre ces 40%) ?

Je vois que Probe a parlé directement de l'ARCE, et que Raoulos semble naturellement avoir envisagé cette solution. Qui est ce qui motive ce choix ? Car en effet on perd pas mal d'argent en définitive en faisant la croix sur le reliquat du chômage.

Personnellement mon comptable me conseille de toucher l'ARE en la complétant par des alternatives (Loyer, ik, rbt de frais divers…)., mais avec 43% de mon brut amputé je vois mal comment cela pourrait combler pour maintenir ma rémunération actuelle.

Mais il est vrai en même temps que si la durée du chômage devrait encore baisser, et vu la nouvelle composition du gouvernement cela pourrait arriver, "un tiens vaut mieux que deux tu l'auras"...

Réponses  : 2
Like  : 0
Vues : 111

Réponse postée 3 juillet 2024 15:06

Merci, c'est un bon conseil.

Réponses  : 2
Like  : 0
Vues : 111

Réponse postée 3 juillet 2024 10:57

Bonjour,

Qui pourrais me donner des retour d'expérience sur les comptes pro revolut ?

Je n'ai rien trouvé sur le forum. La star ici c'est qonto, mais le problème c'est que j'aimerais aussi avoir la même banque pour un compte perso, et cette banque ne permet pas d'ouvrir de compte perso, sauf preuve du contraire.

Revolut propose 2 forfait, un "gratuit" et un autre à 20€.

C'est pour une EURL.

Connaissez peut-être d'autres banques en ligne qui font les deux types de compte?

Bien à vous,

JB

Forum : Aides sociales
Réponses  : 33
Like  : 0
Vues : 1308

Réponse postée 1 juillet 2024 08:33

Pour compléter ma réponse à droopyan, je précise que je choisis l'EURL plutôt que le CDI en portage car je pense que je gagnerai plus en net (grâce à l'allégement des charges sociales, les optimisations possibles, etc.) même si je devrais payer moi-même ma mutuelle, ma prévoyance, ma RC pro, etc. Cf. https://www.free-work.com/fr/tech-it/forum/t/portage-salarial-vs-creation-societe

Merci freeWorker 77, je vais faire créer mon entreprise par un comptable, qui m'aidera ensuite dans la gestion mensuelle de l'entreprise pour pour 200€/mois (je débute dans l'EURL et j'ai 4 gosses, je n'aurai pas le temps de tout faire correctement tout seul).

Merci à tous.

Le problème particulier qui se posait à moi, et je tiens à le signaler au forum dans le cas où d'autres personnes se trouveraient dans ma situation, c'était mon souhait de passer en direct chez le client sans passer par mon ESN, avec laquelle je suis en portage, d'où mon projet de rupture conventionnelle et de création d'entreprise.

En définitive, ce que m'a proposé mon ESN, qui me faisait mon portage, c'est de faire une rupture conventionnelle, de manière à passer du portage à la création de ma propre entreprise, mais tout en gardant un lien commercial avec elle : concrètement c'est elle qui continuent à recevoir le TJM de la part du client, qui prend un pourcentage et me reverse le reste une fois reçu la facture de la part de ma propre entreprise. Je suis indépendant avec un intermédiaire : leur contrat commercial avec le client ne change pas, et ce dernier n'a même pas besoin de savoir le schmilblick. Je ne peux pas faire autrement qu'accepter car c'est l'ESN qui a le contrat commercial.

En résumé, j'ignorais que la boite de portage pouvait me faire sans problème une rupture conventionnelle et me laisser créer mon entreprise, tout en gardant néanmoins le lien comm. avec le client pour rester dans son intérêt.

A part ce "détail", je vais suivre peu ou prou le processus que probe a décrit avec clarté ci-dessus .

Une question cependant : pendant la période de 6 mois au cours de laquelle je m'inscris à Pôle Emploi, je créé mon entreprise (EURL), je touche l'ACRE une fois puis une deuxième fois, ais-je le droit de me verser une rémunération dès le début ? Cela ne bloque par la réception de l'ACRE ? J'ai regardé sur le forum et sur le net sans trouver une réponse claire.

Car je sais que si j'opte pour une réception de l'ARE tous les mois, celle-ci s'arrêtera dès que je me verserai un salaire. Et de plus, j'ai peur que l'ARE ne soit pas suffisant pour me donne un salaire mensuel la première année équivalent à ce que je touchais en portage. Alors qu'avec l'ACRE + versement de salaire, je pourrais avoir la même chose qu'avant sinon plus, avec l'ACRE en supplément.

Forum : Aides sociales
Réponses  : 33
Like  : 0
Vues : 1308

Réponse postée 30 juin 2024 19:49

Merci Droopyan, vous avez répondu à ma question : je peux me verser un salaire en parallèle des deux versements de l'A.R.C.E (je me suis effectivement trompé sur la dénomination)

Merci Free-work 77 pour ce lien avec une liste très claire : https://www.free-work.com/fr/tech-it/forum/t/chevauchement-entre-demande-darce-creation-dentreprise-et-debuter-une-mission

Merci emg, vous avez bien compris ma situation. Mais après votre "heu..." je suis perdu. Mais free-worker 77 semble avoir assez bien conclu.

Bonne soirée à tous.

Merci à tous.

Le problème particulier qui se posait à moi, et je tiens à le signaler au forum dans le cas où d'autres personnes se trouveraient dans ma situation, c'était mon souhait de passer en direct chez le client sans passer par mon ESN, avec laquelle je suis en portage, d'où mon projet de rupture conventionnelle et de création d'entreprise.

En définitive, ce que m'a proposé mon ESN, qui me faisait mon portage, c'est de faire une rupture conventionnelle, de manière à passer du portage à la création de ma propre entreprise, mais tout en gardant un lien commercial avec elle : concrètement c'est elle qui continuent à recevoir le TJM de la part du client, qui prend un pourcentage et me reverse le reste une fois reçu la facture de la part de ma propre entreprise. Je suis indépendant avec un intermédiaire : leur contrat commercial avec le client ne change pas, et ce dernier n'a même pas besoin de savoir le schmilblick. Je ne peux pas faire autrement qu'accepter car c'est l'ESN qui a le contrat commercial.

En résumé, j'ignorais que la boite de portage pouvait me faire sans problème une rupture conventionnelle et me laisser créer mon entreprise, tout en gardant néanmoins le lien comm. avec le client pour rester dans son intérêt.

A part ce "détail", je vais suivre peu ou prou le processus que probe a décrit avec clarté ci-dessus .

Une question cependant : pendant la période de 6 mois au cours de laquelle je m'inscris à Pôle Emploi, je créé mon entreprise (EURL), je touche l'ACRE une fois puis une deuxième fois, ais-je le droit de me verser une rémunération dès le début ? Cela ne bloque par la réception de l'ACRE ? J'ai regardé sur le forum et sur le net sans trouver une réponse claire.

Car je sais que si j'opte pour une réception de l'ARE tous les mois, celle-ci s'arrêtera dès que je me verserai un salaire. Et de plus, j'ai peur que l'ARE ne soit pas suffisant pour me donne un salaire mensuel la première année équivalent à ce que je touchais en portage. Alors qu'avec l'ACRE + versement de salaire, je pourrais avoir la même chose qu'avant sinon plus, avec l'ACRE en supplément.

Forum : Aides sociales
Réponses  : 33
Like  : 0
Vues : 1308

Réponse postée 29 juin 2024 14:01

Merci à tous.

Le problème particulier qui se posait à moi, et je tiens à le signaler au forum dans le cas où d'autres personnes se trouveraient dans ma situation, c'était mon souhait de passer en direct chez le client sans passer par mon ESN, avec laquelle je suis en portage, d'où mon projet de rupture conventionnelle et de création d'entreprise.

En définitive, ce que m'a proposé mon ESN, qui me faisait mon portage, c'est de faire une rupture conventionnelle, de manière à passer du portage à la création de ma propre entreprise, mais tout en gardant un lien commercial avec elle : concrètement c'est elle qui continuent à recevoir le TJM de la part du client, qui prend un pourcentage et me reverse le reste une fois reçu la facture de la part de ma propre entreprise. Je suis indépendant avec un intermédiaire : leur contrat commercial avec le client ne change pas, et ce dernier n'a même pas besoin de savoir le schmilblick. Je ne peux pas faire autrement qu'accepter car c'est l'ESN qui a le contrat commercial.

En résumé, j'ignorais que la boite de portage pouvait me faire sans problème une rupture conventionnelle et me laisser créer mon entreprise, tout en gardant néanmoins le lien comm. avec le client pour rester dans son intérêt.

A part ce "détail", je vais suivre peu ou prou le processus que probe a décrit avec clarté ci-dessus .

Une question cependant : pendant la période de 6 mois au cours de laquelle je m'inscris à Pôle Emploi, je créé mon entreprise (EURL), je touche l'ACRE une fois puis une deuxième fois, ais-je le droit de me verser une rémunération dès le début ? Cela ne bloque par la réception de l'ACRE ? J'ai regardé sur le forum et sur le net sans trouver une réponse claire.

Car je sais que si j'opte pour une réception de l'ARE tous les mois, celle-ci s'arrêtera dès que je me verserai un salaire. Et de plus, j'ai peur que l'ARE ne soit pas suffisant pour me donne un salaire mensuel la première année équivalent à ce que je touchais en portage. Alors qu'avec l'ACRE + versement de salaire, je pourrais avoir la même chose qu'avant sinon plus, avec l'ACRE en supplément.

Forum : Aides sociales
Réponses  : 33
Like  : 0
Vues : 1308

Réponse postée 10 juin 2024 10:16

Merci pour ta réponse.

Normalement le client serait ok pour le changement, à savoir création de ma propre structure en cours de mission.

Mais je demande ce que va inventer ma boite de portage pour ne pas me faire un rupture co, car c'est clairement pas leur intérêt, et je ne vois pas comment ils y seraient obligés légalement dans la mesure où, théoriquement, la rupture co arrive à la fin de la mission.

Forum : Aides sociales
Réponses  : 33
Like  : 0
Vues : 1308

Réponse postée 8 juin 2024 14:14

Merci Raoulos et Free-worker pour vos posts. C'est un ami adepte comme moi du forum qui m'a signalé la discussion !

Je suis dans un situation similaire à la votre : je suis actuellement en portage et j'aimerais passer en indépendant (a priori en EURL), tout en restant dans la même mission.

Mais j'ai une question différente : comment comptez-vous vous débrouiller avec la boite de portage pour rompre le contrat en rupture conventionnelle en cours de mission ? Sans passer par une démission ? Sachant que de mon côté il n'y a pas de véritable lien commercial entre le client et la boîte sachant que c'est moi qui ai trouvé tout seul la mission avec le client, donc "je ne dois rien" à cette boite. J'aimerais donc les "forcer" à faire une rupture co pour garder le chômage tout en créant ma boite, idéalement à la fin du bon de commande de ce trimestre.

Oui pourquoi ne pas avoir créé ma boîte direct, je n'étais pas encore totalement au fait de toutes les possibilités :)

Merci par avance et bon we

Au service des talents IT

Free-Work est une plateforme qui s'adresse à tous les professionnels des métiers de l'informatique.

Ses contenus et son jobboard IT sont mis à disposition 100% gratuitement pour les indépendants et les salariés du secteur.

Free-workers
Ressources
A propos
Espace recruteurs
2024 © Free-Work / AGSI SAS
Suivez-nous