← Retour

Free-Worker-306012

Nombre de posts : 13

Inscrit depuis le : 16 avril 2022

Réponses  : 5
Like  : 0
Vues : 113

Réponse postée 26 septembre 09:04

D'accord, merci a vous @Droopyann et @fred

Vous m'aviez confirmer que l'unité peut etre un facteur de temps (jours, heures etc)

OK aussi pour le fait de préciser, je voix comment ça aides toutes les parties prenantes.

Réponses  : 5
Like  : 0
Vues : 113

Réponse postée 25 septembre 12:09

D'accord, je vous remercie !

une deuxieme question, si vous le permettez;

Du coup je précise en unité une journée par exemple ? et la quantité sera le nombre de jours ?

et aussi, pour moi pas besoin de préciser le contenu de l'unité .. qu'est-ce que vous en pensez ?

Je vois pas si c'est nécessaire de préciser l'unité autre que "jour de formation", ou bien serait-il meilleur de dire par exemple: "jour de formation en Python"...

Bonjour,

Vous pouvez effectivement facturer en jour ou en heure.

Concernant la fréquence de facturation, à voir avec l'école, mais vous pouvez faire par mois, par semaine ou par session. Ca dépend des habitudes de l'école et de vos besoins.

Réponses  : 5
Like  : 0
Vues : 113

Réponse postée 25 septembre 10:32

Bonjour,

J'ai une question peut être bête mais je suis nouveau,

Comment facturer un service qui ne se défini pas par des jalons (unités). Par exemple dans le conseil, peut on facturer par unité: Jour Comment préciser le facteur temps dans la facture. Par exemple si mon TJM est 300 je mets 300e/j en unité ? et je précise la quantité ?

Pour moi ca sera dans pour une école, et la prestation c'est donner des cours.

Je vous remercie,

Réponses  : 41
Like  : 0
Vues : 343

Réponse postée 22 septembre 14:00

mais entre temps ayant un titre de salarié et avant de demander un autre titre, vous avez pu exercer ?

Vous etes de quelle nationalité si vous permettez ?

Bonjour,
je suis allé à la prefecture de yvelines deposer ma carte de commerçant et le dossier est passé comme une lettre à la poste, on m'a dit que la carte sera prete dans 3 à 4 semaines.

WOUAAA, je suis EURL IS, je peux maintenant pouvoir deduire mes seances de massage.

Réponse postée 18 septembre 14:42

Bonjour Yann,

je sais que demander moins ce n'est pas seulement se dévaloriser mais aussi peut-être mauvais pour le marché. pour ces missions ce n'est pas moi qui a demandé les marge sont fix et ce n'est pas pour des postes de dev, mais de formateur je pense ça change tout. y'a rien de suspect

Merci Yann pour l'encouragement !

En complément, peut être que demander 320 pour un profil qui en vaudrait normalement 450 fait fuir les recruteurs.
Je trouve que ça peut paraitre suspect.

D'autre part, pour moi l'année passée à développer votre site est une vraie année d'expérience. Vous n'avez peut être pas été rémunéré, et le résultat n'est pas satisfaisant. Mais ça reste une super expérience. Je la vendrais comme telle. Une personne qui a des échecs à son actif, mais qui est capable de les comprendre ne refera à priori pas les mêmes erreurs. Ca peut être un point fort finalement.

Réponse postée 18 septembre 14:28

Je te remercie Fred ! Je garde le moral :)

On verra pour la suite. En région parisienne pour ta question. Il y'a ce phénomène Darwinien de 5% qui enchainent les missions et les autres sont tous dans le chômage. je parle des plateformes comme malt.Fr

Ne croyez pas ce que tout les gens disent, c'est clairement ceux qui travaille bien en freelance qui parle et généralisent, les autres ils ne disent rien ce qui explique beaucoup de chose entre la réalité et ce qu'on voit comme pub.

pour le site c'est exactement ça, j'avais tres mal a articuler ce que j'ai fait en 2021 et début de cette année. Ce qui a fait certainement fuir la majorité.

De toute façon, je vous tiens au courant la semaine prochaine.

merci

Très d'accord avec DevAndOps.

Avec ces technos tu devrais trouver facilement en freelance peu importe ton diplôme ou tes certifs. La question a été justement posée, et tu n'as pas dit où tu étais, mais si tu es en RP, il n'y aucun doute sur le fait que ces technos sont en recherche. Alors peut-être est-ce un problème de visibilité de ton profil ou de qualité/présentation du CV ?

Prendre des missions payées par cher c'est bien mais ça doit remplir une fonction pleine : un métier que tu adores, une qualification/expérience rare, etc. Peut-être est-ce mieux de prendre un CDD pour obtenir tes papiers et ensuite passer freelance, par exemple. je n'en sais rien. C'est juste un exemple, mais qui justifierait pourquoi tu devrais prendre un de ces métiers. Si ce n'est pas justifié, freelance à 450 minimum devrait être dans la norme pour ces technos à mon humble avis.

Certes, l'année que tu as prise est un projet perso, mais ça s'explique très bien. Comme l'a dit DevAndOps, dégage la honte de ton registre comportemental. Elle ne sert à rien. Tu regardes les gens droit dans les yeux, et droit dans tes bottes tu expliques pourquoi ce projet t'a tenu à coeur et pourquoi tu y as consacré une année de ta vie... et comment il est complémentaire à ta carrière. Le plus gros risque ne réside donc pas dans l'un de ces trois choix mais dans la possibilité que tu n'y voies aucune autre possibilité.

Réponse postée 18 septembre 11:21

Salut DevAndOps, C'est par rapport a mes expériences: alors pour ma mission de 3 ans, j'ai utilisé Python dans le contexte des big data : manipulation, encodage, data mining, jusqu'a la data-viz

ensuite j'ai adopté Node.JS en travaillant sur le site et j'ai avancé pas mal. Donc voila je me présente aujourd'hui avec ces deux: Python pour la data et NodeJS pour le back API/Web

Réponse postée 18 septembre 10:55

EDIT: Je ne suis pas sur si tu m'as compris sur "publique visé, école qui présente des cursus bac+2 et bac+3, c'est des clients et des opportunité pour moi en tant que formateur! pas pour étudier ou en tant que dev"

Bonjour DevAndOps!
je te remercie pour ton attention et ta réponse !! Je précise que j'ai un Bac+5, pour ma référence a bac+2 et bac+3 c'était pour le publique visé dans les école pour les opportunités en freelance.

Pour le TJM à 320 c'est vraiment pas mal effectivement, ça permet de récupérer un peu de la période ou j'étais au chômage (maintenant 19 mois ! ce qui est beaucoup pour revaloriser mes études et ma situation). Le problème c'est que ce n'est pas gagné, c'est isolé donc problème d’hébergement a voir, et bien-sur est-ce présentable auprès de la préfecture comme un "business plan" clairement ça permet "un cadre de vie" mais sinon est-ce qu'ils se demande sur la suite ? (business plan) c'est ça ce qu'ils disent pour passer au statut "libéral". Pour moi c'est suffisant comme business plan, c'est tout à fait logique d'enchainer des missions de formateur ou de dev par la suite mais ça c'est moi qui le dit.

Dans tout les cas, Tu as bien compris ma situation et je pense aussi favoriser le CDD avec un salaire de 2200, je sais que c'est beaucoup au dessous de mon niveau, mais j'ai perdu un peu de compétitivité réelle (productivité) et aussi fictive (vis-a-vis du marché, vu le grand creu dont je me suis enfoncé bêtement?! le seul truc, c'est que j'ai travaillé un site de bout en bout sur une année, et ca demande du courage je pense,)

Finalement reprendre l'école, malheureusement je ne pense pas c'est ma solution viable pour l'instant et dans mes circonstances, je dois travailler en gros etre payé pour vivre, trouver une raison pour redemander un titre de séjour, et reprendre la confiance et la compétitivité au marché..

Merci encore, je ne sais pas si la question de mon niveau change ta réflexion ? je pense que le CDD reste le meilleur recour pour le titre de séjour et en meme temps reprendre le taff et avoir une vision claire de mon future,?

Salut,

uff, tout ça est très complet, voire confus. Donc, essayons poser les valises et de structurer ce début de carrière.

1/ je comprends que tu es un train de renouveler ton autorisation de travail pour la France. Félicitations, il faut que tu persévères.

2/ je comprends que tu n'es pas titulaire d'un diplôme qui permette de "viser la lune". Tu as moins qu'un bac+2, si je comprends bien.

3/ tu bosses actuellement à TJM 320.

4/ la honte.

===

Commençons par le point (4) : c'est totalement hors sujet. Si tu commences à mettre du sentiment dans tout ça, tu cours à ta perte. Actuellement, tu offres une force de travail et des entreprises sont susceptibles de la demander. Tout le reste, c'est un combat avec toi même pour ramener de la rationalité dans ta perception.

Pour le point (2), je pense que c'est le plus important pour quelqu'un qui débute. Il faut légitimer ta position en passant un diplôme ou une certif de codeur ou .... Ca fait maintenant plusieurs année que je bosse dans des milieux où on demande 90% de bac+5 et quelques bac+2. Le pire, c'est que lorsque tu ouvres un poste pour un bac+2, il y a tous les bac+3 qui se présentent. Donc, il est assez difficile d'intégrer le monde de l'informatique avec un bac+2 actuellement.

Pour le point (3), TJM 320, c'est déjà pas mal. Tu te retrouves au dessus du salaire médian français. Je te tire mon chapeau.

===

Mon conseil, et tu en auras plein d'autres, c'est de reprendre l'école et de devenir un spécialiste.

Dans l'industrie logicielle, il y a du vocabulaire a acquérir: une release, du CI/CD, un QA, un orchestrateur, Docker .... Si tu arrives en entretien avec une méconnaissance de ces termes, tu ne peux pas faire bonne impression. Donc, l'employeur part naturellement vers un autre candidat.

Réponse postée 18 septembre 09:56

Bonjour à tous, J'espère que vous allez bien :)

Je commence à me présenter rapidement, Je suis un ressortissant Algérien résidant en France 5 ans maintenant, commençant par un titre étudiant et puis salarié (contrat de 3 ans) rompu malheureusement par une abondant de poste. J'ai continué à bénéficier de ce statut pour une deuxième année ayant les droits du chômage. Malheureusement mon abandon de poste selon moi ne posé aucun gros soucis pour la structure dont laquelle j'ai travaillé, j'ai rempli mes taches jusqu'au dernier jours et j'ai toujours été 100% positif sur cette mission. Je suis quelqu'un d’honnête je le précise même si ça peur laisser un sentiment, car dans mon approche et avec d'autre potentiels recruteurs, je n'ai pas avancé que c'était un démission ou autre, ou essayant de brouiller les pistes, par exemple, si on m'a demandé un contact de la boite, je l'ai a chaque fois partagé. Je n'ai pas le meilleur profil ou tout le monde va me chercher certe, et par conséquent j'ai galéré a me relance je vous le cache pas.

Bref, ça c'est le contexte d'avant. Début de cette année je me suis affilié a l'URSSAF dans l’espoir d'exercer en freelance. Chose qui n'était pas facile, et je n'ai décroché finalement "aucune mission", je n'ai pas de honte a le dire, car ce n'est pas facile de passer d'une discipline sur les grands projets big data au petites prestations web sur les sites que j'ai essayé (codeur, malt.fr etc). Pas de honte aussi parceque j'ai développé un site web de bout en bout espérant d'en faire un produit. Ce risque que j'ai pris, m'a couté cher en terme de temps, c'est une année de travail sur ce site qui n'avait pas de vision commerciale ou de roadmap clair ce qui fait aujourd'hui il est mis en armoire temporairement.

Finalement, aujourd'hui, je veux continuer à résider en France pour quelques années et voir ce que je vais faire avec mon future, de toute façon continuer et jouir du marché prometteur dans mon domaine pour les prochaines 5 à 10 ans.

Apres que je me suis orienté vers le marché de la formation, j'ai finalement trouver trois missions intéressantes:

  • En freelance, sur une période de 6 mois en full time, et avec un tjm de 320e pour un publique tres débutant: ce qui fait pas facile de redescendre un peu mais ce n'est pas un grand problème j'aime le partage. Si je prends ce chemin je désiste des autres. ce n'est pas gagné vus d'autres contraintes: déménagement et c'est un village ou il y'a peu de location présentes en ce moment, bien-sur c'est un critère pour le recruteur.

  • Un contrat CDD en cour de négociation, aussi sur une longue période et dans les meme contextes (vraiment retour aux bases avec le publique visé). L'employeur est entrain de voir mon profil et ces question de "autorisation de travail et DIRECCT". (finelement ce n'est pas une chose qu'on aime faire si on a pas cette habitude!! je me suis rendu compte. Seul bémol dans cette mission le salaire "très bas"!. et Pareil, Si je prends ce chemin je désiste des autres.

  • Deux écoles qui propose des cursus bac+2 et bac+3 (peut être bac+5 pas sur) dans tout les domaines du digital, leurs programmes sont "très très intéressant" pour revaloriser mes acquis en continuité et évoluer moi même. Leurs bémols, la première école demande pour l'instant "une semaine chaque mois" sur du long terme (a voir encore si on s'accroche a moi). La deuxième école est pareil a peu pré une semaine par mois, et a long terme, mais peut aussi passer a deux ou trois semaines par mois - même module avec plusieurs groupes de promotions d'étudiants -. Les deux missions en écoles permet j'ai impression une grande liberté pour pouvoir toujours veiller sur d'autre opportunités ailleurs, et on un TJM au alentour de 300-320.

Pour finir, le 21 Octobre je dois être déterminé sur une vois des trois !!!! Car c'est le 21 Octobre que je vais à la préfecture et présenter mon projet bien-sure et en général le critère est "pouvoir assurer un cadre de vie". Que ce soit avoir un CDD ou une promesse d’embauche en main, ou bien présenter un projet pour les mois qui viennent, en indépendant et pour la première fois, passer du statut salarié à libéral et dans ce cas, je pense il faux l'assumer dorénavant !

Que pensez vous de tout ça ?

Qu'aurez vous fait à ma place ?

Quels sont les risques comme vous les voyez ?

Avez vous passer ou entendre parler de telles situations ?

S'il y'a une chose que j'ai appris ayant pris ces risques: devenir indépendant ce n'est pas rose et peut devenir même un handicap.

Je vous remercie énormément !

Réponses  : 22
Like  : 0
Vues : 363

Réponse postée 14 septembre 11:30

meme si ça date depuis beaucoup de temps, tout à fait, effectivement s'il n'y'a aucune loi qui interdit; Par conséquent:

  • la loi t'autorise a exercer en tant que auto-entrepreneur (structure EI au moins) avec un titre de séjour salarié (même d'étudiant, mais je ne suis pas sur).

Experience personnelle: j'ai toujours le titre de séjour salarié étant en chomage, (oui j'ai le droit au chomage), en parallèle j'ai créé une EI (freelance) et tout va bien. Téchniquement c'est juste l'affilication a l'URSSAF et tes déclaration et sans plus. Ils m'ont rien demandé plus qu'un titre de séjour valable (d'un an d'ailleurs). Il faut noter que tu as un méchanisme qui baisse tes participation sociales à 50% qui s'appelle ACRE et qui dure une année seulement.

Maintenant, point de vu risque, oui un grand risque si tu reposes pas sur une aide comme le chômage.

A toi de balancer les risques et les opportunités.

comingfreelancer a écrit : Salut,

MOI AUSSI je n'ai pas encore de contrat freelance 🙂 c'est un projet, c'est pour cela je me renseigne avant de foncer

sinon je n'ai pas une carte résident mais une carte salarié, c'est pour ça que je ne peux pas pour l'instant créer de EI ou EURL !

Merci
Bonjour,

Dépuis quand avec un statut de salarié tu n'a pas le droit de créer une entreprise. c'est quoi/qui tes sources?

J'ai plusieurs cas de figure à ma connaissance qui ont crée des sociétés avec ce statut sans aucun PB.

Tu es salarié, donc tu as les mêmes droits que que les autres salariés du point de vue proféssionnel.

Je rappelle que même les étrangers on le droit de créer des sociétés en france ( de droit français) et plus généralement dans n'importe quel pays le permetant. je suis même sure de ceci.

maintenant pour excercer une activité en france, du point de vue fiscale, il te sera demandé à toi et tes employés d'avoir une résidence fixe en france ,à moins sa résidence principale hors de france ou tu payes déja des impots. dans ce cas ce sera tout simplement la règle des accords bilatéraux qui va prévaloire.

Donc, merci de bien vouloir vérifier ta source.

Bien cordialement

Réponse postée 15 avril 23:31

Bonjour Yann,
Finalement je penche sur le CDI, l'équipe est sympa, la stack ca va.
Alors le probleme qui s'est t'averer avec le freelance, c'est le manque de transparence de la part du recruteur. J'ai pensé c'est une grosse boite et que tout ira impéccable, alors vous me dites aussi, mais je trouve ça anormale que c'est pour un client primo, secondo, il fait tout pour que j'accroche, (il a surement senti que cet exercice je le fais pas tout les jours, dailleurs j'ai une seule expérience pro)... Apres 1h30 d'entretien préparatif avant de voir son client, il m'entraine pour que tout ira dans le sens de persuader le client (ok ca va) mais dans les 5 finale minutes, je lui annonces niveau facturation cça se passe comment, etant auto entrepreneur et pour une premiere fois je m'interroge, et la il me dit, ah non ça y'a aucun soucis, on s'en occupe et d'ailleur t'as meme pas besoin de statut auto entrepreneur, on passe encore pas une boite de portage salariale, je dis alors c'est combien leurs marge, il me dit t'inquiete c'est juste 3 ou 4% (je pense), et on conclue vite le meeting. Ils doivent etre ces amis ou il touche encore quelque chose.

faisant mes calcule par des simulateur en ligne entre le salaire du CDI et le TJM, déja sans compté la commission du portage salarial, preque égaux, vu cette pratique a la va vite, je me dis, non, je reste sur l'autre équipe (d'ailleur la stack du freelance est motivante, mais peut aussi devenir incontrolable: entre dev et devOps, chose que je veux surtout pas)...

Je reviendrai le vendredi prochain à l'équipe de Grenoble, je pense ça ira beaucoup plus tranquilement, comme tu le dis aussi niveau location tout ça, ça va aider...

Merci beaucoup Yann
et Laura

Réponse postée 14 avril 07:03

Merci beaucoup Laura pour votre réponse.

Réponse postée 13 avril 18:42

Bonjour les amis,
D'abord désolé si mon francais n'est pas a la perfection !
J'ai besoin de vos conseils (jugement open bar 😎). Je suis dans une situation un peu inédite pour moi.

Etant freelancer, tres passif des le debut, ça fait 2 mois et aucune mission car J'ai un projet perso pour devenir mon propre patron, et j'ai le chomage qui me le permette.

Mais en meme temps, j'ai recu deux offres dun seul coup ce qui est vraiment merveilleux, un pour un contrat CDI et un poste freelance pour du long terme (ce qu'il dit mais ne précise pas plus);
Pour simplifier on peux juste prioriser le salaire ici, mais il y'a d'autres facteurs, du coup pareil, vous pouvez juger le truc selon vos presentiments.

La mission freelance offre un TJM de 410e, et le CDI offre 47k/ an.
Le contrat CDI est dans l'autre bout de la France ce qui va engendrer un déménagement et un peu de casse tete, alors que la mission freelance est pret de moi (la défence) ce qui me permettra d'élargir mon réseau sachant qu'il n'existe pas du tout.

La mission freelance me parait asses riche pour pouvoir évoluer téchniquement et trouver d'autres clients par la suites (peut etre augmenter le TJM)

La mission en CDI, si je m'engage, avec cette petite équipe et que la stack est finalement très limitée, je pense que à 30 ans maintenant, ca serait lourd de rempre le contrat et espérer grimper encore dans les échelons. mais je peux gagner une certaine stabilité mentale (mais pas d'évolution, ou risque de me coincer sur un projet qui me plait pas, ou l'équipe, ou ... je serai aussi dans un petit bled a coté de Grenoble).


J'espère que j'étais clair au moins en langage (excuser mon Français), je sais y'a vraiment plein de facteurs ici et que ca va revenir a moi et comment je le sens, mais j'ai vraiment besoin de le discuter et voir vos presentiments (jugement open bar :).

Je vous remercie.

mon profil:
J'ai oublié de préciser mon profil exactement:
Diplomé informatique en 2016 à l'age de 26 ans. J'ai travaillé 2 ans et demi pour une mission très riche mais trop de stress (de ma part, j'ai appris des lessons j'espere) et pris la fuite (amicalement) pour trouver un marcher dans la formation étant formateur et j'ai encore changer d'avis.
maintant j'ai presque 30 ans et en chomage. et avec un bon diplome on va dire (dommage), j'ai travaillé jusque la 3 ans, financièrement ça va pas et je dois récupérer le retard on va dire...

merci