← Retour

Bisounours

Nombre de posts : 131

Inscrit depuis le : 26 août 2018

Réponses  : 25
Like  : 0
Vues : 452

Réponse postée il y a 20 heures

Sinon concernant ces travaux de jardinage, n'oubliez pas de lui dire qu'elle bénéfice d'un crédit d’impôt de 50% sur ce montant (à déclarer dans une case spécifique de sa déclaration d'IR)

Je le sais, elle aussi, mais il faut attendre un an pour être remboursée que de 50%, en attendant son emprunt continue en plus des intérêts. Ma voisine est française et de très bonne éducation (lire scolarité). Elle est responsable d'un réseau de bibliothèques dans le Nord.

Si on accepte sa situation financière et qu'on vit avec ses moyens il n'y a aucune raison d'envier les autres

Entièrement d'accord, je fais pareil. J'ai été très pauvre en Belgique, je sais ce que c'est de devoir compter ses sous. Certes, mais je remarque sur le forum que la plupart des freelances râlent sur leurs impôts, sur leur administration, sur tout et n'importe quoi. Je pense que de temps en temps, il est utile de faire savoir que la majorité des français ne possèdent pas le niveau de vie que nous avons, et que certains pourraient se rendre compte qu'ils ont de la chance. Un peu de pudeur ne peut pas faire de mal.

Bonjour Bisounours,

En fait les prix sont nationaux, vous pouvez les vérifier ici :

https://www.service-public.fr/particuliers/vosdroits/F2865 et https://www.service-public.fr/particuliers/actualites/A14725

J'avais mis le lien vers l'université de Paris pour expliquer que les montants que vous indiquiez concernait uniquement des cas particulier (étudiants étrangers non ressortissants d’un Etat membre de l’Union européenne ou de l’Espace économique européen).

Pour information, pour les ressortissants étrangers résidant en France et titulaires d’une carte de résident ou titulaires d’un titre de même nature délivré dans le cadre d’un accord international applicable à la République française ou mineurs âgés de moins de dix-huit ans et descendant direct ou à charge du bénéficiaire de l’une de ces cartes il s'agit également des tarifs que j'ai mentionnée (170€ et 243€).

Je ne sais pas quelle est la situation de votre voisine qui pourrait expliquer qu'elle doit payer les frais que vous avez mentionné, d'autant plus que vous indiquez qu'elle est mère célibataire avec un salaire pas très important, j'imagine qu'elle devrait avoir droit à des bourses dans ce cas là.

Sinon concernant ces travaux de jardinage, n'oubliez pas de lui dire qu'elle bénéfice d'un crédit d’impôt de 50% sur ce montant (à déclarer dans une case spécifique de sa déclaration d'IR)

Concernant votre dernière remarque, je pense que la plupart des freelances de ce forum sont bien conscient des revenues qui sont plus important que la moyenne mais je n'ai pas spécialement vu de plainte la dessus

Ce que j'ai pu voir c'est surtout des remarques sur des personnes qui auraient un métier moins rémunérateur et qui seraient "envieux" de notre niveau de vie.

La-dessus, je rejoins DevAndOps car ça signifie avoir fait beaucoup de sacrifice et de travail pour pouvoir arriver à atteindre ce niveau de rémunération. Le problème c'est souvent qu'en France on voit toujours l'herbe plus verte chez son voisin (même en période de sécheresse...) et pour moi il s'agit aussi d'un problème d'éducation.

Si on accepte sa situation financière et qu'on vit avec ses moyens il n'y a aucune raison d'envier les autres. Lorsque nous allions à Emmaüs avec 10Fr et qu'on ressortait avec 10 livres d'occasion c'était un bonheur car il y avait dedans des histoires qu'on n'avait jamais lu alors peu importe si le livre était abîmé, les jeux déjà faits ou gribouillé, on était heureux tout simplement. De la même manière quand on recevait des vêtements de 2ème main on était content car pour nous c'était simplement des "nouveaux" vêtements...

Il n'y a pas de raison de se sentir mal à l'aise envers des familles plus modeste ou envieux envers des familles plus riche. Il faut simplement adapter son niveau de vie à sa situation financière.

Réponses  : 13
Like: 1
Vues : 303

Réponse postée il y a 20 heures

Pareil que toi, très suspicieuse. Et puis, je ne paie pas pour avoir un boulot. Jamais.

Réponse postée il y a un jour

[Mode Poutine] "Je propose qu'on attaque la Belgique francophone. C'est à nous. Je reconnais immédiatement l'indépendance de la Wallonie. Maréchal Trucmuchiévich, en avant !!" [/Mode Poutine] 😁😁

🤣🤣🤣

Je ne connais pas les administrations et obligations pour le Luxembourg et la Hollande. Par contre, la Belgique...

Au lieu de prendre un meublé, je conseillerai plutôt d'aller à l'hôtel car il y a moins d'implications et conséquences administratives et fiscales. L'hôtel déclarera la présence sur le territoire belge, où les jours de présence seront concordants avec la déclaration limosa.

En cas de bail, même pour un meublé, le bailleur est obligé d'enregistrer le bail. L'enregistrement du bail se fait via le site Myminfin, c'est à dire le fisc belge. De ce fait, le fisc risque de considérer que, vu que le freelance possède un bail, même si ce n'est pas un bail de domiciliation, que le freelance reste plus de 183 jours sur le territoire belge. Et vas-y pour commencer à contester et à prouver le contraire.

A partir du moment où il y a un bail, le fisc belge transmet l'info aux administrations communales, qui vont envoyer la police pour vérification. Cette vérification est la procédure normale pour vérifier si le logement est bien apte à être loué (protection du locataire) mais également si le locataire s'est bien inscrit dans le registre de la population. Lorsque le bail mentionne qu'il ne s'agit pas d'un domicile principal, il faudra alors le déclarer lors de la visite de la police et il n'y aura pas d'obligation de se domicilier en Belgique. La domiciliation est obligatoire pour les logements principaux.

Quand j'habitais encore là, une de mes spécialités en tant que RH, c'était de m'occuper de l'installation des expats en Belgique.

Réponses  : 25
Like  : 0
Vues : 452

Réponse postée il y a un jour

Salut Yebor
Pas de soucis, un coin café reste un coin café.

J'ai quand même pu voir que les prix ne sont pas les mêmes à Paris qu'ailleurs, comme à Lille par exemple. Les prix donnés dans mon message sont celle de ma voisine qui a des enfants à l'unif de Lille et qui n'a pas le droit à une bourse. Pourtant son salaire en tant que salariée n'est vraiment pas mirobolant. Et je peux vous assurer qu'en tant que maman seule, elle n'a pas facile. Elle a du faire un emprunt pour financer des travaux d'élagage de 25 mètres de haie pour se conformer aux exigences communales.

Nous autre freelances (en portage ou pas) nous nous rendons pas compte comme on est bien lotis financièrement. La plupart des français ne le sont pas. Se plaindre, ne serait-ce pas un peu indécent?

Bonjour

Je m'excuse si j'ai fait dévier le sujet initial, au final on est dans la section "café de free-work", que celui qui n'a jamais entrainer une nouvelle conversation à la machine à café me jette la pierre :-D

Je vous donne 2 remarques à votre message :

  1. Les frais d'inscription aux écoles que vous avez données ne sont pas les bons et correspondent au montant pour les étrangers hors UE, voici les bons

  • Licence (L1, L2, L3) et Licence professionnelle : 170 €

  • Master (M1 et M2) : 243 €

https://www.univ-paris8.fr/-Montant-des-droits-d-inscription-755-

Pour les boursiers c'est gratuit

2.Pour les parasites supplémentaire, la notion était plutôt sur les agences/commerciaux de portage plutôt que les salariés portés

Après je comprend votre point de vue sur le portage et je pense que c'est comme pour tout, il y a des avantages et inconvénient et il faut arriver à faire son propre choix en fonction de sa situation.

Réponse postée il y a un jour

Hello,

Tout d'abord, je tiens à signaler que je suis de nationalité belge, domiciliée en France depuis fin 2017 pour des raisons de flicage fiscal belge (plus de 20 contrôles fiscaux en 25 ans), je connais assez bien les rouages fiscales belges.

A partir du moment où vous louez un logement, le bailleur a l'obligation de le mentionner à l'administration. Il en a l'obligation sous peine d'amendes sérieuses. Vous serez donc obligé de vous adresser à la commune pour justifier votre présence (même temporaire) sur le territoire belge. Vous recevrez une carte d'identité électronique avec un code pin, qui vous permettra de vous connecter via un lecteur de carte à toutes les administrations belges, y compris fiscales. Toutes l'administration belge se fait online.

Il faut savoir que le taux d'imposition des non-résidents (à la condition que la Belgique accepte votre non-résidence) est imposée au même taux que les résidents. Et comme vous aurez un numéro national belge, automatiquement vous devrez faire une déclaration d'impôt belge. Il va falloir prouver que vous êtes résident fiscal français, ce qui ne marchera pas si vous avez un bail de location en Belgique, même pour un meublé.

Pour éviter cela, je ne peux que vous conseiller de mettre votre domicile français dans votre bail pour le meublé en spécifiant dans votre bail que cette location ne sert pas de domicile. C'est vraiment important.

La règle des 183 jours est une réglementation européenne, mais chaque pays peut l'appliquer comme bon lui semble. Comme toujours avec l'Europe.
Officiellement c'est une année calendaire. Toutefois, la belgique considère qu'une prolongation d'un contrat fait partie d'un même contrat.

 la mission serait du 01/09/2022 au 28/02/2023

Je conseille sérieusement de prendre quelques jours de congés après le 28/2 (ne fut-ce que 2 jours) et faire un nouveau contrat lorsqu'il y a une prolongation éventuelle. De cette manière, le fisc belge ne pourra pas considérer cela comme même contrat.

Pour la mention dans le contrat : il faut bien préciser "télétravail" depuis la France ?

Dans votre contrat il faut mentionner : domicile fiscal avec votre adresse en France. Automatiquement, votre travail "au domicile" sera votre domicile en France. Exemple:
Entre société XXX et consultant, domicilié fiscalement en France à l'adresse YYYY etc. Il faut savoir que votre intermédiaire allemand est obligé de transmettre aux administrations belges copie du contrat.

 Parce que je comptais plutôt fonctionner au mois : 2 semaines en France et 2 semaines en Belgique (voire 3 semaines en France et 1 semaine en Belgique)

Cela doit se mettre mensuellement dans votre déclaration limosa. Vous (ou votre intermédiaire allemand) doit faire une déclaration mensuelle auprès de limosa.
Personnellement, ce que je faisais, c'est de déclarer à mon intermédiaire les jours de présence sur le territoire belge.

ça me rappelle que j'ai déjà effectué une mission pour un client belge via un intermédiaire belge mais tout depuis la France (0 déplacement) et l'intermédiaire avait quand même précisé que je devais remplir le LIMOSA. Mon contrat mentionnait "télétravail" mais avec le lieu en Belgique (celui de l'intermédiaire). Je n'ai eu aucun souci parce que la mission a duré 4 mois et de toute manière je faisais tout depuis la France.
J'ai l'impression que c'est même pas clair pour les entreprises belges ...

En effet, votre intermédiaire belge avait raison. A partir du moment où il y a un client belge, il faut remplir le Limosa. Le limosa possède plusieurs fonctions, d'une part pour savoir et contrôler les travailleurs étrangers sur le territoire belge, mais aussi pour des statistiques sur les sociétés belges qui utilisent du personnel étranger.

Il faut savoir que la Belgique est un pays où on flique tout le monde. Tout est fait pour surveiller et faire des statistiques.

Je vous envoie un message privé avec mon nr de téléphone, car la matière est complexe. Je ne serais pas disponible demain, mais à partir de jeudi, vous pouvez m'appeler si vous avez des questions.

Réponse postée il y a 2 jours

Bonsoir,

Si vous avez un logement mis à disposition en Belgique, votre intermédiaire allemand est tenu d'en informer le fisc belge. Vous serez donc taxé en Belgique car à partir du moment où vous avez un logement en Belgique, même temporaire, le fisc belge considère que vous êtes résident. De plus, si vous résidez en Belgique, même temporairement, vous êtes tenu à le signaler à la commune de résidence (mairie en France) et vous recevrez un numéro national belge.

La seule solution pour rester fiscalement à charge de la France, c'est de faire les allers/retours de votre domicile français et votre client. Attention à faire en sorte que vous ne dépassez pas 183 jours sur le territoire belge et d'exiger à votre intermédiaire allemand de bien remplir le limosa, d'en garder une copie sur vous en cas de contrôle. Il faut également prévoir dans votre contrat avec le client/intermédiaire allemand que vous mentionnez un minimum de 2 jours de télétravail par semaine. Même si vous faites plus. En mettant 2 jours de télétravail par semaine, vous n'arriverez pas au 183 jours.

Si la mission est renouvelée, ce que j'ai fait moi, c'est de prendre mes congés le 29/12, casser le contrat et refaire un nouveau contrat à partir du 2/1. De cette manière il y a une coupure nette pour le fisc belge.

Il faut savoir qu'un travailleur hollandais a été débouté de sa demande devant les tribunaux belges, car il avait accepté une mission en juin, et que cette mission avait été renouvelée. Le fisc belge a considéré que ce prolongement faisait partie de la même mission et comme la totalité dépassait les 183 jours, il a été obligé de payer ses taxes en Belgique.

Idem pour mon boss hollandais chez mon client belge précédent, il ne voulait pas croire ce que je disais... il est cavalé direct en Hollande car il avait le fisc belge à ses trousses.

Je reste à ta disposition pour de plus amples renseignements.

Réponses  : 25
Like  : 0
Vues : 452

Réponse postée il y a 2 jours

En France les soins d'un malade du cancer sont pris en charge à 100% par la sécu.

C'est très rigolo de constater que certain(e)s ne prennent qu'une seule phrase hors de son contexte global pour le plaisir de contredire.

En France, comme en Europe, la sécurité sociale ne rembourse pas les soins hors nomenclature. Certains soins de "suivi" du cancer ne sont pas remboursés. De plus, je n'ai cité que le "cancer" comme exemple, cela aurait pu être une autre maladie orpheline ou non.

Pour tous ceux qui croient que la France est un des pays le plus social du monde, il faudrait se poser la question pourquoi les français vont en Belgique ou aux pays-bas pour se faire soigner, car l'Europe permet parfois (pour certaines maladies) de mieux se faire rembourser par les mutuelles françaises en faisant les soins à l'étranger.

Voici un petit lien pour comprendre le fonctionnement des remboursements santé de la sécurité sociale française: https://www.previssima.fr/question-pratique/quels-sont-les-remboursement-sante-de-la-securite-sociale.html, sans parler des médicaments qui ne sont remboursés qu'à 15%

Alors, parlons sérieusement du secteur de la santé en France: les hôpitaux sont surchargés, les médecins généralistes sont limités à un nombre de patientèle (ce qui n'est pas le cas dans d'autres pays européens), ce qui engendre que des personnes ne peuvent pas se faire soigner ou doivent attendre des mois avant de pouvoir obtenir un rendez-vous chez un spécialiste.

De nationalité belge, en France depuis 2017, je n'ai toujours pas de médecin généraliste en France, car ils sont au delà de leur quota. Je suis donc contrainte à retourner chez mon médecin généraliste belge .... et il me faut plus de deux ans pour me faire rembourser pour les soins par la CPAM alors que l'Europe le prévoit. Il m'a fallu interpeller le directeur général de la CNAM pour faire valoir mes droits.

C'est aussi cela "la sécurité sociale française".

les études sont quasi gratuites par rapport à certains

L’Etat prend alors en charge les deux tiers du coût de votre formation. Le montant des droits d’inscription que vous avez à payer est de :

  • 2 770 euros pour une année en cycle de Licence ;

  • 3 770 euros pour une année en cycle Master ;

C'est tout sauf gratuit.

 le système de retraite et de sécurité social est au diapason

Alors ici, je me marre une bosse. Fin 2020, le montant mensuel moyen brut de la pension de retraite de droit direct pour l'ensemble des retraités des régimes français, y compris ceux résidant à l'étranger, a augmenté pour atteindre 1 444 euros brut, soit environ 1 341 euros net. En 2019, ce montant s'élevait à 1434 euros brut.

Pour info, ma retraite belge pour une carrière non complète s'élève à ± 1.800 euros brut. Diapason en France? pas vraiment. Ce n'st qu'en comparant les différentes possibilités européennes que l'on peut se rendre compte.

je ne vois aucune raison pour privilégier le portage salarial, si ce n'est pour financer des parasites supplémentaires

C'est tellement dommage de constater que des préjugés personnels puissent prendre le dessus en déclarant que les salariés portés puissent être des parasites supplémentaires. A moins que j'aurais mal compris ...

il ne faut pas se déterminer par rapport à un sentiment de protection de ses enfants, c'est un réflexe puéril.

Le sujet ici, c'est la définition d'un freelance. Chacun fait comme il a envie. De plus, protéger ses enfants n'est pas puéril. C'est être responsable en tant que parent.

Je conçois que l'on puisse être chauvin, le plus honnête serait de se rendre compte de la réalité du terrain.

Réponses  : 8
Like  : 0
Vues : 385

Réponse postée il y a 2 jours

Freelance91 ne fait pas de fautes de français 🤣

Expatriation vers un autre pays moins imposer j’arrête d’alimenter le ponzi de la charge sociale et tva français

Réponses  : 31
Like  : 0
Vues : 620

Réponse postée 15 août 16:43

 J'imagine que votre argumentaire pourrait être repris par des commerciaux de société de portage ;-)

Je vous rassure, ce n'est pas le cas du tout 🤣 La liste que j'ai faite c'était de tête. Etant belge d'origine, le statut de portage n'existe pas en Belgique et de ce fait, j'ai peut-être une vue hélicoptère assez neutre, mais j'en comprends peut-être mieux les avantages/inconvénients de ce statut.

Perso, j'ai comme Yebor un crédit immo avec les mêmes genre d'assurances que lui, ce qui tombe bien entre deux missions quand on n'a pas de missions. On n'est protégé que par les possibilités de protection que l'on s'accorde.

Malgré tout ça reste intéressant d'avoir toutes ses possibilités en tant qu'indépendant (d'utiliser le portage ou non) et en fonction de votre situation vous pouvez choisir celle que vous trouvez le plus adapté

En effet, Ici, il s'agit d'une maman qui préfère la sécurité. Et c'est tout à son honneur.

Réponses  : 31
Like  : 0
Vues : 620

Réponse postée 15 août 13:09

J'ai dû mal à comprendre pourquoi la mutuelle en portage salarial fournirait une meilleure protection que celle d'un indépendant. Dans mon cas en tant qu'indépendant je peux choisir la formule la plus adaptée à ma situation, je peux donc choisir la plus élevé avec option famille si je le souhaite et la société en prendra 50% à sa charge.

Je sais pas comment fonctionne celle en portage salarial mais si c'est comme quand j'étais salarié, il y a une base avec des options possible et par défaut l'employeur prend 50% à sa charge sur l'option de base, le reste sera en supplément pour le salarié qui aura choisit une option plus importante (sans prise en charge de l'employeur sur l'option).

Salut,
Dans ma société de portage la base de la mutuelle est prise en charge à 100% (contrairement aux employés et indépendants). Les plus sont à 50% car les sociétés de portage négocient avec les mutuelles, et elles ont donc bien plus de poids qu'un indépendant quant à la négociation des prix. Donc forcément, c'est un avantage important pour le salarié porté.

Je suis quand-même un peu étonnée que quand je donne simplement un exemple comme celui de la mutuelle, vous restez que sur cet exemple là. Il y a des tas d'autres avantages, comme :

  • pas de comptable à payer, diminution des couts de fonctionnement

  • pas de temps à perdre de faire vos déclarations à l'URSSAF avec la possibilité de faire des erreurs car nous n'avons pas tous des connaissances comptables,

  • 1 seule déclaration fiscale à faire: celle de votre impôt salarial 1x par an

  • frais professionnels déductible à 30% de votre chiffre d'affaire mensuel

  • chèques cadeaux et chèques repas

  • une étude gratuite quant à la solvabilité du client et/ou intermédiaire, avant toute signature du contrat commercial. Donc moins de risque que l'on ne nous paie pas.

  • Paiement du salaire même si le client n'a pas encore payé sa facture (ma société de portage fonctionne comme cela) donc revenu garanti mensuel alors que le délai de paiement client peut aller jusqu’à 60 jours

  • Gestion du contentieux en cas de non-paiement des factures

  • financement de formations

  • Pour la retraite : points ARCO qui valent bien plus qu'une épargne retraite d'indépendant,

  • contrat de prévoyance. Cela le couvre en cas d’accident ou de maladie. De même, cela engendre le versement d’une rente au salarié lui-même ou à un bénéficiaire en cas d’invalidité ou de décès. Compris dans les frais de gestion

  • Assurance responsabilité civile professionnelle de son groupe de portage salarial, compris dans les frais de gestion.

  • Cotisation retraite complémentaire déductible des impôts (j'ai retouché 4.700 euros cette année)

  • Pas besoin de capital social

  • Protection juridique comprise dans les frais de gestion

  • Spécialistes dans la gestion juridique internationale + s'occuper de toutes les formalités administratives nécessaires pour un travail à l'étranger

  • personne unique dédiée pour tous les problèmes que l'on peut rencontrer.

J'ai certainement encore oublié des avantages. Pour ma société de portage, les frais de gestion sont dégressif selon le chiffre d'affaires variant entre 7% et 3%. Bien que je n'ai plus de mission depuis début d'année (et je n'en cherche pas pour le moment, car j'ai des travaux à faire dans mon domicile) mon % reste à 3%, dès que je reprends une nouvelle mission.

Alors non, il n'y a pas que la mutuelle, il y a des tas d'autres avantages à se mettre en portage salarial si une maman veut se sentir plus sécurisée pour le futur de ses enfants. Et je pense sérieusement que personne ne puisse lui jeter la pierre si elle préfère être prudente.

Comme je l'ai dit ailleurs, les accident de la vie... cela n'arrive pas qu'aux autres.

La prudence ne prévient pas tous les malheurs, mais le défaut de prudence ne manque jamais de les attirer. Proverbe espagnol.

Réponses  : 25
Like  : 0
Vues : 452

Réponse postée 15 août 08:06

Aujourd'hui je considère que même sans portage j'ai suffisamment de trésorerie de côté pour pouvoir aider mes enfants mais je ne sais pas si finalement c'est une bonne chose. Je pense avoir plus de mal à leur expliquer cette notion du travail et j'ai bien peur qu'en les aidant financièrement, mes enfants y trouveront plus de l'assistanat sans effort particulier ...

Il n'y a pas que les études des enfants. Il y a également les accidents et aléas de la vie.

Combien d'indépendants ne se retrouvent pas sur la rue pour (ce que je ne souhaite à personne)

  • un cancer où ils ne peuvent pas payer les frais médicaux au delà de leur épargne

  • un accident où ils restent dans une chaise roulante, où ils devront adapter leur maisons pour pouvoir survivre et ne pas avoir droit à des aides gouvernementales

  • un divorce conflictuel où, c'est bien connu, un juge décidera de la pension alimentaire par rapport au chiffre d'affaire

La vie peut nous mettre dans une situation aléatoire que nous ne connaissons pas. Nous n'avons pas de boule de cristal sur notre vie, notre santé, la santé de nos enfants. Toute épargne n'y fera rien. Quand on a des enfants, on se doit d'être prudent pour eux. Et mon message dans un autre fil, répondait à une situation bien particulière : une maman qui choisit plus la "sécurité" tout en gardant son indépendance de freelance. Il me semble que ce n'est pas le sujet ici.

C'est même assez dramatique parce qu'on a poussé le bouchon jusqu'à l'extrême. Des mecs qui ne savent pas écrire le françé, qui ne savent pas la différence entre un participe-passé et un infinitif, et qui ont 500 au TOEIC qui sont admis dans les écoles de comm. C'est un drame.

Je plussoie entièrement. La qualité ne semble plus exister dans l'enseignement. Mais ce n'est pas qu'en France, c'est un problème mondial. On n'enseigne plus l'effort, ni l'excellence.

Bonjour,

Cela fait plusieurs sujets où je vois écrit qu'en tant que parents, il faut absolument pouvoir financer les études de ses enfants et donc pour cela il faudrait se mettre en portage par exemple pour que nos enfants puisse réussir sans crainte dans leur vie en finançant leur études.

Personnellement je ne suis pas vraiment d'accord avec cette notion, j'ai grandit dans une famille très modeste (mon père ne sait pas écrire et a dû mal à lire), commencer mes études en ZEP et pourtant on est 3 enfants qui ont tous fait des études supérieures.

La différence c'est qu'on a compris très tôt deux notions importantes : le travail et l'autonomie. En gros c'était "je peux pas vous aider mais si vous travaillez bien à l'école c'est pour vous plus tard et pas pour me faire plaisir". En France on considère que sans argent on ne peux pas faire ses études supérieures mais ce n'est pas vrai. Tout d'abord vous avez les bourses même si le montant n'étaient pas suffisant, ensuite je travaillais le soir après les cours pour faire du ménage dans des entreprises et arrivé en études supérieures j'ai choisit un cursus en alternance. Bien évidement ça ne suffisait pas donc il a fallu faire pour chacun des prêts étudiants que nous avons remboursé par la suite progressivement après avoir était diplômé.

Aujourd'hui je considère que même sans portage j'ai suffisamment de trésorerie de côté pour pouvoir aider mes enfants mais je ne sais pas si finalement c'est une bonne chose. Je pense avoir plus de mal à leur expliquer cette notion du travail et j'ai bien peur qu'en les aidant financièrement, mes enfants y trouveront plus de l'assistanat sans effort particulier ...

Après je pense pas les orienter vers un métier plutôt qu'un autre mais je trouve que déjà la nouvelle génération a dû mal avec cette notion de travail, alors si on les aide en plus financièrement, je ne suis pas sûr que ce soit vraiment bénéfique ...

Réponses  : 12
Like  : 0
Vues : 305

Réponse postée 14 août 19:13

Je peux me tromper, mais depuis les appels téléphoniques de ce que j'ai pu comprendre, c'est que l'URSSAF donne l'info par rapport au dates qu'il y a bien une activité indépendante sans pour cela donne toute l'information au point de vue montant.

C'est sans doute pourquoi les dates sont exactes, mais pas les montants.

Pour plus d'infos, vous pouvez appeler la CARSAT via l'assistance téléphonique au 0 971 10 20 10 du lundi au vendredi de 8h à 17h

Ah d'accord merci, je note qu'il sont joignables par téléphone.

Pour moi sur 2021 j'ai une petite activité annexe salariée qui apparaît bien. Et en ce qui concerne la partie freelance, la ligne apparaît mais avec un montant de 0.01€, et ça me paraît suspect que l'URSSAF ait transmis l'existence de mon activité mais pas le montant...

Réponses  : 25
Like  : 0
Vues : 452

Réponse postée 14 août 19:07

Dans le monde de "Egalité, Fraternité, et tutti quanti", tous ces trucs débiles qui tirent l'ensemble de la Société vers le bas, l'indépendant tire quand même son épingle du jeu avec l'exercice d'une certaine Liberté.

Quand on parvient à générer des salaires supérieurs à 6k, fait-on des rêves d'égalité ?

Concernant l'absence de lien de subordination, il y a une mention très importante dans la question posée à l'assemblée nationale (datant de 2008 quand-même, nous sommes en 2022) il y est bien noté la notion de "sanction".

Concernant les horaires etc, déjà mentionnés dans d'autres sujets, que l'on le veuille ou non, les employeurs sont responsables de leurs employés ET de leur freelances. Donc certes, liberté oui, mais selon la loi quand-même limités. Par contre, le freelance ne pourra jamais être sanctionné pour ne pas suivre les consignes. Mais s'il ne suit pas les consignes, il se peut simplement que l'on ne reconduise pas le contrat freelance.
So, up to you to follow the rules, ... or not.

DevAndOps a raison de mentionner que nous avons de la chance d'avoir un beau salaire, au vu des CDI, des CDD et surtout des "alternants" en grande mode en France avec pour les trois statuts qui n'ont que des salaires de misères pr rapport à nous.

À compter du 1er août 2022, le montant mensuel du Smic brut est de 1.678,95 euros sur la base de 35 heures hebdomadaires avec un Smic brut horaire de 11,07 euros. Le montant du Smic net mensuel est de 1.329,05 euros avec un Smic net horaire de 8,76 euros.

Voudriez-vous travailler pour ce salaire?

Alors, personnellement, je suis reconnaissante d'être freelance en portage, de gagner plus de 5.000 euros net par mois toutes taxes déduites. Ce qui me permet d'épargner, d'avoir une vie où je ne dois pas compter ni mon essence, ni ma nourriture, ni mes loisirs. Avec mon salaire en portage, j'ai même pu m'acheter une maison.

Les autres en France, le peuvent-ils?

Devoir obéir à certaines règles des employeurs/clients me semble vraiment malvenu par rapport aux privilèges financières que je possède par rapport au français moyen.

Réponses  : 31
Like  : 0
Vues : 620

Réponse postée 14 août 18:33

Comment pourrait-on avoir de telles craintes quand on revendique un revenu de 6500€/mois?

Hello Paul92,

Il ne s'agit pas d'avoir des craintes financières. Il s'agit surtout de voir un peu plus loin que le bout de son nez, de calculer dans le sens de prendre le moins de risques possible afin de pouvoir offrir à ses enfants une éducation convenable. Certains enfants voudront faire peu d'études, d'autres plus. En tant que parent responsable, n'est-ce pas de notre devoir de pouvoir offrir ce qu'il y a de mieux?

Comme je l'ai déjà dit, bien qu'il ne faille pas vivre dans la trouille, il faut prendre en compte les aléas de la vie, les accidents de la vie, qui je le répète, n'arrivent pas qu'aux autres.

Les protections sociales d'un indépendant sont bien moindres que la protection sociale d'un employé. Surtout en cas de maladie, d'accident ou autre problème, tout cela en dehors de l'ARE. La mutuelle en portage salarial coute moins cher et protège plus que la mutuelle d'un indépendant. Et je peux encore citer plein d'autres avantages.

Le portage salarial permet de rester indépendant dans sa tête et dans ses actes, tout en étant bien plus protégé au point de vue social.

Ce que je voulais simplement dire que "l'argent" n'est pas tout. Les responsabilités envers le futur de ses enfants sont bien plus importantes.

Réponses  : 6
Like: 1
Vues : 207

Réponse postée 13 août 19:14

Salut,

J'utilisais Sage 50. Facturation facile, relance etc...

Réponses  : 3
Like  : 0
Vues : 113

Réponse postée 13 août 19:09

Bonsoir,

Non.

Réponses  : 31
Like: 1
Vues : 620

Réponse postée 13 août 19:07

A votre place je choisirais également le potage salarial car il est important de pouvoir donner toutes les chances d'éducation à ses enfants. Toutefois, il faut savoir qu'il faut avoir travaillé pendant un nombre d'années avant de pouvoir toucher l'ARE. Je ne peux que conseiller de se mettre en portage quand vous avez une mission longue.

Le portage salarial vous donne d'autres avantages si, par malheur, vous avez un accident de la vie. et les accidents de la vie, cela n'arrive pas qu'aux autres.
En effet, les frais liés à votre protection sont plus onéreuses en société qu'en portage. Avec le portage salarial vous êtes considéré comme employé, et vous aurez toutes les protections sociales lié à ce statut.

Je ne peux que vous féliciter pour le sens de responsabilités que vous avez pour le futur envers vos enfants. C'est cela le plus important.

Réponses  : 26
Like  : 0
Vues : 258

Réponse postée 12 août 09:38

Bonjour,

Non justement je suis étudiant étranger.

Si vous êtes européen vous n'avez pas besoin ni de carte de séjour, ni de permis de travail.

Réponses  : 38
Like  : 0
Vues : 983

Réponse postée 11 août 22:10

Comme le stipule Jean.L., cette démarche est illégale. Une société de portage salariale ne peut pas présenter des missions.
Je répète: le rôle d'une société de portage salarial se limite à faire une fiche de salaire, d'envoyer la facture pour votre CA au client, d' encaisser la facture à votre place et de payer vos différentes cotisations sociales et enfin de payer votre salaire.
Son rôle s'arrête là.

Je vais peut-être mettre les pieds dans le plat mais...

Je suis très souvent contacté par des sociétés de portage et je ne donne jamais suite car cela ne m'intéresse pas sur le principe. Je n'y connais donc rien ne m'étant jamais penché sur le sujet.

Cependant et à la lecture des échanges, je suis assez surpris, la semaine dernière j'ai été contacté par une entreprise de portage (pas une ESN) qui, au départ, me présente la mission comme si elle était une ESN pour m'annoncer ensuite qu'elle est une société de portage et que le tarif dont on discute (et que je pensais être mon TJM) est en réalité le tarif que paye le client final. Je lui dis que mes clients payent habituellement 50 à 60% plus cher et que je ne suis donc pas intéressé, il m'envoie quand même un email intitulé "simulation de portage" avec le tarif client dont nous avions parlé en me demandant de lui envoyer mon cv pour transmission au client.

Si je comprends bien les échanges de ce fil, cette démarche est illégale ?

Réponses  : 38
Like  : 0
Vues : 983

Réponse postée 11 août 20:36

Oui et c'est toujours votre avis et cela n'engage que vous, votre expérience subjective n'est pas celle des autres...🤣

Réponses  : 38
Like  : 0
Vues : 983

Réponse postée 11 août 20:11

Nous commençons à sortir du sujet...

Tout à fait, mais nous sommes deux à sortir du sujet...
Je dois avouer que quand j'ai lu AXA, ce n'est pas que j'ai vu rouge ... mais...

Réponses  : 56
Like: 1
Vues : 1177

Réponse postée 11 août 19:59

@Bisounours

Je n'ai pas indiqué que c'est ce qui était indiqué dans la convention collective Syntec, j'ai dit que c'était ce qu'ils conseillaient sur leur site. Vous lisez effectivement ce qui vous arrange...

La société Syntec conseille par rapport à leur membres et par rapport au métier. Ici, dans les freelance la matière est en général des IT. Les conseils de Syntec ne sont donc absolument pas en phase avec la plupart des statuts des membres du forums. Votre message plus haut donne donc de faux espoirs à la plupart des personnes présentes.
Je ne lis pas ce qui m'arrange, j'analyse et je préviens surtout les membres de ce forum contre de fausses informations.

@Bisounours

Je n'ai pas indiqué que c'est ce qui était indiqué dans la convention collective Syntec, j'ai dit que c'était ce qu'ils conseillaient sur leur site. Vous lisez effectivement ce qui vous arrange...

Enfin bref. J'abandonne, la discussion est peine perdue avec vous. Pour le reste, je vous enverrai mes pensées en MP.

Réponses  : 56
Like: 1
Vues : 1177

Réponse postée 11 août 19:50

Bisounours, tout ce que vous avez écrit est parfaitement vrai pour un salarié couvert par les règles relatives aux accidents du travail.

Mais pour les indépendants, franchement, qui va se soucier de nous? Nous ne sommes que de la chair à canon. Qui n'a pas dans son entourage une personne en libéral qui est passée brutalement d'un revenu confortable à 0 ou presque suite à un accident de la vie, un cancer, un infarctus? N'est-ce pas plus dramatique que nos histoires de couverture en télétravail? Alors franchement, vous vous cassez la jambe dans l'escalier, considéré comme étant au travail ou pas peu importe, vous continuez à bosser la jambe dans la plâtre et puis c'est tout.

Je suis entièrement d'accord avec vous, les indépendants sont très mal lotis au point de vue protections quelles qu'elles soient : médecine, assurance, et autres. Sans parler d'une retraite de mer.de au point de vue financier.

La France est un pionnier en Europe en la matière avec l'existence du portage salarial, car ce statut permet justement ces protections dont vous manquez tant. Ce statut permet justement de se protéger des aléas de la vie. Ailleurs en Europe, le statut de salarié porté n'existe pas. Du moins légalement.

Il n'est pas normal que si vous vous cassez une jambe dans les escaliers, vous devez coute que coute continuer à travailler. D'autres solutions existent. Il suffit de choisir la bonne.

Bisounours, tout ce que vous avez écrit est parfaitement vrai pour un salarié couvert par les règles relatives aux accidents du travail.

Mais pour les indépendants, franchement, qui va se soucier de nous? Nous ne sommes que de la chair à canon. Qui n'a pas dans son entourage une personne en libéral qui est passée brutalement d'un revenu confortable à 0 ou presque suite à un accident de la vie, un cancer, un infarctus? N'est-ce pas plus dramatique que nos histoires de couverture en télétravail? Alors franchement, vous vous cassez la jambe dans l'escalier, considéré comme étant au travail ou pas peu importe, vous continuez à bosser la jambe dans la plâtre et puis c'est tout.

Réponses  : 56
Like  : 0
Vues : 1177

Réponse postée 11 août 19:37

Votre postulat de dire que la convention de télétravail entre l'employé et l'employeur stipule qu'il est restreint au domicile de l'employé est un postulat erroné. Je répète, c'est faux.

Je suis triste pour vous de ne pas comprendre que des conventions de télétravail, si elles contreviennent avec la loi en la matière sont simplement caduques (dans le sens légal) et non valables.

La convention syntec n'est qu'une Convention Collective applicable aux salariés des Bureaux d'Études Techniques, des Cabinets d'Ingénieurs-Conseils et des Sociétés de Conseils.

  1. cette convention ne s'applique pas pour les freelance

  2. Cette convention ne s'applique encore moins aux salariés portés

En effet, ce que vous dites et affirmez, est archi-faux, car ne s'applique pas du tout au public qui demande ici ces renseignements.

Je vous laisse responsable de ce que vous écrivez, et ce que vous écrivez est contraire à la loi.
Voilà, bonne soirée.

Alors... faux, et re-faux.

Votre postulat de dire que la convention de télétravail entre l'employé et l'employeur stipule qu'il est restreint au domicile de l'employé est un postulat erroné. Je répète, c'est faux.

Les conventions que j'ai signées ne le mentionnait pas (d'ailleurs en tant que Freelance on ne nous impose rarement les mêmes choses que les salariés de la dite entreprise) et, comme je l'ai indiqué précédemment, l'employeur doit prouver qu'il y a une nécessité impérieuse à ce que l'employé reste à proximité de son lieu de travail ou sous-réserve qu'il ait un bon accès de connexion. Ce sont les réserves officielles à la limitation du télétravail, on n'invente rien.

Les éléments juridiques suivant doivent être stipulés dans une convention de télétravail. Ce n'est pas exclusif, mais c'est la fondation. C'est d'ailleurs ce que Syntec met sur son site :

Dans le cadre d’un accord collectif ou d’une charte, les points suivants doivent être évoqués :

  • les conditions de passage en télétravail et les conditions de retour à une exécution du contrat de travail sans télétravail,

  • les modalités d’acceptation par le salarié des conditions de mise en œuvre du télétravail,

  • les modalités de contrôle du temps de travail ou de régulation de la charge de travail,

  • la détermination des plages horaires durant lesquelles l’employeur peut habituellement contacter le salarié en télétravail,

  • les modalités d’accès des travailleurs handicapés à une organisation en télétravail.

"les conditions de passage en télétravail" ne sont pas automatiquement liées au lieu d'exercice, puisque télétravail ne veut pas dire travail à domicile. Deux choses nettement différentes.

Donc, vous pourrez inventer les catastrophes que vous voudrez et cingler les pauvres âmes qui vous posent des questions bêtes, il n'empêche qu'un employeur ne limite pas de facto le télétravail à l'exercice au domicile et que, de fait, même dans les chiottes d'un McDo pourrait être invoqué l'accident de travail (charge à l'employeur de se défendre) :

Un accident de travail est un événement soudain qui, quelle qu'en soit la raison, vous a causé un dommage corporel ou psychologique et qui vous est arrivé pendant votre activité professionnelle.

Réponses  : 12
Like: 1
Vues : 305

Réponse postée 11 août 18:41

Il faut patienter un peu (voire beaucoup) avant que tout cela apparaisse sur votre relevé.
Même en tant que salariée portée, mon année 2021 n'est toujours pas inscrite dans mon relevé. Quand je téléphone pour savoir comment cela se fait, ils me disent qu'il faut un délai d'un an avant de mettre les informations à jour.

Réponses  : 38
Like  : 0
Vues : 983

Réponse postée 11 août 18:34

entre-nous soit dit... AXA n'est absolument pas une référence... Mais mes anecdotes juridiques concernant AXA feront parie de mon livre "les tribulations juridiques"... faudra encore attendre un peu, pas encore en retraite

Réponses  : 56
Like  : 0
Vues : 1177

Réponse postée 11 août 18:22

C'est en effet ce que j'ai écrit. Il faut le prouver pour être remboursé par les assurances. J'ai mis entre parenthèse un exemple de réunion à 8hoo, faut tout lire, faut tout comprendre.
Et puis il y a le reste aussi, votre mutuelle pour vos frais médicaux, s'adresseront également à votre assurance pour savoir quel taux de remboursement sera appliqué.

Les assurances n'ont pas envie de vous payer, il est donc clair qu'ils essaieront de trouver toute information possible pour ne pas vous dédommager financièrement.
Nous ne vivons pas dans un monde de bisounours. ne l'oublions pas.

Soit on considère que vous êtes au travail, soit non.

Dans un cas comme dans l'autre, un assureur devra payer (pas grand chose de toute façon). Comment pourra-t-il prouver qu'à 7h30 vous vous êtes levé pour allumer le PC du travail plutôt que la télévision?

Réponses  : 38
Like  : 0
Vues : 983

Réponse postée 11 août 18:13

Comme quoi même les experts peuvent se tromper et faire des erreurs.

Surtout des juristes planqués dans une société de portage parce que personne d'autre ne veulent d'eux. C'est bien connu dans le milieu.

J'ai eu à faire avec une société hollandaise qui avait également des juristes... j'ai gagné le procès, défendue seule sans avocat.

Mais dès que je serais en retraite, je continuerais mes livres des tribulations judiciaires aussi ridicules que cocasses.

Ici, je veux simplement aider les personnes qui ne comprennent pas toujours (ce que je comprend) les conséquences de certains actes. Nous ne sommes plus dans les années 70, nous sommes fliqués et contrôlés de partout. Il faut le savoir. Autant suivre la loi, même si elle nous révolte.

Réponses  : 18
Like: 1
Vues : 210

Réponse postée 11 août 18:02

Bonsoir,

Comme l'a spécifié JeanL, le portage salarial en France est fait pour les salariés de droit français.


Ceci veut dire que vous êtes obligés d'avoir:

  • un numéro de sécurité social français

  • un numéro fiscal français

  • être domicilié en France

Si vous ne remplissez pas ces trois conditions, le portage salarial n'est pas possible pour les africains en Afrique via la France.

Bonsoir à vous,

Comment vous portez-vous ? Le portage salarial, n'est pas une solution pour les Freelancers en Afrique ?
Je recherche des partenariats @Jean.L - ETHIC PORTAGE

Bien à vous,
Arnold Wright K.

Réponses  : 56
Like  : 0
Vues : 1177

Réponse postée 11 août 17:53

Je n'ai toujours pas compris quelle assurance allait couvrir notre perte de revenu dans les exemples mentionnés. Au pire, si vous n'êtes pas considéré comme étant au travail, votre GAV peut même être plus généreuse que votre prévoyance professionnelle.

trop rigolo celle-là. Adressez vous à votre avocat, peut-être qu'il aura les mots qu'il faut pour vous faire comprendre que la loi reste la loi et que l'on doit s'y plier. Se faire passer pour un Don Quijote ne sert à rien, on est toujours perdant devant les tribunaux.

Mais pourquoi ne pourrais-je pas l'obtenir pour une résidence secondaire, voir la MRH d'un tiers chez qui je me rends régulièrement?

Il suffit de le demander, aussi bien à votre société de portage qu'à votre client avec mention des dates exactes de votre présence dans ces lieux. Sans les réponses écrites de leur part, vous serez en tort au point de vue assurance.
Entre-nous soit dit, les caprices d'un freelance seront vite mis à la poubelle.

Je n'ai toujours pas compris quelle assurance allait couvrir notre perte de revenu dans les exemples mentionnés. Au pire, si vous n'êtes pas considéré comme étant au travail, votre GAV peut même être plus généreuse que votre prévoyance professionnelle.

Ensuite tout ceci ne regarde que vous. Effectivement on m'a demandé une RC Télétravail de la part de l'assureur MRH de ma résidence principale. Mais pourquoi ne pourrais-je pas l'obtenir pour une résidence secondaire, voir la MRH d'un tiers chez qui je me rends régulièrement?